Logistique : Arthur Loyd anticipe un 1er semestre 2015 dynamique

Le conseil en immobilier d’entreprise a fait part jeudi de son analyse sur le marché de l’immobilier logistique en France.

Arthur Loyd a dévoilé jeudi de son analyse sur le marché de l’immobilier logistique en France, en faisant d’une part le bilan de l’année 2014, qu’il juge « mitigée entre rebond et ralentissement le long de la dorsale ».

« Avec près de 2 millions de m² commercialisés, soit un retrait de 8% par rapport à 2013 mais un volume global tout à fait conforme à la moyenne de commercialisation sur les 10 dernières années, le marché des entrepôts de plus de 10 000 m² affiche un niveau des performances très contrastées selon les régions » note le conseil.

Didier Terrier, Directeur Général de Arthur Loyd Logistique, souligne la force des deux principales régions de la dorsale. «A elles seules, les régions Ile-de-France et lyonnaise ont polarisé 54 % des volumes transactés, à la faveur de nombreux clés-en-main initiés parfois de longue date par les acteurs de la grande distribution. Mais aussi, et c’est une nouveauté, par les prestataires qui marquent leur retour en force et concentrent près de la moitié de la demande placée. »

La région parisienne a totalisé 750 000 m² placés progresse de 40 % et retrouve son leadership. La belle performance du marché lyonnais cache l’importance d’une méga transaction. Certes, 307 000 m² ont été placés sur un marché impacté par une faible demande. Mais ce chiffre s’explique notamment par la concrétisation d’un pôle logistique de 4 bâtiments totalisant 109 000 m² pour la centrale d’achats Leclerc Socara. Les deux autres marchés de la dorsale, Lille et Marseille, « sont en net repli avec respectivement 180 000 m² et 134 000 m² placés » indique le conseil.

Hors dorsale, les marchés secondaires « font preuve de plus de régularité et concentrent 30 % de la demande. La région Centre arrive en tête avec 165 000 m² placés, dopée par les clés-en-mains de chargeurs locaux, suivie par les régions Alsace-Lorraine et Normandie ».

Le conseil note que l’offre immédiatement disponible s’établit à près de 1,9 million de m² de bâtiments de classe A et B sur la dorsale, située pour moitié en Ile-de-France et constituée en majorité d’immeubles peu qualitatifs et de taille moyenne.

Il souligne une fois de plus que « l’offre neuve ne se renouvelle pas ». « Malgré des capacités foncières et des projets de développement potentiels importants sur la plupart des régions (à l’exception toujours notable de la région lyonnaise), les constructions en blanc font encore défaut ».

Pour 2015, le conseil reste modérément positif. Didier Terrier prévoit un marché toujours tiré par l’optimisation et la rationalisation de la supply-chain, sur lequel quelques projets significatifs à l’étude (toutes régions confondues) présagent d’un premier semestre dynamique. « Mais les conditions d’une vraie reprise restent liées à l’évolution des indices économiques, voire de la fiscalité et de la règlementation » note Arthur Loyd.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Mauvais semestre pour l’immobilier logistique

La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur la demande placée, a souligné Arthur Loyd Logistique.


Nette baisse de la demande placée en Ile-de-France au 1er semestre

La demande placée de bureaux en Ile-de-France est en repli de 40 % par rapport au premier semestre de l’année dernière, selon Immostat. Ce dernier a également fait part des chiffres de l’investissement et de l’immobilier logistique.


Volume record de 3,2 milliards d’euros d’externalisations en 2019

JLL a fait part de son analyse du marché des externalisations en Europe.


Vers l’accueil d’une importante plateforme logistique au nord de Saint-Etienne Métropole

Axtom acquiert un foncier de près de 16 hectares dans la zone Opera Parcs. ID Logistics va y construire un important projet immobilier représentant 80 millions d’euros d’investissement.


CIEL 2020 : la CMA s’associe à la CCI


La 2ème édition du « carrefour de l’immobilier d’entreprise à Lyon » associera cette année la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône, qui avait organisé l’an dernier la première édition de « l’Artisan et le Territoire ».


Renouvellement de partenariat entre Bjorg et Rhenus

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat pour une durée de six ans.


BNP Paribas Real Estate va davantage intégrer la biodiversité


Le conseil a indiqué s’engager à l’intégrer dans toutes ses activités en Europe.


DCB Logistics réalisera un projet de 13.500 m² à Corbas

La filiale du groupe DCB International y assurera la réalisation d’un centre de distribution et de messagerie.


Une certification pour de nombreux bâtiments du groupe La Poste

Le groupe obtenu la certification ISO 50001 pour 26 bâtiments situés en région Auvergne Rhône-Alpes.


Forte baisse du marché immobilier logistique au 1er trimestre

La demande placée sur le segment a acté une forte baisse en France sur la période, en chutant à 382.000 m².


6ème Sens Immobilier cède un immeuble à Décines

null
Le groupe a vendu un actif mixte situé rue Emile Zola.


Repli de la demande placée au 1er trimestre en Ile-de-France

Immostat a fait part des chiffres de transaction des bureaux au 1er trimestre. Une baisse importante de la demande a été constatée sur la période, de l’ordre de 39% par rapport à la même période de 2019.


Immobilier tertiaire : BNP Paribas Real Estate évoque un marché au ralenti

BNP Paribas Real Estate a fait part d’une étude sur les conséquences du Coronavirus sur les divers marchés immobiliers.


Le PIPA compte 7.620 emplois, dont plus de 6.000 CDI

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain a dévoilé ce jour les enseignements de la nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi.