Pont de l’Ane Monthieu : Apsys confiant pour la commercialisation

L’opérateur s’est engagé à ce que cette commercialisation soit soumise à un comité d’enseignes.

Apsys a été retenu pour le projet commercial de près de 16 hectares de la zone Pont de l’Âne Monthieu. Un joli coup pour celui qui a notamment porté Beaugrenelle, le plus important programme d’immobilier commercial de Paris. Récemment, le groupe a d’ores et déjà pu établir des contacts préalables avec des enseignes lors du SIEC concernant son futur centre stéphanois, avec des retours très positifs.

Au niveau du calendrier, la promesse de vente a d’ores et déjà été signée. Les autorisations seront déposées début 2016, et le promoteur espère obtenir toutes les autorisations requises pour démarrer le chantier en 2017, et ouvrir ce pôle fin 2018. Un hôtel de 60 chambres est également permis dans le cadre du projet.

Le centre commercial sera constitué d’enseignes répondant à une problématique d’équipement de la maison, de la décoration. Un certain nombre d’autres types d’enseignes pourront être intégrées, mais elles devront faire l’objet d’un consentement du comité d’enseignes.

Investissement porté par Apsys

Au niveau financier, Apsys porte la plus grande partie de l’investissement de 150 millions, chiffre qui comprend entre autres l’achat du terrain, pour 17 millions d’euros. Le président du groupe souligne que beaucoup d’enseignes se sont déjà déclarées intéressés pour s’implanter sur ce projet. Maurice Bansay note que l’agglomération stéphanoise, qui comprend 500.000 habitants, est attractive. Des besoins ne sont pas satisfaits, et il existe une importante évasion commerciale. « Ce type d’opération a pour vocation de freiner cette évasion commerciale, voire d’attirer des visiteurs qui ne seraient pas venus spontanément si ce projet n’avait pas été réalisé » indique le dirigeant.

Les commerçants du centre-ville ne doivent pas avoir peur, car le projet vise à être synergique avec le centre de Saint-Etienne. « Plus le territoire stéphanois sera fort dans toutes ses composantes, plus il y aura de visiteurs, et plus les acteurs économiques du territoire trouveront un intérêt dans le cadre de cette démarche » indique le dirigeant.

Apsys a pris l’engagement de soumettre la commercialisation de ce projet à un comité d’enseignes, dans lequel on trouvera notamment les collectivités locales, mais aussi les maires des deux communes. Cette commercialisation se fera ainsi en partenariat avec les collectivités locales, avec des grands acteurs comme Casino et Ikea, mais aussi avec l’association des commerçants de l’hypercentre.

« Rarement vu un tel engouement ! »

Les demandes de permis de construire et le dossier de CDAC devraient être déposés début 2016, ce qui devrait porter à 2017 l’obtention des diverses autorisations. Après 18 mois de travaux, le centre commercial pourrait ainsi ouvrir fin 2018.

Maurice Bansay n’est en tout cas pas inquiet pour la commercialisation. « En 30 ans de métier, j’ai rarement vu un tel engouement en amont pour un projet, surtout dans le contexte économique que nous traversons » a-t-il indiqué. Un engouement qui s’explique selon lui par l’important potentiel commercial, mais surtout par la qualité, l’originalité, l’innovation du projet, notamment sur le point de vue architectural et du design.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

leroy merlin ou castorama ????

Signaler un abus

L’attractivité Stéphanoise est le grand gagnant. L’autre gagnant pourrait être le musée d’art moderne si STEEL règle le pb de CASTORAMA par un swap foncier pont de l’âne / DOA. Son extension très attendue en sera relancée dans l’écrin exceptionnel qui l’environne. A suivre… GP

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 9 : Emdelen prend à bail 790 m² dans « Universaône »

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions.


Vill’Arborea Plaza et Brickwall ont été inaugurés


GERLAND, LA MUTATION –
DCB International, 6e Sens Immobilier, et Nexity ont inauguré lundi cet ensemble immeuble en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.


Anaïs Pigeroulet rejoint le département investissement de JLL Lyon

Elle a rejoint la structure en tant que consultante senior.


Lyon 2 : 6eme sens retail acquiert un immeuble place Bellecour

nullLa structure devient propriétaire d’un immeuble mixte.


Nicolas de Driésen, directeur adjoint de 6e Sens Immobilier Entreprises

Le professionnel a rejoint l’équipe de Jacques Garces, directeur général associé de la filiale de 6ème Sens Immobilier.


Le site Fagor-Brandt sera transformé en centre de remisage pour le SYTRAL

Dès 2024, l’ancienne friche, qui fait pour l’heure l’objet d’une démarche d’urbanisme temporaire, sera aménagé en centre de remisage et de maintenance.


Saint-Fons : em2c lance Booster

nullCet ensemble mixte de laboratoires et bureaux sera situé au coeur de la « Vallée de la chimie ».


Dardilly : Radioproptech prend à bail des locaux

La société Rudigoz et Associés – Knight Frank était conseil de la transaction.


La Région en soutien d’une implantation de l’IVI

Un projet d’implantation d’un siège européen de l’ organisation internationale « International Vaccine Institute » est actuellement en cours.


Champagne-au-Mont-d’Or : Premium Finance acquiert un plateau de bureaux

nullValoris Real Estate était conseil de cette opération.


La logistique fluviale arrive bientôt à Lyon

null
La société strasbourgeoise ULS a remporté le premier appel à projets lancé par VNF et la CNR pour la création d’un service de logistique fluviale à Lyon. Dès 2022, des bateaux circuleront entre le port Herriot et le pont Morand, sur le Rhône, pour transporter des marchandises qui seront ensuite livrées par des vélos cargo électriques.


Immobilier de bureaux à Lyon : une demande placée de 180.531 m² sur 9 mois

nullAvec une progression de 12% sur un an, le rythme de commercialisation en 2021 revient à ses niveaux enregistrés avant 2018. JLL, qui a analysé le marché, prévoit sur l’année un niveau de demande placée assez proche de celui de 2020.


La Ville de Lyon et la Chambre des métiers signent une convention

Une visite d’acteurs de l’artisanat local du 9ème arrondissement était organisée par la Ville de Lyon et la Chambre des métiers et de l’artisanat, préalablement à la signature de cette convention visant à un développement économique local durable, créateur d’emplois et d’animation de proximité.


Le dispositif « loyers » autorisé par la Commission Européenne

Bercy s’est félicité de cette annonce.


Notapierre acquiert les parts de « Silky Way »

null
La SCPI a réalisé cette acquisition de parts de l’immeuble situé à Villeurbanne, dans le quartier du Carré de Soie. Une transaction réalisée par le département Capital Market de BNP Paribas Real Estate.