Les malfaçons concernant la maçonnerie des maisons

La construction d’une maison représente un investissement important. De ce fait, les maîtres d’ouvrage redoutent les malfaçons de la construction, qui gâcheraient leur rêve de propriété. Les malfaçons touchant la maçonnerie sont malheureusement courantes et peuvent avoir des conséquences dramatiques sur le bâti. Quelles sont-elles ? Comment les déceler ? Quelles sont les conséquences de ces erreurs des constructeurs sur le bâtiment ? Explications de Philippe Lamy, président de LAMY Expertise.

Les malfaçons au niveau de la maçonnerie sont-elles une cause de fissures ?

Les malfaçons au niveau de la maçonnerie peuvent, en effet, être un facteur aggravant de fissures. Par exemple, une absence de chaînage et de raidisseurs, éléments essentiels assurant la cohésion et la rigidité de la structure, peut potentiellement provoquer l’apparition de fissures, aux angles des portes et fenêtres. Nous voyons également souvent le cas de fissures entre deux bâtiments. Ce phénomène résulte d’une absence de joint de dilatation, qui a pour rôle d’absorber les variations de dimension du béton armé.

Les malfaçons touchant la maçonnerie peuvent-elles rendre la maison instable ?

Dans des cas extrêmes, certaines malfaçons de la maçonnerie peuvent, effectivement, amener au déchaussement des fondations. Une absence de drainage ou des canalisations en mauvais état fragilisent les fondations. Ces malfaçons peuvent être à l’origine de tassements différentiels, et donc de fissures. Cela peut être dangereux pour l’intégrité de la maison et la sécurité des personnes.

Les malfaçons peuvent-elles aussi être à l’origine de problèmes d’humidité ?

L’apparition de problèmes d’humidité peut résulter d’une malfaçon au niveau de la maçonnerie. Nous rencontrons deux principales malfaçons, pouvant engendrer ce type de dégâts : l’absence de semelle hydrofuge et l’absence d’étanchéité, comme une couche bitumineuse ou de revêtement hydrofuge. Sans ces éléments, il existe un fort risque de voir apparaître des remontées capillaires dans les murs.

Les malfaçons de la construction sont-elles dangereuses pour la sécurité des personnes?

Les malfaçons de la construction ne doivent pas être négligées, car certaines d’entre elles sont dangereuses pour la sécurité des personnes. Pour donner un exemple concret, un escalier, dont le giron et la hauteur présentent des non conformités, est extrêmement dangereux. Si les marches ne peuvent accueillir un pied humain, les personnes l’empruntant peuvent chuter.

Et pour le bâtiment ?

Les malfaçons, dans les situations les plus extrêmes, peuvent provoquer l’affaissement, voire l’effondrement d’un bâtiment. Par exemple, si les réservations, c’est-à-dire les cavités prévues dans la construction d’un mur pour les passages des réseaux, ont été oubliées, des percements sont effectués pour pallier ce problème. Cette malfaçon met gravement en péril l’intégrité de l’ouvrage. Pour donner un autre exemple, si une poutre en béton armé ne respectent pas les normes de construction et règles de l’art, la maison se fragilise, jusqu’à un probable écroulement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Grant Thornton nomme 12 nouveaux associés, dont 2 à Lyon

Katia Fleche et Alain-Régis Grail sont les deux nouveaux associés cooptés dans la métropole lyonnaise.


Barbara Breuil élue présidente du Conseil régional des notaires

La nouvelle présidente du Conseil régional des notaires de la Cour d’Appel de Lyon exerce dans l’Ain, à Ceyzériat. Elle représente désormais 720 notaires.


Un nouveau président pour l’UNPI 69

Maître Sylvain Grataloup a été élu comme nouveau président de l’UNPI Lyon Métropole & Rhône par le Conseil d’administration extraordinaire du 22 mai.


Isère : nouvelle composition de la Chambre des notaires

Les notaires du territoire ont élu présidents et membres des instances locales.


Le Cantal accueillera l’assemblée générale des notaires d’Auvergne

Celle-ci se tiendra vendredi 24 mai prochain à Chaudes-Aigues.


Un « village de l’accès au droit » ce vendredi à Lyon

Cet événement grand public se tiendra dans le cadre de la « Journée nationale de l’accès au droit », portée par le ministère de la Justice.


Journées « portes ouvertes » à l’UNPI

L’association souhaite ouvrir ses portes au grand public afin que « les propriétaires parlent aux propriétaires » les 17 et 18 mai prochain.


Jean-François Humbert devient président du Conseil supérieur du notariat

Ce notaire parisien de 61 ans a été élu au cours de l’Assemblée générale qui s’est déroulée ce mardi 23 octobre. Deux notaires d’Auvergne-Rhône-Alpes font partie du bureau.


La FFB se félicite d’une «continuité bienvenue» dans le gouvernement

La fédération s’est dans un communiqué félicité « du double message que porte la nomination du nouveau gouvernement Philippe pour le secteur du bâtiment ».


Les rencontres nationales de l’expertise immobilière se tiendront les 11 et 12 octobre

Ces rencontres auront lieu cette année à l’Embarcardère, dans le deuxième arrondissement de Lyon. L’occasion pour les professionnels de rencontrer des confrères et de participer à de multiples conférences.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Loi ELAN : construire plus, plus vite et partout

null
TRIBUNE – Didier Kling est le président de la Chambre nationale des conseils experts en immobilier patrimonial (CNCEIP).


Une réunion des propriétaires bailleurs à Lyon

null
L’UNIS Lyon-Rhône organisait ce mardi, dans le 3ème arrondissement, sa traditionnelle réunion des propriétaires bailleurs.


L’IFEI, « un centre d’échanges et de réflexion pour les experts immobiliers »

null
Olivier Dumas a été élu il y a quelques semaines président de la chambre régionale de l’institut français de l’expertise immobilière (IFEI), succédant ainsi à Jean-Yves Bourguignon. Nous évoquons avec lui l’activité de cette organisation.


Recours abusifs : vers une accélération des délais de jugement

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a reçu jeudi un rapport de propositions visant à un traitement du contentieux des autorisations d’urbanisme « plus rapide et plus efficace ».