Recensement INSEE: plus de 350 000 Rhônalpins dans un logement suroccupé

A partir des résultats  2010 du recensement l'Insee Rhône-Alpes présente une analyse sur une la sur-occupation des logements dans la région. La suroccupation est plus répandue dans les grandes villes, mais elle reste moins fréquente qu'en Ile de France.

En Rhône-Alpes, on compte 96 000 logements  sur occupés.  Ce sont 355 000 personnes  qui sont concernées, soient 6,8 % de la population des ménages de deux personnes et plus. La part des logements suroccupés en Rhône-Alpes est inférieure à la moyenne nationale (5,4 % contre 7,4 %) . Le taux est
en revanche supérieur à celle de la France de province (4,7 %).

Le recensement permet de mesurer le degré d'intimité en rapprochant le nombre de pièces du logement de la composition du ménage qui l’occupe. Cet indicateur ne concerne pas les personnes vivant seules, mais les ménages de deux personnes ou plus.

Loin derrière l'Ile de France

Rhône-Alpes arrive loin derrière l'Île-de-France, les départements d'outremer, et dans une moindre mesure Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Corse. Rhône-Alpes se trouve dans une situation intermédiaire, proche de Languedoc-Roussillon, de l'Alsace et de la Picardie.

Comme dans l'ensemble des régions métropolitaines hors Île-de-France, la proportion des logements suroccupés diminue depuis 1999 en Rhône-Alpes. L'explication tient à la diminution du nombre de personnes par ménages: séparation, divorces, célibataires. Le nombre moyen de personnes par ménage est passée de 2,4 personnes en 1999 à 2,3 en 2010. C'est par ailleurs ce même phénomène qui crée, on le sait, des tensions sur le marché du logement, en dehors de nouveaux modes de vie et d'activités ( étudiants, salariés devant loger dans plusieurs lieux,etc.)

Le Rhône, département le plus touché

Le Rhône est le département le plus affecté par la suroccupation : 7,9 % des ménages y vivent dans un logement trop petit. Le Département affiche un taux supérieur à la moyenne nationale. La Haute-Savoie est le deuxième département le plus touché, avec 6,3 % de logements
suroccupés.

Viennent ensuite la Savoie et l'Isère (avec respectivement 5,3 % et 4,8 %). Dans l'Ain, l'Ardèche, la Drôme et la Loire, moins de 4 % des logements peuvent être considérés comme n'ayant pas suffisamment de pièces.
La suroccupation est avant tout un fait urbain. Dans les communes urbaines, 6,2 % des logements sont suroccupés ; la part n'est que de 2,4 % dans les communes rurales. Le différence urbain-rural est moins forte en Rhône-Alpes qu'au niveau national : 11,9 % dans les communes urbaines et 2,5 % dans les communes rurales.

Les tensions immobilières  en lien avec la moindre disponibilité des logements,renforcent  la suroccupation. C'est notamment le cas dans les agglomérations de Lyon (Villeurbanne), de Genève (Annemasse) et de Grenoble. Le phénomène de suroccupation affecte également les zones touristiques attractives. ATignes et au Grand-Bornand, de nombreux logements sont suroccupés.

Surtout les ménages comptant de nombreuses personnes
La suroccupation augmente avec le nombre de personnes du ménage  et  passe de 3,2 % pour les ménages de 2 personnes à 30,1 % pour les ménages de 6 personnes ou plus. La part des logements suroccupés diminue avec le nombre de pièces dont dispose le ménage : ainsi, par définition, 100 % des logements d'une pièce occupés par deux personnes ou plus sont suroccupés, contre seulement 0,5 % pour les logements de 6 pièces et plus. Le phénomène de suroccupation touche principalement les ménages locataires en appartement. Il affecte davantage les ménages dont la personne de référence est un
employé ou un ouvrier (respectivement 11,0 % et 8,2 %).

michel.deprost@enviscope.com à partir du dossier de l'INSEE.

L'Insee met à disposition, sur un espace dédié de son site internet, de très nombreuses statistiques issues des cinq dernières enquêtes annuelles de recensement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


GrandLyon Habitat obtient la certification ISO 50001

L’office public de l’habitat affiche ainsi des objectifs ambitieux en matière de politique énergétique responsable.


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.


L’Opac du Rhône et Loire Habitat créent la SAC «Au Fil des Deux Fleuves»

nullLes conseils d’administration des deux offices publics de l’habitat départementaux ont approuvé la création de la société anonyme de coordination.


Nicolas Bonnet, nouveau directeur général de la CCI

L’ancien dirigeant d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes a rejoint début mai la chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne.


Action Logement en soutien aux objectifs de construction de logements sociaux

Le groupe a annoncé déployer subventions et titres participatifs pour soutenir les bailleurs sociaux et relever le défi de construire 250.000 logements sociaux.