Fin de la trêve hivernale en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

Au 1er avril, la trêve hivernale a pris fin. Le collectif régional des associations unies a, préalablement, interpellé l’Etat. Michèle Picard, maire de Vénissieux, a, comme chaque année pris des arrêtés interdisant les expulsions locatives sur sa commune.

Vendredi, à la veille de la fin de la trêve hivernale et de la reprise des expulsions locatives, le collectif des associations unies et de collectifs de citoyens a interpellé l’Etat sur la situation des personnes à la rue en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le même jour, un peu plus tôt, le ministère de la Cohésion des territoires indiquait que 5.000 places d’hébergement allaient être pérennisées, au niveau national, dans le cadre de la fin de la trêve hivernale 2018, correspondant à la demande formulée par le collectif des associations unies lors de leur dernière conférence de presse du 7 mars. « C’est un effort très important dans un contexte où l’action de l’Etat a atteint des niveaux inédits durant cet hiver en ouvrant jusqu’à 153.000 places. Cette pérennisation de 5.000 places s’inscrit dans une stratégie globale visant à permettre la prise en compte du plus grand nombre de situations », a indiqué le ministère.

Mais en Auvergne-Rhône-Alpes, la préfecture a annoncé la fermeture de la plupart des places dès le 31 mars « soit plus de 3.000 personnes menacées de se retrouver sans solution dans les prochains jours », souligne le collectif régional des associations unies dans un communiqué.

La fin de la trêve s’accompagne également de la reprise des expulsions locatives, synonymes de mises à la rue de familles, d'année en année plus nombreuses : 1.270 familles ont fait l'objet d'une intervention avec concours de la force publique en 2016, soit 92 de plus qu'en 2015.

Dans certaines communes, certains élus se mobilisent contre cette reprise. Comme chaque année, Michèle Picard, maire de Vénissieux et conseillère métropolitaine, a ainsi pris 4 nouveaux arrêtés contre les expulsions locatives, les saisies mobilières, les coupures d'eau et d'énergies interdisant sur le territoire de sa commune les expulsions locatives, les saisies mobilières et les coupures d'eau et d'énergies.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Élodie Aucourt Pigneau prend la direction générale de Cité Nouvelle

La dirigeante a, en début d’année, pris les rênes de cette filiale immobilière régionale du groupe Action Logement implantée dans la Loire.


Constat de carence pour 11 communes de la Métropole de Lyon

Si un effort notable a eu lieu dans les communes de la Métropole de Lyon et du Rhône en faveur de la production de logements sociaux, l’État se dit vigilant et en soutien dans l’objectif d’amplifier les résultats.


Les OPH de la Loire et du Rhône vont coopérer via une SAC

null
L’OPAC du Rhône et Loire Habitat vont s’engager dans une une future coopération via une société anonyme de coordination, une SAC.


La Ville de Lyon va adhérer à l’OFS métropolitain

null
Une délibération, amenée à être votée par la majorité, est présentée ce jeudi en ce sens devant le conseil municipal de Lyon.Le logement social a également été évoqué.


550 communes n’ont pas atteint leurs objectifs SRU

Sur les 1.035 communes soumises à la loi imposant de compter 20% ou 25% de logements sociaux en 2025, plus de la moitié n’ont pas atteint leurs objectifs, selon la Fondation Abbé Pierre.


COVID-19: 16 069 places supplémentaires mobilisées

Ces places ont pour objectif d’héberger des sans-abris. 927 places sont ouvertes en centre médicalisé.


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Une aide de l’Opac du Rhône pour les commerces

L’office ne demandera pas de loyer aux commerces « non essentiels » de son patrimoine en novembre.


Allex, un projet pour rénover le siège d’Alliade Habitat

JLL et Tétris interviennent dans le cadre d’une mission de rénovation et d’extension du siège de la filiale d’Action Logement.


Carré de Soie : Cogedim vend un immeuble de bureaux à EMH


Cogedim Grand Lyon annonce avoir vendu en VEFA à Est Métropole Habitat un immeuble de bureau de 6.000 m² au sein de « Ilot G » sur le secteur du Carré de Soie. Le bailleur en fera, à terme, son siège social.


Des remous suite à l’augmentation de l’offre d’hébergement d’urgence

La Ville de Lyon a mis à disposition deux lieux permettant d’augmenter de 250 lits l’offre d’hébergement d’urgence. Pour sa part, l’hôpital Charial des HCL, situé sur Francheville et Craponne, va être confié à l’Etat pour transformer les locaux en centre d’hébergement d’urgence. Un choix discuté par les élus.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Accord entre LCL et Action Logement Services


La banque et l’une des six entités d’Action Logement ont signé une convention sur l’accès au logement et l’amélioration de l’habitat.