Recensement INSEE: plus de 350 000 Rhônalpins dans un logement suroccupé

A partir des résultats  2010 du recensement l'Insee Rhône-Alpes présente une analyse sur une la sur-occupation des logements dans la région. La suroccupation est plus répandue dans les grandes villes, mais elle reste moins fréquente qu'en Ile de France.

En Rhône-Alpes, on compte 96 000 logements  sur occupés.  Ce sont 355 000 personnes  qui sont concernées, soient 6,8 % de la population des ménages de deux personnes et plus. La part des logements suroccupés en Rhône-Alpes est inférieure à la moyenne nationale (5,4 % contre 7,4 %) . Le taux est
en revanche supérieur à celle de la France de province (4,7 %).

Le recensement permet de mesurer le degré d'intimité en rapprochant le nombre de pièces du logement de la composition du ménage qui l’occupe. Cet indicateur ne concerne pas les personnes vivant seules, mais les ménages de deux personnes ou plus.

Loin derrière l'Ile de France

Rhône-Alpes arrive loin derrière l'Île-de-France, les départements d'outremer, et dans une moindre mesure Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Corse. Rhône-Alpes se trouve dans une situation intermédiaire, proche de Languedoc-Roussillon, de l'Alsace et de la Picardie.

Comme dans l'ensemble des régions métropolitaines hors Île-de-France, la proportion des logements suroccupés diminue depuis 1999 en Rhône-Alpes. L'explication tient à la diminution du nombre de personnes par ménages: séparation, divorces, célibataires. Le nombre moyen de personnes par ménage est passée de 2,4 personnes en 1999 à 2,3 en 2010. C'est par ailleurs ce même phénomène qui crée, on le sait, des tensions sur le marché du logement, en dehors de nouveaux modes de vie et d'activités ( étudiants, salariés devant loger dans plusieurs lieux,etc.)

Le Rhône, département le plus touché

Le Rhône est le département le plus affecté par la suroccupation : 7,9 % des ménages y vivent dans un logement trop petit. Le Département affiche un taux supérieur à la moyenne nationale. La Haute-Savoie est le deuxième département le plus touché, avec 6,3 % de logements
suroccupés.

Viennent ensuite la Savoie et l'Isère (avec respectivement 5,3 % et 4,8 %). Dans l'Ain, l'Ardèche, la Drôme et la Loire, moins de 4 % des logements peuvent être considérés comme n'ayant pas suffisamment de pièces.
La suroccupation est avant tout un fait urbain. Dans les communes urbaines, 6,2 % des logements sont suroccupés ; la part n'est que de 2,4 % dans les communes rurales. Le différence urbain-rural est moins forte en Rhône-Alpes qu'au niveau national : 11,9 % dans les communes urbaines et 2,5 % dans les communes rurales.

Les tensions immobilières  en lien avec la moindre disponibilité des logements,renforcent  la suroccupation. C'est notamment le cas dans les agglomérations de Lyon (Villeurbanne), de Genève (Annemasse) et de Grenoble. Le phénomène de suroccupation affecte également les zones touristiques attractives. ATignes et au Grand-Bornand, de nombreux logements sont suroccupés.

Surtout les ménages comptant de nombreuses personnes
La suroccupation augmente avec le nombre de personnes du ménage  et  passe de 3,2 % pour les ménages de 2 personnes à 30,1 % pour les ménages de 6 personnes ou plus. La part des logements suroccupés diminue avec le nombre de pièces dont dispose le ménage : ainsi, par définition, 100 % des logements d'une pièce occupés par deux personnes ou plus sont suroccupés, contre seulement 0,5 % pour les logements de 6 pièces et plus. Le phénomène de suroccupation touche principalement les ménages locataires en appartement. Il affecte davantage les ménages dont la personne de référence est un
employé ou un ouvrier (respectivement 11,0 % et 8,2 %).

michel.deprost@enviscope.com à partir du dossier de l'INSEE.

L'Insee met à disposition, sur un espace dédié de son site internet, de très nombreuses statistiques issues des cinq dernières enquêtes annuelles de recensement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


Action Logement mobilisé face à la crise sanitaire

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, le groupe a annoncé qu’il réunirait prochainement un conseil d’administration extraordinaire.