Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.

Des détenteurs de logements aux politiques, le discours d’Emmanuel Macron appelant « tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros » par mois pour compenser la baisse des APL (aides personnalisées au logement) passe mal.

Les Républicains ont, dans un communiqué, dénoncé « une décision aussi injuste sur le plan social qu'inefficace sur le plan comptable (100 millions d'économies sur un budget de 18 milliards d'euros) et qui, en prime, a provoqué des dissensions à l'intérieur même de la majorité ».

Mais « au lieu de le reconnaître, Emmanuel Macron persiste dans son erreur originelle », poursuit dans un communiqué la porte-parole du parti et députée de Paris, Brigitte Kuster. « En mettant, d'abord, en cause les propriétaires au moment même où une étude (Observatoire Clameur) démontre que les loyers dans le secteur privé ont baissé de 1,5% depuis 2015 et minimise l'impact des APL dans le renchérissement des loyers».

Les propriétaires très critiques

Mais les politiques ne sont pas les seuls à dénoncer cette posture. Les professionnels sont, eux aussi, critiques. Maud Velter, directrice associée de Lodgis, va dans le même sens en fustigeant « une annonce difficilement acceptable dans un contexte où l'évolution des loyers est déjà très encadrée notamment dans les zones tendues et où les propriétaires supportent toujours plus de charges et ont de plus en plus d'obligations vis-à-vis de leurs locataires. Stigmatiser les propriétaires ne va pas résoudre le problème du logement en France !"Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jean-Paul Bret sceptique sur les mesures gouvernementales

null
Le maire de Villeurbanne a, mardi, affiché son opposition à plusieurs projets gouvernementaux, dont la taxe d’habitation, ou encore la baisse des loyers dans les logements sociaux. Il a également évoqué le lycée Pierre Brossolette.


« Il n’est pas raisonnable de fragiliser le secteur du logement social »

Cédric Van Styvendaël est le directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe. Il évoque l’impact, pour son office et pour l’ensemble des bailleurs sociaux, d’une possible baisse des loyers consécutive à une diminution des aides personnalisées au logement.


Le calcul des APL va être réformé

Julien Denormandie, secrétaire d’Etat chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a confirmé au JDD que le calcul des APL allait être modifié, avec à la clé un milliard d’euros d’économie.


Recentrage du PTZ : les organisations professionnelles donnent de la voix

null
Les premières mesures ayant filtré du plan logement qui sera annoncé la semaine prochaine suscitent des craintes de la part des lotisseurs et des promoteurs.
» PEL : Familles de France fustige la hausse de la fiscalité
»Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux


Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux

Le gouvernement souhaite une baisse importante des APL à destination du logement social. La mesure inquiète les bailleurs sociaux, qui craignent pour leurs fonds propres.


Lyon 3 : la résidence Jeanne Koehler inaugurée

null
Lyon Métropole Habitat a inauguré mercredi dernier cette résidence de 56 logements située dans le quartier de Montchat, dans le troisième arrondissement de Lyon.


Macron lève le voile sur un pan de son plan logement

Le président de la République était en déplacement à Toulouse ce lundi. Il a annoncé la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.


Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

null
Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.


GrandLyon Habitat : vers une certification diplômante pour les gardiens d’immeuble

L’office public de l’habitat s’est engagé dans un plan de développement des compétences de ses gardiens.


« Le Celia » : une construction au long cours


Le 21 juillet dernier, Grand Lyon Habitat inaugurait cette résidence de 24 logements, longtemps en gestation dans le 5ème arrondissement de Lyon.


«Nous construisons en moyenne entre 180 et 230 logements par an à Caluire»

Philippe Cochet est le maire de Caluire-et-Cuire. A l’occasion de l’inauguration du programme « Ambiance Canuts », l’élu a évoqué, avec Lyon Pôle Immo, la construction de logements dans sa ville.


Politique de la Ville : Gaël Perdriau s’inquiète des coupes budgétaires

null
Le maire de Saint-Etienne s’inquiète de la baisse des enveloppes pour le ministère de la ville, qui risque de fragiliser certains dispositifs.
» Pour Gaël Perdriau, la baisse des APL est « brutale »


Villeurbanne : plusieurs résidences en construction sur le terrain des sœurs

Est Métropole Habitat et Rhône Saône Habitat bâtissent les résidences « La Clairière » et « Séréna » sur cette emprise foncière située le long de l’avenue Salengro.
» Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne: « Au total, près de 400 nouveaux logements vont sortir de terre »


La baisse des APL fustigée par les associations étudiantes

Alors que le gouvernement a indiqué samedi vouloir baisser de 5 euros le montant des APL dès octobre, les associations étudiantes, comme la FAGE, l’UNEF et le syndicat PDE, ont réagi.


Les APL baisseront de 5 euros par mois dès la rentrée 2017

La baisse de l’aide personnalisée au logement touchera tous les bénéficiaires dès octobre, a indiqué le gouvernement à France 2.
» La baisse des APL fustigée par les associations étudiantes