Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.

Des détenteurs de logements aux politiques, le discours d’Emmanuel Macron appelant « tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros » par mois pour compenser la baisse des APL (aides personnalisées au logement) passe mal.

Les Républicains ont, dans un communiqué, dénoncé « une décision aussi injuste sur le plan social qu'inefficace sur le plan comptable (100 millions d'économies sur un budget de 18 milliards d'euros) et qui, en prime, a provoqué des dissensions à l'intérieur même de la majorité ».

Mais « au lieu de le reconnaître, Emmanuel Macron persiste dans son erreur originelle », poursuit dans un communiqué la porte-parole du parti et députée de Paris, Brigitte Kuster. « En mettant, d'abord, en cause les propriétaires au moment même où une étude (Observatoire Clameur) démontre que les loyers dans le secteur privé ont baissé de 1,5% depuis 2015 et minimise l'impact des APL dans le renchérissement des loyers».

Les propriétaires très critiques

Mais les politiques ne sont pas les seuls à dénoncer cette posture. Les professionnels sont, eux aussi, critiques. Maud Velter, directrice associée de Lodgis, va dans le même sens en fustigeant « une annonce difficilement acceptable dans un contexte où l'évolution des loyers est déjà très encadrée notamment dans les zones tendues et où les propriétaires supportent toujours plus de charges et ont de plus en plus d'obligations vis-à-vis de leurs locataires. Stigmatiser les propriétaires ne va pas résoudre le problème du logement en France !"Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


5.453 logements sociaux financés en 2017 dans le Rhône administratif

220 logements locatifs sociaux ont, par ailleurs, été financés par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU).


SACVL : la notation reste stable pour S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s Global Ratings a confirmé la note de référence à long terme « A » de la société anonyme de construction de la Ville de Lyon (SACVL).


Le groupe SNI rebaptisé « CDC Habitat »

Cette dénomination marque un peu plus la filiation de la structure à la Caisse des Dépôts.


La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.


Accueil des migrants, cœur de ville : les autres annonces du préfet Bouillon

Outre la sécurité, les infrastructures et le logement social, le préfet a évoqué d’autres sujets lors de ses vœux à la presse, comme la redynamisation des cœurs de ville et les migrations.


Le préfet Bouillon fait un point sur le logement social

null
Le préfet du Rhône et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Stéphane Bouillon, présentait mardi ses vœux à la presse. Il a évoqué le nécessaire effort pour le respect de la loi SRU en matière de logement social.
» A45 : une décision prévue au printemps
» Accueil des migrants, cœur de ville : les autres annonces du préfet Bouillon


Alliade Habitat et le CERTA engagés en faveur de l’insertion professionnelle

null
Le bailleur social et le centre régional des techniques avancées ont signé une convention de partenariat visant à former et accompagner des gardiens d’immeubles dans leur professionnalisation.
» Nouvelle convention quinquennale entre l’Etat et Action Logement


Nouvelle convention quinquennale entre l’Etat et Action Logement

Cette convention 2018-2022 a été signée par Jacques Chanut, président d’Action logement groupe, et les ministres Jacques Mézard, Bruno Le Maire, et Gérald Darmanin.


« Nous construisons autrement »

null
En amont de la présentation de l’observatoire de l’habitat et de la création officielle de la Métropole de Saint-Etienne, Lyon Pôle Immo avait rencontré, il y a quelques semaines, Jack Arthaud, le directeur général de l’EPA de Saint-Étienne, et Jean-Pierre Berger, président de l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, Epures. Nous évoquons avec eux le développement des grands projets stéphanois, et des principaux quartiers tertiaires de l’agglomération.


Partenariat entre Lyon Métropole Habitat et la Chambre régionale de l’ESS

null
La Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire a signé un partenariat avec l’office public de l’habitat métropolitain. Celui-ci se déclinera dans divers domaines et territoires.


« Considérer que l’immobilier est une rente est une grave erreur »

null
Jean-François Buet est le président de la FNAIM. Avant de laisser sa place à la fin du mois à Jean-Marc Torrollion, au terme d’un mandat de 5 ans, nous évoquons avec lui l’adoption de la loi de finances 2018, et son impact sur l’immobilier.


Logement social : constat de carence pour 8 communes de la Métropole

Charly, Craponne, Genay, Mions, Oullins, Saint-Didier-au-Mont-d’Or, Sainte-Foy-lès-Lyon, et Tassin-la-Demi-Lune ont été pointées du doigt par le préfet du fait d’un retard dans la production de logements sociaux.
» Un bilan SRU 2014-2016 assez satisfaisant


GrandLyon Habitat a fêté la fin des travaux d’un chantier éducatif

L’office a fêté jeudi la fin des travaux de rénovation des parties communes du 33 rue Soeur Janin, dans le 5ème arrondissement de Lyon.


Un bilan SRU 2014-2016 assez satisfaisant

Le ministère de la Cohésion des territoires a réalisé mardi un bilan triennal. Si les objectifs de production de logements sociaux sont globalement atteints, certaines communes restent à la peine, notamment dans le Rhône et la Métropole de Lyon.


La SACVL aura livré 350 logements en 2017

Le bailleur détenu majoritairement par la Ville de Lyon a fait un point il y a quelques jours sur son activité.