Tarare: « Les Teintureries » primées aux Rubans du Patrimoine

La requalification de l’ancienne usine située à l’entrée est de Tarare a été primée par le prix national des rubans du patrimoine.

La requalification du bâtiment « Les Teintureries » a été récompensée. Elle a été en effet lauréate du prix « Les Rubans du Patrimoine 2014 », dans la catégorie « communes entre 3 500 et 20 000 habitants ».

Le bâtiment abrite désormais l’enseigne Ninkasi, qui y a relocalisé sa fabrique de bières ainsi qu'une distillerie, un restaurant et un café-concert. Une pépinière d'entreprises s’est également installée sur place, ainsi qu’un point de vente de producteurs locaux.

Un bâtiment construit en 1905

Ce bâtiment, qui marque l’entrée dans la ville de Tarare avait été désaffecté au tournant des années 2000, avant sa dépollution et sa requalification. Le bâtiment possède une riche histoire industrielle, commencée en 1825, quand des industriels écossais installent le premier atelier d'apprêt, agrandi en 1856, le long de la Turdine.

Le bâtiment tel qu'il est visible aujourd'hui fut, à la suite d’un incendie général, construit en 1905. Ce bâtiment connaitra un nouvel incendie en 1947, qui affectera uniquement sa partie est, laquelle sera alors reconstruite et maçonnée avec un réseau de poutres et de poteaux en béton armé. Le bâtiment est long de 200m et développe 6 500 m2 de surface de plancher répartis sur 3 niveaux.

La requalification a consisté à ouvrir le site sur la ville, avec la destruction du mur d’enceinte, et l’ouverture sur le boulevard. L’arrivée du Ninkasi s’inscrit dans l’histoire industrielle de Tarare. L’eau autrefois nécessaire aux Teintureries l’est aussi tout autant aujourd’hui pour la fabrique de Bière. La grande pureté de l’eau joue dans ces deux industries un rôle considérable. La production de la brasserie est importante, et alimente tous les Ninkasi lyonnais. L’objectif de production est de 8.000 hectos par an pour la brasserie et de 12 000 bouteilles par an pour la distillerie.

Pierre Vurpas et Associés, architectes du projet

Ce sont les architectes de l'agence Pierre Vurpas et Associés qui ont travaillé sur le projet, afin de mettre en valeur l’ensemble, via la requalification globale du bâtiment et la transformation de l’ancienne cour en une prairie fleurie au-devant de l’immeuble. Le pavillon du gardien a été conservé, et accueille la Maison des Producteurs, point de vente des produits du terroir. Une passerelle légère et métallique longe l’édifice, organisant les circulations et l’accessibilité.

Les façades ont été nettoyées et remises en état, conservant la taille et le rythme des ouvertures. La restauration de la toiture est faîte en tuiles mécaniques du même modèle que l’existant, posées sur une sous-toiture en briques crantées, elles-mêmes supportées par une charpente métallique.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un marché locatif « fortement touché par la récession », selon une étude

A l’initiative de Cushman & Wakefield, une étude rédigée par un think tank international composé de chercheurs et d’économistes du monde entier aborde les conséquences de la crise sanitaire sur l’immobilier de bureaux.


Jean-Pierre Berger, nouveau président du SCOT Sud-Loire

Il succède à Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole.


Fermeture de la traversante entre la rue des Capucins et la rue Terme

Un segment de rue situé dans le premier arrondissement de Lyon est désormais fermé à la circulation de véhicules motorisés.


Alliance de Dynacité et de la CERA dans le logement intermédiaire

Les deux entités ont annoncé mercredi créer MyLi, une société spécialisée dans la production et la gestion de logements locatifs intermédiaires.


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance