« Une distorsion de marché »

Jean François Buet est le président de la FNAIM. Présent à Lyon à l’occasion de l’assemblée générale de la chambre rhodanienne de la fédération, il répond à Lyon Pôle Immo sur des sujets tels que la mise en application de la loi ALUR ou sur la dynamique des prix de l’immobilier.

Sur les prix, quelle est la tendance que vous anticipez dans les mois à venir ?

Il y a une distorsion de marché entre la vente, la location, les grandes métropoles, les petites villes. Je fais le tour de France, avec quatre à cinq assemblées par semaines. En discutant avec mes confrères, je leur pose toujours la question de la tenue du marché. Les réponses sont très hétérogènes. Si vous êtes dans une grande métropole de plusieurs centaines de milliers d’habitants, il y a un marché, et les prix se tiennent. Les ventes sont plutôt sur des premiers prix, avec des produits allant de 100.000 à 300.000 euros.

Sur les communes plus petites, c’est beaucoup plus dur. J’étais hier à Saint-Etienne, où la situation est vue comme difficile par les acteurs. J’ai récemment été dans la Nièvre et l’Ariège, où l’encéphalogramme est plat. Sur le marché locatif, excepté à Paris, Annecy et Nice où les loyers restent élevés parce qu’il n’y a pas assez de produits, il y a du stock sur Dijon, Grenoble, Rennes, Tours, Orléans, ou Montauban. Ceci est la conséquence d’un aménagement du territoire pas toujours pensé de façon cohérente. Il faut additionner à cela la situation économique des bassins qui réagissent de façon très différente.

 L’impact de la crise dans certains bassins a plus de conséquences qu’hier sur les marchés immobiliers ?

Oui, car le logement reste le premier poste de dépense de tous les ménages. Lorsque vous n’y arrivez plus parce que vous ou votre femme avez perdu votre travail, il faut tailler dans le vif. Et si vous n’arrivez pas à régler la mensualité de votre logement, ce sera le premier poste dans lequel vous allez trancher.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


A Lyon, l’encadrement des loyers fait l’objet de recours

nullAprès l’échec d’un référé suspension par la FNAIM, l’UNPI, et l’UNIS contre l’arrêté local devant le Tribunal administratif, une requête de la Chambre locale de l’Union nationale des propriétaires sera examinée mercredi en Conseil d’État.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


La Métropole de Lyon présente le dispositif d’encadrement des loyers

Bruno Bernard, accompagné de Renaud Payre, vice-président au logement et des adjoints aux maires de Lyon et Villeurbanne, a présenté le dispositif qui entrera en vigueur dès le 1er novembre sur les deux villes.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


L’encadrement des loyers validé sur Lyon et Villeurbanne

La mise en place de l’encadrement des loyers sur Lyon et Villeurbanne, qui avait demandée par la Métropole de Lyon, a été validée par un décret du 2 septembre.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Le poste « loyer » nourrit la hausse du coût de la vie étudiante

La FAGE a fait part, comme avant chaque rentrée, de son indicateur du coût de la rentrée et du coût de la vie pour les étudiantes et étudiants.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.