La baisse des APL fustigée par les associations étudiantes

Alors que le gouvernement a indiqué samedi vouloir baisser de 5 euros le montant des APL dès octobre, les associations étudiantes, comme la FAGE, l'UNEF et le syndicat PDE, ont réagi.

La baisse dès octobre des APL ne passe pas chez les associations étudiantes. La FAGE, association regroupant des fédérations de filière et territoriales, a immédiatemment réagi, suite à la divulgation par France 2 du projet du gouvernement, qui devrait se traduire par une diminution de 5 euros des aides personnalisées au logement versées chaque mois aux étudiants et aux ménages. Pour la FAGE, «le gouvernement s’en prend au porte-monnaie des étudiants».

«Alors que plus de 60.000 bacheliers sont en détresse, faute d’affectation dans APB, la poursuite d’études se voit aujourd’hui doublement remise en cause. L’accès au logement est crucial pour permettre aux jeunes d’être autonomes. Dans un contexte où un étudiant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté, le logement représente plus de la moitié du budget mensuel d’un étudiant. La FAGE ne peut tolérer que l’on continue de précariser la jeunesse sous couvert de 'mesures d’économie'», a indiqué la fédération.

Celle ci juge cette mesure «dangereuse et injuste». La FAGE demande à l'exécutif de prendre ses responsabilités «pour préserver l’accès au logement autonome des jeunes, ainsi qu’à la décohabitation et à la mobilité, nécessaires pour la poursuite de leurs études, comme pour l’accès à l’autonomie».

L'UNEF et PDE souhaitent un retrait de la mesure

Le syndicat étudiant PDE a, pour sa part demandé «le retrait de cette proposition dangereuse pour la jeunesse», les coupes sur les aides au logement rendant, selon lui, «les conditions de vie des étudiants encore plus difficiles, les conduisant à abandonner leur logement ou à être plus nombreux encore à mettre leurs études en danger avec l’exercice d’une activité rémunérée».

L'UNEF a, lui, protesté en lançant une pétition en ligne. «Le gouvernement veut s'attaquer aux APL dès la rentrée, l'UNEF s'oppose à cette mesure qui va renforcer la précarité des jeunes et défend au contraire un droit au logement pour tou-te-s !», a indiqué le syndicat. Il précise que les étudiants représentent 40% des allocataires de cette aide, et seraient donc «les principales victimes de cette mesure».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

la caf verse les apls aux propriétaires , les propriétaire sont tres satisfait ; une honte a ce gouvernement le loyer ses 50% DU BUDGET ET EDF/GDF 25% DONC SUR un revenu il reste rien decouvert tout les mois

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Philippe Linage devient président du directoire de Sollar

Le nouveau dirigeant succède à Guy Vidal.


Une concertation avant un comité interministériel des villes

null
La ministre chargée de la Ville engage une large concertation dans la perspective de ce comité interministériel.


Élodie Aucourt Pigneau prend la direction générale de Cité Nouvelle

La dirigeante a, en début d’année, pris les rênes de cette filiale immobilière régionale du groupe Action Logement implantée dans la Loire.


Constat de carence pour 11 communes de la Métropole de Lyon

Si un effort notable a eu lieu dans les communes de la Métropole de Lyon et du Rhône en faveur de la production de logements sociaux, l’État se dit vigilant et en soutien dans l’objectif d’amplifier les résultats.


Les OPH de la Loire et du Rhône vont coopérer via une SAC

null
L’OPAC du Rhône et Loire Habitat vont s’engager dans une une future coopération via une société anonyme de coordination, une SAC.


La Ville de Lyon va adhérer à l’OFS métropolitain

null
Une délibération, amenée à être votée par la majorité, est présentée ce jeudi en ce sens devant le conseil municipal de Lyon.Le logement social a également été évoqué.


550 communes n’ont pas atteint leurs objectifs SRU

Sur les 1.035 communes soumises à la loi imposant de compter 20% ou 25% de logements sociaux en 2025, plus de la moitié n’ont pas atteint leurs objectifs, selon la Fondation Abbé Pierre.


COVID-19: 16 069 places supplémentaires mobilisées

Ces places ont pour objectif d’héberger des sans-abris. 927 places sont ouvertes en centre médicalisé.


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Une aide de l’Opac du Rhône pour les commerces

L’office ne demandera pas de loyer aux commerces « non essentiels » de son patrimoine en novembre.


Allex, un projet pour rénover le siège d’Alliade Habitat

JLL et Tétris interviennent dans le cadre d’une mission de rénovation et d’extension du siège de la filiale d’Action Logement.


Carré de Soie : Cogedim vend un immeuble de bureaux à EMH


Cogedim Grand Lyon annonce avoir vendu en VEFA à Est Métropole Habitat un immeuble de bureau de 6.000 m² au sein de « Ilot G » sur le secteur du Carré de Soie. Le bailleur en fera, à terme, son siège social.


Des remous suite à l’augmentation de l’offre d’hébergement d’urgence

La Ville de Lyon a mis à disposition deux lieux permettant d’augmenter de 250 lits l’offre d’hébergement d’urgence. Pour sa part, l’hôpital Charial des HCL, situé sur Francheville et Craponne, va être confié à l’Etat pour transformer les locaux en centre d’hébergement d’urgence. Un choix discuté par les élus.