Retour à la normale

EDITO - Le marché du crédit immobilier semble revenir dans un profil saisonnier moins atypique qu’il n’avait été en 2017, les banques réalisant de nouveau des efforts en ce mois d'avril. Mais ceux-ci seront-t-il suffisants pour redonner du souffle au marché ?

Comme le montrent diverses études récemment publiées, le marché du crédit immobilier est revenu dans une configuration peu ou prou « normale ». Le premier trimestre aura en effet été marqué, dans un contexte de quasi stabilité des taux d’intérêt, par une production plus proche de ses niveaux du premier trimestre 2016 que ceux du premier trimestre 2017 - un millésime exceptionnel.

Les courtiers en crédit indiquent par ailleurs que leur posture, jusqu’ici attentiste, est peu à peu en train de changer face aux développements observés sur le marché obligataire. Les taux ont en effet glissé depuis leurs plus hauts de février, et le contexte est donc un peu moins tendu sur le marché du crédit, offrant des perspectives de baisse sur le segment du crédit immobilier.

Certains courtiers ont pour l’heure communiqué sur une hausse de l’activité en avril par rapport à la même période de 2017. Il faut dire que c’est à cette même période l’année dernière que la production avait commencé à fléchir pour atterrir en mai et dans le courant de l’année 2017. L’effet de base joue donc à plein, si l’on compare deux années au profil bien différent. La production reste à un bon niveau par rapport à 2016, et reviendrait donc, si les dires de certains courtiers se confirment dans les chiffres de la Banque de France, dans un profil d’année moins atypique qu’il ne l’avait été en 2017. L’année dernière avait, rappelons-le, été une des rares années où l’on n’avait pas assisté à de véritable temps fort habitat, d’avril à juin, du fait d’un début d’année marqué par une production exceptionnelle.

La hausse de l’activité perçue ces dernières semaines pourrait être confortée par des efforts plus importants de la part de certains établissements bancaires. Certaines banques plutôt tournées vers les primo-accédants ont ainsi décidé d’abaisser de manière assez sensible leurs taux de crédit immobilier sur les maturités pour faire face à une baisse de l’activité impliquée par la réforme du PTZ et la suppression de l’APL accession, et stimuler par ce biais la production. Reste à savoir si l‘une des barrières principales des ménages les plus modestes, à savoir les prix, évolueront, ou si le blocage de marché, sensibles sur certains marchés tendus, perdurera.

Car tel est sans doute le risque le plus sensible en cette année : l’accroissement des fractures territoriales en matière de prix, entre cœur des métropoles dynamiques attirant les liquidités et investissements et marchés périphériques, où les aides se réduisent. Et celles-ci ne pourraient être comblées que par une véritable vision d'aménagement du territoire,  appuyée par une volonté politique allant dans ce sens. Les dernières mesures de la loi de finances 2018, avec le rétrécissement du périmètre du dispositif Pinel aux zones les plus tendues n'aura malheureusement, comme conséquence, que de renchérir le foncier... Ce qui aura, à terme, un effet inflationniste. Faut-il continuer d'arroser là où il pleut déjà en abondance ?






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Succès pour le déploiement des nouveaux Vélo’v


JCDecaux, a déployé cette nuit les 4 000 nouveaux Vélo’v sur le territoire de la Métropole de Lyon.


Lyon 9 : importante transaction pour 6e Sens Immobilier

Le promoteur a annoncé avoir cédé plus de 3.000 m² de bureaux à une filiale du Crédit Agricole Centre-Est.


Crédit immobilier : des taux de nouveau très bas en juin

null
L’observatoire CSA/Crédit Logement a présenté ce mardi de son point trimestriel. Des courtiers en crédit ont également fait part, en ce début de semaine, de leurs baromètres régionaux en juillet.


Saint-Quentin-Fallavier : un entrepôt multi-clients bientôt disponible

Rhenus Logistics va ouvrir en octobre un entrepôt de 13 000 m² sous température dirigée.


Nombreux travaux d’été dans la Métropole

Sur le territoire de Lyon et dans son agglomération, plusieurs chantiers de rénovation de ponts et talus vont être lancés dans le cadre des travaux d’entretien.


Magma cultura choisi pour l’exploitation de la cité de la gastronomie

null
Le groupe espagnol spécialiste de la médiation culturelle a été choisi face à deux groupes français.


Installation du comité «Grand site de Fourvière»

Le maire de Lyon et la président de la Métropole ont installé vendredi ce comité en présence du préfet. Une démarche qui vise à la valorisation du site et, à terme, à l’obtention de la labellisation «Grand Site de France ».


Pas d’envolée des prix de l’immobilier à Lyon

null
Le président de l’agence d’urbanisme, Michel le Faou, et le représentant des notaires, Pierre Bazaille, présentaient mardi les chiffres de l’observatoire partenarial habitat. Si les prix s’avèrent être haussiers, ils ont insisté sur l’absence d’envolée à deux chiffres, contrairement à ce qu’indiquent certains réseaux.


Plan biodiversité : la LCA-FFB s’interroge

La fédération a réagi au plan Biodiversité annoncé mercredi par le Gouvernement.


Des taux d’emprunt toujours bas

Les intermédiaires en crédit ont, cette semaine, fait état des tendances en matière de crédit immobilier.
» La production de crédit à l’habitat reste stable


Lyon 2 : travaux de remise en état pour la rue Franklin

Des travaux de de remise en état de la rue, située dans le deuxième arrondissement de Lyon ont été engagés par la Métropole de Lyon. Elle sera donc fermée temporairement pendant l’été du 9 juillet au 31 août.


Le parking du marché gare a ouvert ses portes

null
Le nouveau parking souterrain situé quai Perrache, à proximité du coeur de Lyon Confluence, a ouvert ses portes ce vendredi.


Expulsions locatives : les arrêtés de Michèle Picard ce lundi devant le tribunal

Les arrêtés interdisant les expulsions locatives, les coupures d’énergies et les saisies mobilières pris par l’élue de Vénissieux avaient été attaqués par le préfet du Rhône.


Les premiers CPE globaux en copropriété de la région livrés par Operene

null
La société d’ingénierie a réalisé les deux premiers contrats de performance énergétiques (CPE) globaux en copropriété de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Deux groupements d’entreprises locales ont réhabilité énergétiquement deux copropriétés l’une à Lyon, l’autre à Miribel avec une obligation de résultat.


Gare Lyon Part-Dieu : premières démolitions

Le réaménagement du pôle d’échanges entre dans une nouvelle phase, avec le démarrage des premières démolitions.