Encadrement des loyers : mise en place en automne en Ile de France

A Lyon comme dans 28 agglomérations de France, l’encadrement des loyers va être mis en place. Ce dispositif va être d’abord être mis en place en Ile de France, l’observatoire existant d’ores et déjà.

L’encadrement des loyers version Loi Alur sera mise en place dans 28 villes, dont Lyon, à l’automne. C’est ce qu’a confirmé la ministre du logement à Libération. L’application de la loi Alur et les mesures concernant l’encadrement des loyers seront au menu de la rencontre prévue jeudi entre la nouvelle ministre du logement, Sylvia Pinel, et le premier ministre Manuel Valls. L'encadrement des loyers sera ainsi concrètement mis en place à l'automne.

Un premier encadrement des loyers dans le cadre d’une relocation ou d’un renouvellement de bail avait déjà été mis en place en 2012 dans 38 agglomérations, dont Lyon (et des communes de l’aire urbaine). Le nouveau loyer ne pouvait pas dépasser l’ancien, augmenté de la variation de l’IRL.

Une démarche initiée en Ile de France

Mais la loi ALUR va plus loin, en établissant un loyer de référence dans les agglomérations de plus de 50.000 habitants où il existe un déséquilibre entre l’offre et la demande de logements. Le préfet du département établira chaque année ce loyer par catégorie de logement et par zone géographique. Une liste de ville doit ainsi être publiée par décret. Le loyer fixé dans le bail devra ainsi être égal ou au plus supérieur de 20% au loyer de référence. Un loyer minoré de 30% constituera l’autre borne au dessous de laquelle le loyer ne pourra pas descendre.

Pour ce faire, les préfets devront disposer de données découlant des observatoires des loyers. « En Ile-de-France, cet observatoire existe : donc nous pouvons aller plus vite, dès l'automne (...) en revanche pour les 28 zones en France que l'on appelle tendues, les observatoires ne sont pas encore opérationnels »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Avec sa mise en place en cours dans la région parisienne qui sera bientôt suivie par sa mise en œuvre dans l’agglomération lyonnaise, l’encadrement des loyers tend à encourager certains investisseurs à réaliser des placements dans des produits financiers plutôt que dans le logement locatif.
La mise en place de l’encadrement des loyers dans toutes les agglomérations de plus de 50 000 habitants dans lesquelles il y a un manque de logements risque de freiner l’investissement dans l’immobilier locatif. Seul le dispositif Duflot (http://www.dispositif-loiduflot.org/dispositif-duflot), grâce à ses avantages (réduction de la fiscalité, déficits fonciers…), devrait permettre de réduire le nombre d’investisseurs se préparant à abandonner le secteur immobilier.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l’occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».


Michèle Picard veut interdire les expulsions locatives en 2021

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, a adressé en ce sens au Premier Ministre, Jean Castex, le 5 Février dernier.


Action Logement poursuit son soutien aux salariés

Le groupe a décidé de prolonger jusqu’à la fin de la crise sanitaire l’aide lancée au mois de juin dernier.


Parties communes : la SACVL passe au renouvelable

Le bailleur de la Ville de Lyon a indiqué passer aux énergies renouvelables pour l’électricité des parties communes de ses résidences.


La trêve hivernale ne se terminera pas au 31 mars

Du fait de la situation sanitaire, les expulsions locatives ne pourront pas reprendre à partir de cette date, comme c’était le cas jusqu’en 2019. La fin de la trêve est reportée au 1er juin.


Prévention des expulsions locatives : Wargon a reçu le rapport Démoulin

Emmanuelle Wargon a dans un communiqué, remercié le député Nicolas Démoulin pour son rapport sur la question.


Aide au logement : Foncia et Action Logement s’engagent

Les deux entités s’unissent pour faciliter l’accès et le maintien dans le logement des salariés du secteur privé, grâce aux aides et aux services proposés par Action Logement.


Gérard Collomb avertit sur un effondrement du marché immobilier

L’ancien président de la Métropole de Lyon a commenté lundi le budget primitif 2021 de la collectivité et la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


Les loyers pourront augmenter de 0,20%

L’indice de référence des loyers a été publié ce jour par l’INSEE.