Tarare: « Les Teintureries » primées aux Rubans du Patrimoine

La requalification de l’ancienne usine située à l’entrée est de Tarare a été primée par le prix national des rubans du patrimoine.

La requalification du bâtiment « Les Teintureries » a été récompensée. Elle a été en effet lauréate du prix « Les Rubans du Patrimoine 2014 », dans la catégorie « communes entre 3 500 et 20 000 habitants ».

Le bâtiment abrite désormais l’enseigne Ninkasi, qui y a relocalisé sa fabrique de bières ainsi qu'une distillerie, un restaurant et un café-concert. Une pépinière d'entreprises s’est également installée sur place, ainsi qu’un point de vente de producteurs locaux.

Un bâtiment construit en 1905

Ce bâtiment, qui marque l’entrée dans la ville de Tarare avait été désaffecté au tournant des années 2000, avant sa dépollution et sa requalification. Le bâtiment possède une riche histoire industrielle, commencée en 1825, quand des industriels écossais installent le premier atelier d'apprêt, agrandi en 1856, le long de la Turdine.

Le bâtiment tel qu'il est visible aujourd'hui fut, à la suite d’un incendie général, construit en 1905. Ce bâtiment connaitra un nouvel incendie en 1947, qui affectera uniquement sa partie est, laquelle sera alors reconstruite et maçonnée avec un réseau de poutres et de poteaux en béton armé. Le bâtiment est long de 200m et développe 6 500 m2 de surface de plancher répartis sur 3 niveaux.

La requalification a consisté à ouvrir le site sur la ville, avec la destruction du mur d’enceinte, et l’ouverture sur le boulevard. L’arrivée du Ninkasi s’inscrit dans l’histoire industrielle de Tarare. L’eau autrefois nécessaire aux Teintureries l’est aussi tout autant aujourd’hui pour la fabrique de Bière. La grande pureté de l’eau joue dans ces deux industries un rôle considérable. La production de la brasserie est importante, et alimente tous les Ninkasi lyonnais. L’objectif de production est de 8.000 hectos par an pour la brasserie et de 12 000 bouteilles par an pour la distillerie.

Pierre Vurpas et Associés, architectes du projet

Ce sont les architectes de l'agence Pierre Vurpas et Associés qui ont travaillé sur le projet, afin de mettre en valeur l’ensemble, via la requalification globale du bâtiment et la transformation de l’ancienne cour en une prairie fleurie au-devant de l’immeuble. Le pavillon du gardien a été conservé, et accueille la Maison des Producteurs, point de vente des produits du terroir. Une passerelle légère et métallique longe l’édifice, organisant les circulations et l’accessibilité.

Les façades ont été nettoyées et remises en état, conservant la taille et le rythme des ouvertures. La restauration de la toiture est faîte en tuiles mécaniques du même modèle que l’existant, posées sur une sous-toiture en briques crantées, elles-mêmes supportées par une charpente métallique.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.