Recensement INSEE: plus de 350 000 Rhônalpins dans un logement suroccupé

A partir des résultats  2010 du recensement l'Insee Rhône-Alpes présente une analyse sur une la sur-occupation des logements dans la région. La suroccupation est plus répandue dans les grandes villes, mais elle reste moins fréquente qu'en Ile de France.

En Rhône-Alpes, on compte 96 000 logements  sur occupés.  Ce sont 355 000 personnes  qui sont concernées, soient 6,8 % de la population des ménages de deux personnes et plus. La part des logements suroccupés en Rhône-Alpes est inférieure à la moyenne nationale (5,4 % contre 7,4 %) . Le taux est
en revanche supérieur à celle de la France de province (4,7 %).

Le recensement permet de mesurer le degré d'intimité en rapprochant le nombre de pièces du logement de la composition du ménage qui l’occupe. Cet indicateur ne concerne pas les personnes vivant seules, mais les ménages de deux personnes ou plus.

Loin derrière l'Ile de France

Rhône-Alpes arrive loin derrière l'Île-de-France, les départements d'outremer, et dans une moindre mesure Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Corse. Rhône-Alpes se trouve dans une situation intermédiaire, proche de Languedoc-Roussillon, de l'Alsace et de la Picardie.

Comme dans l'ensemble des régions métropolitaines hors Île-de-France, la proportion des logements suroccupés diminue depuis 1999 en Rhône-Alpes. L'explication tient à la diminution du nombre de personnes par ménages: séparation, divorces, célibataires. Le nombre moyen de personnes par ménage est passée de 2,4 personnes en 1999 à 2,3 en 2010. C'est par ailleurs ce même phénomène qui crée, on le sait, des tensions sur le marché du logement, en dehors de nouveaux modes de vie et d'activités ( étudiants, salariés devant loger dans plusieurs lieux,etc.)

Le Rhône, département le plus touché

Le Rhône est le département le plus affecté par la suroccupation : 7,9 % des ménages y vivent dans un logement trop petit. Le Département affiche un taux supérieur à la moyenne nationale. La Haute-Savoie est le deuxième département le plus touché, avec 6,3 % de logements
suroccupés.

Viennent ensuite la Savoie et l'Isère (avec respectivement 5,3 % et 4,8 %). Dans l'Ain, l'Ardèche, la Drôme et la Loire, moins de 4 % des logements peuvent être considérés comme n'ayant pas suffisamment de pièces.
La suroccupation est avant tout un fait urbain. Dans les communes urbaines, 6,2 % des logements sont suroccupés ; la part n'est que de 2,4 % dans les communes rurales. Le différence urbain-rural est moins forte en Rhône-Alpes qu'au niveau national : 11,9 % dans les communes urbaines et 2,5 % dans les communes rurales.

Les tensions immobilières  en lien avec la moindre disponibilité des logements,renforcent  la suroccupation. C'est notamment le cas dans les agglomérations de Lyon (Villeurbanne), de Genève (Annemasse) et de Grenoble. Le phénomène de suroccupation affecte également les zones touristiques attractives. ATignes et au Grand-Bornand, de nombreux logements sont suroccupés.

Surtout les ménages comptant de nombreuses personnes
La suroccupation augmente avec le nombre de personnes du ménage  et  passe de 3,2 % pour les ménages de 2 personnes à 30,1 % pour les ménages de 6 personnes ou plus. La part des logements suroccupés diminue avec le nombre de pièces dont dispose le ménage : ainsi, par définition, 100 % des logements d'une pièce occupés par deux personnes ou plus sont suroccupés, contre seulement 0,5 % pour les logements de 6 pièces et plus. Le phénomène de suroccupation touche principalement les ménages locataires en appartement. Il affecte davantage les ménages dont la personne de référence est un
employé ou un ouvrier (respectivement 11,0 % et 8,2 %).

michel.deprost@enviscope.com à partir du dossier de l'INSEE.

L'Insee met à disposition, sur un espace dédié de son site internet, de très nombreuses statistiques issues des cinq dernières enquêtes annuelles de recensement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des objectifs connus pour les OPH métropolitains et du Rhône

Les cibles de production ont récemment été chiffrées pour les offices publics de l’habitat de la Métropole et du Rhône au sein des conventions d’utilité sociale.


Le parc social a progressé de 1,1% dans la région sur un an

nullLa DREAL a fait part il y a quelques jours de ses statistiques sur le parc social en Auvergne-Rhône-Alpes.


Pont-de-Claix : inauguration de la résidence D’Clic

La résidence, qui compte 43 logements, a été inaugurée en présence du préfet de l’Isère et du président de Grenoble-Alpes Métropole.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


La Fondation Abbé Pierre soutient des collectifs citoyens

nullA l’occasion de son éclairage régional 2021, l’agence Auvergne Rhône-Alpes de la Fondation Abbé Pierre a souhaité rendre visible l’action locale de collectifs citoyens qui apportent des solutions concrètes en matière de logement.


Est Métropole Habitat distribue des paniers repas aux étudiants

Cette opération a lieu ce samedi auprès des étudiants de 16 résidences étudiantes de Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Vénissieux.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


Action Logement a lancé le 3ème AMI de l’opérateur national de vente

Les deux premiers appels à manifestation d’intérêt, lancés en juillet 2018 et septembre 2019 avaient permis l’acquisition de 3.433 logements répartis en 94 biens.


Pour la relance de la production, CDC Habitat lance un appel à projet

CDC Habitat a indiqué mercredi lancer un appel à projets pour la relance de la production de logements sur la période 2021-2022.


Les conventions d’utilité sociale des 3 OPH métropolitains ont été signées

La signature a eu lieu mercredi au Grand Lyon entre la secrétaire générale de la préfecture du Rhône et le vice-président de la Métropole de Lyon.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Un accord de relance de 216 M€ signé entre l’État et la Métropole

L’État et la Métropole de Lyon ont identifié des mesures qu’ils se donnent pour objectif de cofinancer ensemble en 2021 et 2022.


Action Logement lance un appel à projets pour le financement d’OFS

Pour financer des organismes de foncier solidaire, le groupe paritaire a décidé de lancer un appel à projet.


Protocole pour atteindre l’objectif de production de logements sociaux

Pour relever le défi de produire 250.000 logements sociaux en deux ans, Emmanuelle Wargon, le mouvement HLM, la Banque des territoires et Action Logement ont signé un protocole d’engagements.


La programmation d’Alliade Habitat a été impactée par la Covid en 2020

La direction de la filiale d’Action Logement a, en début de mois, dressé un bilan de son activité l’année dernière.