L’activité reste bonne dans le bâtiment

La FFB a présenté hier son point trimestriel sur l’activité dans le secteur.

La FFB a fait un point sur l’activité dans le bâtiment hier à Paris. “En ce début 2018, la reprise se poursuit dans le bâtiment. Après une hausse confirmée à près de 5 % en volume l’année dernière, les chiffres disponibles sur les premiers mois de 2018 s’avèrent plus qu’encourageants, malgré des conditions climatiques assez difficiles”, a indiqué Jacques Chanut, le président de la fédération française du bâtiment.

Il a rappelé la nette progression des mises en chantier de logements, de 6,5% en glissement annuel sur trois mois à fin janvier 2018. Il a également précisé que les surfaces non résidentielles hors locaux agricoles avaient augmenté de 15,7 %. “Plus précisément sur ce dernier champ, on note même une progression de 28,9 % pour les locaux industriels et assimilés, comme au tout début des années 2000, mais aussi de 21,5 % pour les bureaux, ou de 10,6 % pour les bâtiments administratifs. Dans le même temps, les informations sur le marché de l’amélioration-entretien laissent entrevoir un début d’année dans la bonne lignée de la fin 2017”, a-t-il indiqué.

Accélération des embauches

Ceci devrait, selon lui, avoir un impact positif sur l’emploi. La fédération, rappelle-t-il, “avait d’ailleurs fait le pari assez osé d’une nette accélération des embauches au quatrième trimestre 2017. Or, les données récentes du ministère du Travail viennent confirmer cette intuition, avec un solde net de 31.000 postes par rapport au quatrième trimestre 2016. Le bâtiment a donc créé 19.900 postes en moyenne annuelle.” La baisse des demandeurs d’emploi dans la construction est soutenue, selon les statistiques du ministère du Travail, en glissement annuel sur douze mois à fin janvier 2018 (catégories A, B et C): leur nombre recule de 4,8 %, alors qu’il progresse de 2,3 % pour l’ensemble de l’économie. Mais “même en supposant que les 192.000 demandeurs décomptés dans la construction en juin 2007 (au point bas du chômage du précédent cycle d’activité) constituent un plancher incompressible, le nombre de demandeurs d’emploi s’établit toujours à 240.000”, a-t-il précisé.

Cette amélioration sur le marché de l’emploi se traduit toutefois par une hausse de 3,5% de celles-ci en rapportant le quatrième trimestre 2017 au même trimestre de 2016. En outre, à ce premier facteur de hausse des coûts, “vient s’ajouter l’accélération des tarifs des matériaux”. Les coûts associés dans la construction neuve et l’amélioration-entretien ont progressé, respectivement, de 2,7% et 2,3%. Quant à l’indicateur synthétique des prix des produits acier pour le bâtiment, il affiche une augmentation de 14,1 %.

Quelques inquiétudes

La FFB s’inquiète toutefois des ventes de logement en recul. “En maison individuelle, dans le diffus, en glissement annuel sur trois mois à fin janvier 2018, la chute ressort à 17,4 % ; quant à la promotion immobilière, les ventes du dernier trimestre 2017 s’inscrivent en baisse de 3,8 % sur un an”, souligne Jacques Chanut. Par ailleurs, “le grand flou qui règne autour de la future loi en faveur de la transition énergétique ne rassure guère.” Selon lui, les paramètres de la prime qui doit remplacer le CITE ne sont toujours pas connus, pas plus que l’avenir du RGE ou des formations FEEBAt RENOVE.

A contrario, le projet de loi Elan (évolution du logement et aménagement numérique) devrait, selon lui, faire sentir ses effets positifs à l’horizon de trois ou quatre ans. “Mais entre ces deux dates, le risque est tout simplement le trou d’air, d’autant plus marqué que le NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) peine à se mettre en place et que le plan « Action cœur de ville » relève encore du projet”, a indiqué le président de la FFB.

La FFB note que les annonces récentes du gouvernement relatives à l’apprentissage et à la formation vont dans le bon sens. Elle a ainsi salué la place prépondérante reconnue aux branches dans la définition des référentiels et le financement au contrat de l’apprentissage, mais aussi l’implication des régions dans l’orientation et dans l’appui aux CFA notamment en territoire rural. Elle salue de même l’instauration d’une péréquation équilibrée en vue de garantir un financement optimal de l’apprentissage, et les mesures de simplification des contrats d’apprentissage. Jacques Chanut salue également “une étape capitale pour la simplification de notre environnement conventionnel de branche en ouvrant à signature les conventions collectives nationales des ouvriers du Bâtiment rénovées”.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Promoval et Mediprom acquièrent le 17 Place Bellecour

Les opérateurs ont remporté la consultation menée par les Hospices Civils de Lyon.


La baisse des mises en chantier de logements se poursuit


Le service des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique a publié ce jour les chiffres des permis de construire et des mises en chantier, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


La nouvelle RE2020 présentée


La ministre de la Transition écologique et la ministre chargée du Logement ont fait part ce mardi des principales orientations de la réglementation environnementale 2020. L’une des principales mesures est l’élimination, à terme, du chauffage au gaz.


La CAPEB Rhône et Grand Lyon demande un report de la ZFE

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, la zone de faibles émissions aura des conséquences sur l’emploi. Les responsables demandent ainsi de rencontrer les élus de la Métropole.


La promotion attend un déblocage des projets au niveau local


La déclinaison locale du pacte pour la relance de la construction durable récemment signé par les professionnels et le ministère en charge du logement devrait permettre de faire avancer un certain nombre de projets.


La promotion immobilière face à la crise de l’offre

La fédération des promoteurs immobiliers présentait la semaine dernière ses chiffres de ventes pour le troisième trimestre au niveau national.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Malgré une reprise sur un trimestre, les ventes de logements neufs baissent


24.300 logements ont été réservés au 3eme trimestre, ce qui marque un redressement par rapport au 2ème trimestre. Ce niveau reste néanmoins inférieur à celui observé un an plus tôt à la même période.
» L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon
» « Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon

Si les prix continuent de s’envoler, les ventes et les mises en vente de logements neufs sont en nette baisse dans la Métropole de Lyon.


« Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du secteur et l’impact du second confinement.