L’article 52 de la loi de finances, amendé mais adopté

L’article visant à réduire les aides personnalisées au logement, tout en imposant des baisses de loyers aux bailleurs sociaux, a fait l’objet d’amendements, mais a été, au final, adopté.

Un article important de la loi de finances pour 2018 était examiné hier, à savoir l’article 52, portant sur la "réforme des aides au logement et de la politique des loyers dans le parc social". Celui-ci vise, pour l’Etat, à économiser 1,5 milliard d’euros en réduisant les aides personnalisées au logement (APL), une baisse accompagnée par une diminution des loyers de la part des bailleurs sociaux afin d’éviter de pénaliser financièrement les locataires. Lesdits bailleurs ont protesté contre cette baisse des recettes, qui réduit, pour certains organismes, à néant leur autofinancement et, de fait, leur capacité à produire.

Examiné hier par l’Assemblée nationale, ledit article 52 a fait l'objet de très nombreux amendements de suppression, provenant tant de diverses formations politiques. Ceux-ci ont, évidemment, été rejetés. Le gouvernement met en avant, pour se défendre, des contreparties, comme la stabilisation dans la durée du taux du livret A, ainsi que la création d'une contribution nouvelle à la Caisse de garantie du logement locatif social (CGLLS). Celle-ci est assise sur les ventes de logements sociaux, et permettra d’abonder le FNAP (fonds national des aides à la pierre).

Une baisse de 1,5 milliard d'euros en 2020

La fronde des députés de l’opposition n’a toutefois que peu porté : un amendement gouvernemental, qui étale sur trois ans la réforme, a toutefois été adopté. Les réductions de loyers de solidarité, concomitante à celle des APL, seront ainsi de 800 millions d'euros en 2018, et de 1,2 milliard d'euros en 2019. Mais en 2020, la réduction sera bien, au final, de 1,5 milliard d'euros.

Toutefois, une « possibilité de moduler plus fortement la cotisation prélevée par la CGLLS, afin d'en affecter une fraction au Fnal et garantir ainsi, dès 2018, une réduction de 1,5 milliard d'euros de crédits de l'Etat au fonds national d'aide au logement », est également prévue dans le texte de l’amendement. En clair, les bailleurs pourraient donc être contraints à hauteur de 1.5 milliard d’euros dès 2018, la péréquation étant prévue de s’appliquer, dès 2018, au sein de la CGLLS.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La CMP adopte un texte commun sur la loi ELAN

Députés et sénateurs ont adopté mercredi en Commission mixte paritaire un texte commun pour la loi. Plusieurs points de désaccord ont été désamorcés, comme le seuil d’au moins 12.000 logements pour les groupes HLM.


Ouverture des rendez-vous « Habiter et se loger »

nullDavid Kimelfeld et Michel le Faou ont ouvert mardi cette nouvelle édition de ces rendez-vous thématiques entre la collectivité et les professionnels du logement, qui se tiendront jusqu’au 8 octobre.


Lyon 2 : Le Roncevaux » recoit le label E+C-

null
L’immeuble construit par GrandLyon Habitat a fait l’objet d’une démarche de certification, comme l’ensemble de la production neuve de l’office depuis 2017.


L’autre soie : la vente du foncier est actée

Le maire de Villeurbanne a confirmé que la vente de l’ancien IUFM, dans le quartier du Carré de Soie, devrait bientôt aboutir.


Alliade Habitat noté A1 par Moody’s

L’agence de notation a fait part d’une note satisfaisante pour la filiale d’Action Logement.


« Nous sommes au pied du mur »

Guy Vidal est président de l’AURA-HLM, organisation représentant les bailleurs sociaux en Auvergne-Rhône-Alpes. Nous évoquons avec lui la loi ELAN et les suites de la loi de finances 2018, qui a nettement changé la donne dans le secteur.


Fontaines-sur-Saône: le « Bois des Roy », une opération d’accession sociale

GrandLyon Habitat a lancé en juillet la construction d’une résidence qui comprendra à terme 22 logements.


Opération de rénovation actée sur près de 1.000 logements à Vaulx-en-Velin

Est Métropole Habitat et Citinéa ont signé jeudi un marché de travaux portant sur 988 logements des résidences Noirettes et Grand Bois.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


« La loi ELAN est une loi alibi »

La Loi ELAN est, cette semaine, examinée par le Sénat. Nous évoquons les principales conséquences de cette loi sur le secteur du logement conventionné avec Cédric Van Styvendael, directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe, fédération européenne du logement public, coopératif et social.


Signature d’un pacte et d’une convention tripartite pour les quartiers populaires

Le ministre de la Cohésion des territoires et son secrétaire d’État avaient réuni mercredi les acteurs des quartiers en politique de la ville.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Nous n’avons pas le droit à l’erreur »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux l’accélération de la vente de logements sociaux.


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


« Nous nous rapprochons aujourd’hui des collectivités territoriales »

null
Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Ils évoquent notamment la nouvelle organisation d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes.
»
Prêts de haut de bilan : «812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»
» Vente de logements sociaux: « Nous n’avons pas le droit à l’erreur »
» Plan « Coeur de Ville »: « Chacune des villes est un cas particulier »