AirBnb : des changements s’opèrent ce jeudi à Lyon

A partir de ce 1er février, une nouvelle réglementation s’applique.

Une nouvelle réglementation dès aujourd’hui pour les locations de type AirBnb. Depuis le 1er décembre dernier, un décret signé en avril donne aux grandes villes le droit d'imposer aux propriétaires l'immatriculation des logements qu'ils louent sur les plates-formes d'hébergement comme Airbnb.

Dès ce jeudi, les conditions de changement d’usage d'un logement d'habitation en logement locatif meublé évoluent en conséquence. Le service de l’urbanisme de la Ville de Lyon va désormais prendre en charge l’instruction des demandes de changement d'usage et le contrôle de celles-ci.

Deux délibérations à Lyon et au conseil de la Métropole avaient été adoptées en décembre pour imposer cette immatriculation, qui doit réalisée en mairie afin d’obtenir un numéro d’enregistrement. Le numéro devra ensuite être visible sur chaque annonce de ce type de plateformes.

Une disposition de la loi "Numérique"

La loi "Numérique" impose pour tous les loueurs de meublés touristiques de se déclarer dès la première nuitée, déclaration assortie d’un numéro d’enregistrement qui devra figurer sur toutes les annonces de location en ligne. Ceci pour permettre plus de transparence sur l’offre de location AirBnb et permettre plus de contrôle du respect des obligations des loueurs. Il sera ainsi facile de vérifier que la durée annuelle de location du bien ne dépasse pas la limite fixée à 120 jours par an.

Pour les locations dépassant les 120 jours par an, la transformation en meublé de tourisme sera obligatoire. Si le logement fait moins de 60 m², la mise en location sera autorisée comme meublé de tourisme pendant 9 ans. Pour les personnes au-dessus du seuil de 120 jours à Lyon, une obligation de compensation sera désormais imposée pour tout logement au-dessus de 60 m², avec l’obligation de créer un m² de logement habitable pour tout m² transformé en meublé.

Les meublés créés avant ce nouveau règlement et ayant respecté l’ensemble des obligations imposées jusqu’alors ne seront pas impactés. Un règlement existe déjà, pour la Ville de Lyon, sur les changements d’usages de logements en commerces, activités, services… Il sera complété en intégrant des dispositions spécifiques aux meublés de tourisme, comme le prévoit la loi ALUR.

Des spécificités existent pour certains propriétaires. "S’agissant des propriétaires de type 'personnes morales' ou SCI par exemple, toute demande de changement d’usage en meublés de courte durée doit être assortie d’une demande d’autorisation à la Mairie et d’une compensation dans les mêmes conditions que précédemment, quelle que soit la taille du bien", précise la Métropole de Lyon dans un communiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


AirBnb : des changements s’opèrent ce jeudi à Lyon

A partir de ce 1er février, une nouvelle réglementation s’applique.


SACVL : la notation reste stable pour S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s Global Ratings a confirmé la note de référence à long terme « A » de la société anonyme de construction de la Ville de Lyon (SACVL).


La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.


Lyon : un marché immobilier sous tension

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM dressait lundi un bilan de l’année immobilière, dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. L’activité a été forte sur l’année écoulée.


L’indice de référence des loyers repasse la barre des 1%

L’IRL a augmenté de 1.05% selon les données publiées vendredi par l’INSEE.


« Considérer que l’immobilier est une rente est une grave erreur »

null
Jean-François Buet est le président de la FNAIM. Avant de laisser sa place à la fin du mois à Jean-Marc Torrollion, au terme d’un mandat de 5 ans, nous évoquons avec lui l’adoption de la loi de finances 2018, et son impact sur l’immobilier.


La SACVL aura livré 350 logements en 2017

Le bailleur détenu majoritairement par la Ville de Lyon a fait un point il y a quelques jours sur son activité.


La Métropole et la Ville de Lyon veulent réguler les locations de type Airbnb

null
Les deux collectivités ont présenté un nouveau dispositif régulant le marché des meublés de tourisme à Lyon, avant le vote de deux délibérations spécifiques.


L’encadrement des loyers suspendu à Lille

Le tribunal administratif a annulé l’arrêté du préfet ayant mis en place l’encadrement en février. La FNAIM exprime sa satisfaction.


Les bailleurs pourront augmenter les loyers de 0,90%

L’indice de référence des loyers, qui a été publié. Celui-ci augmente au troisième trimestre 2017. Il enregistre sa plus forte hausse depuis le troisième trimestre 2013.


Les journées de l’immobilier chez SLCI

null
Le groupe SLCI profite de ce deuxième temps fort habitat pour réaliser, tout au long de cette semaine, des portes ouvertes et offres commerciales.


Logement et immobilier : ce que prévoit la loi de finances

Le projet de loi de finances 2018 valide les annonces réalisées il y a quelques jours par le ministre du logement, Jacques Mézard, dans le cadre du plan logement. Lyon Pôle Immo a listé les principales mesures contenues dans ce « PLF 2018 ».


Un marché locatif plutôt stable à Lyon

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point lundi sur le marché locatif en région lyonnaise. Les loyers restent, selon la fédération, raisonnables.


La FNAIM appelle à un Grenelle du Logement

null
La FNAIM nationale et la Chambre du Rhône sont plutôt satisfaites des annonces faites mercredi. Selon la fédération, l’organisation d’un Grenelle pourrait permettre de repartir sur de bonnes bases, et d’aboutir à une grande loi logement.


Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau

Selon le président du réseau Orpi, les mesures annoncées au sein du plan logement va dans le bon sens, même s’il note des carences dans le logement ancien.