Un congrès HLM sous haute tension

Le projet de baisse des APL, couplée à une diminution des loyers de la part des bailleurs, inquiète le mouvement HLM. Et les propos du ministre mardi n’ont pas rassuré les acteurs du logement social.

Le congrès de l’union sociale pour l’habitat (USH) a débuté mardi, dans un contexte pesant. Les annonces gouvernementales sur la réforme des aides personnalisées au logement inquiètent en effet les bailleurs, qui craignent pour leur capacité à investir dans les années à venir.

En ouverture du congrès, le président de l’USH, Jean-Louis Dumont, a souhaité à la veille de la présentation du projet de loi de finances 2018, évoquer les principaux enjeux du moment. « La situation que nous vivons actuellement est exceptionnelle. Parce que vous avez construit, organismes HLM tous confondus, plus que jamais, dans une montée de la production qui était exprimée par une volonté politique, et par les nouveaux outils dont on s’est doté pour savoir où il y a de la demande, et quelle demande ».

1,5 milliard économisé sur les réductions de loyer

Dans le projet de loi de finances 2018 rendu public mercredi, la baisse des loyers perçus par les bailleurs sociaux doit compenser la diminution des aides personnelles au logement (APL) auxquelles ont droit les locataires HLM. La réforme inscrite au projet de loi prévoit, au total, une réduction de 1,7 milliard d’euros du montant des aides personnalisées au logement, dont une part sera assumée par le mouvement HLM. Or sur ce montant, 1,5 milliard sera économisé au titre de la mise en œuvre des réductions de loyer de solidarité dans le parc social. Les APL devraient donc diminuer donc de plus de 50 euros, tout comme les loyers, pour ne pas que les locataires soient les perdants de la réforme.

Pour accompagner les organismes de logement social dans la réforme, « plusieurs mesures économiques leur seront consenties, sous la forme d’une stabilisation du taux du livret A pendant deux ans, suivie d’une réforme pérenne de la formule de calcul du taux, ainsi que d’un allongement de leur dette », précise le projet de loi de finances.

« L’anti-France, elle se niche à Bercy »

Le président de l’USH avait mardi, avant la publication du projet de loi de finances, dénoncé l’optique comptable de la haute administration des finances. Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Emmanuel Macron veut ponctionner les « réserves » du monde HLM

Lors d’une interview télévisée diffusée sur TF1 et LCI, le président de la République a tenté d’expliquer son action, notamment en matière de logement.


Logement et immobilier : ce que prévoit la loi de finances

Le projet de loi de finances 2018 valide les annonces réalisées il y a quelques jours par le ministre du logement, Jacques Mézard, dans le cadre du plan logement. Lyon Pôle Immo a listé les principales mesures contenues dans ce « PLF 2018 ».


Un congrès HLM sous haute tension

Le projet de baisse des APL, couplée à une diminution des loyers de la part des bailleurs, inquiète le mouvement HLM. Et les propos du ministre mardi n’ont pas rassuré les acteurs du logement social.


Recentrage du Pinel, réforme des APL : le plan du gouvernement

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté ce mercredi la stratégie logement du Gouvernement.
» La FFB déplore la fin du PTZ et du Pinel en zone détendue
» La LCA-FFB indignée par la disparition du PTZ et du Pinel dans certaines zones
» Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau


Jean-Paul Bret sceptique sur les mesures gouvernementales

null
Le maire de Villeurbanne a, mardi, affiché son opposition à plusieurs projets gouvernementaux, dont la taxe d’habitation, ou encore la baisse des loyers dans les logements sociaux. Il a également évoqué le lycée Pierre Brossolette.


« Il n’est pas raisonnable de fragiliser le secteur du logement social »

Cédric Van Styvendaël est le directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe. Il évoque l’impact, pour son office et pour l’ensemble des bailleurs sociaux, d’une possible baisse des loyers consécutive à une diminution des aides personnalisées au logement.


Le calcul des APL va être réformé

Julien Denormandie, secrétaire d’Etat chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a confirmé au JDD que le calcul des APL allait être modifié, avec à la clé un milliard d’euros d’économie.


Recentrage du PTZ : les organisations professionnelles donnent de la voix

null
Les premières mesures ayant filtré du plan logement qui sera annoncé la semaine prochaine suscitent des craintes de la part des lotisseurs et des promoteurs.
» PEL : Familles de France fustige la hausse de la fiscalité
»Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux


Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux

Le gouvernement souhaite une baisse importante des APL à destination du logement social. La mesure inquiète les bailleurs sociaux, qui craignent pour leurs fonds propres.


Lyon 3 : la résidence Jeanne Koehler inaugurée

null
Lyon Métropole Habitat a inauguré mercredi dernier cette résidence de 56 logements située dans le quartier de Montchat, dans le troisième arrondissement de Lyon.


Macron lève le voile sur un pan de son plan logement

Le président de la République était en déplacement à Toulouse ce lundi. Il a annoncé la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.


Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

null
Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.


GrandLyon Habitat : vers une certification diplômante pour les gardiens d’immeuble

L’office public de l’habitat s’est engagé dans un plan de développement des compétences de ses gardiens.


« Le Celia » : une construction au long cours


Le 21 juillet dernier, Grand Lyon Habitat inaugurait cette résidence de 24 logements, longtemps en gestation dans le 5ème arrondissement de Lyon.


«Nous construisons en moyenne entre 180 et 230 logements par an à Caluire»

Philippe Cochet est le maire de Caluire-et-Cuire. A l’occasion de l’inauguration du programme « Ambiance Canuts », l’élu a évoqué, avec Lyon Pôle Immo, la construction de logements dans sa ville.