Immobilier haut de gamme : marché sous tension à Lyon

Barnes, l’un des acteurs majeurs du secteur opérant dans la ville, a indiqué prévoir pour 2018 une "croissance soutenue" du marché.

Barnes prévoit un marché immobilier haut de gamme florissant à Lyon. Dans un communiqué, le spécialiste de l’immobilier haut de gamme a indiqué que le marché restait toujours tendu du fait du fort déséquilibre entre l’offre et la demande et d’un niveau de stock au plus bas.

« Chez Barnes Lyon, l’activité du 4e trimestre 2017 est restée très soutenue et préfigure une croissance de plus de 50% du nombre de transactions dans l’immobilier haut de gamme à Lyon pour l’année à venir », explique Thomas Vantorre, directeur de Barnes Lyon.

L’activité du segment de l’immobilier haut de gamme est en plein développement. En 2017, Barnes Lyon a réalisé près de 80 millions d’euros de transactions, un chiffre qui a plus que doublé par rapport à l’année précédente. Le développement de l’activité avait, rappelons-le, été accompagné par la création en 2016 d’une nouvelle agence sur les quais du Rhône.

Hausse des prix de 8%

Selon Barnes, le prix moyen des transactions s’établit à environ 1 million d’euros. L’augmentation des prix de l’immobilier haut de gamme à Lyon est de 8%, ceux-ci ayant dépassé le seuil symbolique des 5.000 euros du m², passant de 4.664 € en moyenne en 2016 à 5.034 €. « A titre de comparaison la FNAIM a noté une hausse des prix de 5,3% sur la ville en 2017 », note Barnes. La dynamique des prix n’en demeure pas moins conforme à la tendance de l’année 2017 dans la ville. On rappelle en effet que, selon les chiffres dévoilés par notaires et basés sur les actes de vente, la hausse des prix sur Lyon intramuros était du même ordre l’an dernier, avec une envolée de 8,6% sur l’ensemble de l’année 2017.

Le réseau note que les 2ème et 6ème arrondissements sont plébiscités, particulièrement recherchés par la clientèle haut de gamme. Les prix au m² s’y affichent respectivement à 5.221 € et 5.327 €. « Des records ont été enregistrés pour des biens d’exception à 7.000 €/m² pour des adresses très prisées telles que le Boulevard des Belges, la Place Bellecour ou bien encore la Croix-Rousse », précise Thomas Vantorre.

Le marché de la location en fort développement

Barnes précise en outre que le marché de la location de biens haut de gamme est en pleine évolution, avec une forte demande. « Il est dynamisé par la clientèle étrangère ou parisienne. Ce sont principalement des chefs d’entreprise, des sportifs ou des hauts fonctionnaires qui souhaitent s’installer sur la Presqu'île, dans Lyon 6e et dans l’Ouest lyonnais », poursuit-il.

Le loyer moyen sur les biens immobiliers haut de gamme était de plus de 15 € le m² en 2017 contre 13,4€/m² sur l’ensemble des biens (source FNAIM). « Les prix oscillaient, pour leur part, dans une fourchette comprise entre 12 et 24 €/m². Il s’établissait ainsi à 3.000 € pour 200 m² », conclut Barnes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Barnes est une franchise qui existe depuis 3 ans à Lyon seulement et il est aléatoire de se projeter dans l’avenir car le haut de gamme est un marché de niche soumis surtout aux aléas des taux de crédit . Il y a des hauts et des bas Sur ce marché fragile et aléatoire à Lyon car on n’est pas à Paris ni a Cannes ou à courchevel 1850 ! Et encore moins à Monaco !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.