Retour à la normale

EDITO - Le marché du crédit immobilier semble revenir dans un profil saisonnier moins atypique qu’il n’avait été en 2017, les banques réalisant de nouveau des efforts en ce mois d'avril. Mais ceux-ci seront-t-il suffisants pour redonner du souffle au marché ?

Comme le montrent diverses études récemment publiées, le marché du crédit immobilier est revenu dans une configuration peu ou prou « normale ». Le premier trimestre aura en effet été marqué, dans un contexte de quasi stabilité des taux d’intérêt, par une production plus proche de ses niveaux du premier trimestre 2016 que ceux du premier trimestre 2017 - un millésime exceptionnel.

Les courtiers en crédit indiquent par ailleurs que leur posture, jusqu’ici attentiste, est peu à peu en train de changer face aux développements observés sur le marché obligataire. Les taux ont en effet glissé depuis leurs plus hauts de février, et le contexte est donc un peu moins tendu sur le marché du crédit, offrant des perspectives de baisse sur le segment du crédit immobilier.

Certains courtiers ont pour l’heure communiqué sur une hausse de l’activité en avril par rapport à la même période de 2017. Il faut dire que c’est à cette même période l’année dernière que la production avait commencé à fléchir pour atterrir en mai et dans le courant de l’année 2017. L’effet de base joue donc à plein, si l’on compare deux années au profil bien différent. La production reste à un bon niveau par rapport à 2016, et reviendrait donc, si les dires de certains courtiers se confirment dans les chiffres de la Banque de France, dans un profil d’année moins atypique qu’il ne l’avait été en 2017. L’année dernière avait, rappelons-le, été une des rares années où l’on n’avait pas assisté à de véritable temps fort habitat, d’avril à juin, du fait d’un début d’année marqué par une production exceptionnelle.

La hausse de l’activité perçue ces dernières semaines pourrait être confortée par des efforts plus importants de la part de certains établissements bancaires. Certaines banques plutôt tournées vers les primo-accédants ont ainsi décidé d’abaisser de manière assez sensible leurs taux de crédit immobilier sur les maturités pour faire face à une baisse de l’activité impliquée par la réforme du PTZ et la suppression de l’APL accession, et stimuler par ce biais la production. Reste à savoir si l‘une des barrières principales des ménages les plus modestes, à savoir les prix, évolueront, ou si le blocage de marché, sensibles sur certains marchés tendus, perdurera.

Car tel est sans doute le risque le plus sensible en cette année : l’accroissement des fractures territoriales en matière de prix, entre cœur des métropoles dynamiques attirant les liquidités et investissements et marchés périphériques, où les aides se réduisent. Et celles-ci ne pourraient être comblées que par une véritable vision d'aménagement du territoire,  appuyée par une volonté politique allant dans ce sens. Les dernières mesures de la loi de finances 2018, avec le rétrécissement du périmètre du dispositif Pinel aux zones les plus tendues n'aura malheureusement, comme conséquence, que de renchérir le foncier... Ce qui aura, à terme, un effet inflationniste. Faut-il continuer d'arroser là où il pleut déjà en abondance ?






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Large soutien des élus suite aux menaces à l’encontre de Jérémie Bréaud

Le maire de Bron, menacé de mort, a reçu des soutiens tant de la part des élus de droite que des élus de l’opposition.


La SPL Lyon Confluence récompensée au SIATI

La SPL a reçu le trophée d’or de la transformation urbaine la plus innovante dans la catégorie « Aménageurs ».


Le SYTRAL deviendra un EPL au premier janvier 2022

Le syndicat mixte a annoncé amorcer son évolution en établissement public local, du fait de l’application prochaine de la loi d’orientation des mobilités.


Grégory Doucet nommé président du conseil de surveillance des HCL

Le maire de Lyon a été élu ce lundi à l’unanimité des suffrages exprimés président du conseil de surveillance des Hospices Civils de Lyon.


Grégory Doucet, co-président de la commission «santé» de France Urbaine

Suite à l’élection du bureau et de Johanna Rolland à la présidence de l’association, les premières nominations aux co-présidences de commissions ont été dévoilées ce lundi. Gaël Perdriau reste coprésident de la commission « Sécurité ».


350 millions d’euros pour développer des programmes de logements denses

C’est l’un des éléments du plan de relance économique de 100 milliards d’euros dévoilé à la rentrée par le gouvernement: l’accompagnement des collectivités pour développer des logements.


Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entrent en couvre-feu

Un couvre-feu est mis en place dans les trois métropoles de 21h00 à 06h00 pour une durée minimale de 4 semaines. Le télétravail est de nouveau promu.


Le 2ème trimestre a vu un recul du nombre d’ouvriers du BTP inférieur à celui de l’activité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu un lourd impact sur toutes les activités du secteur de la construction au 2ème trimestre, a indiqué le service des données et études statistiques (SDES).


Doucet et Bernard signataires d’une lettre ouverte pour la baisse des émissions

Coordonnée par C40 Cities et Eurocities, une lettre ouverte a été adressée par 58 maires de toute l’Europe à la présidente du Conseil de l’Union européenne et au président du Conseil européen pour rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030.


Lyon et Francfort célèbrent leurs 60 ans de jumelage

Cela fait tout juste 60 ans, le 15 octobre 1960, que les deux villes signaient une convention de jumelage, scellant ainsi sur notre territoire la réconciliation engagée dans l’après-guerre.


Philippe Pelletier reconduit à la présidence du Plan bâtiment durable

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, appelle pour sa part « à amplifier l’action ».


Un jury citoyen et des événements pour relancer la Cité de la gastronomie

Bruno Bernard a rencontré ce mardi l’ensemble des membres du fonds de dotation de la Cité de la gastronomie.


La Métropole de Lyon veut le retour d’une régie publique de l’eau


Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon et Antoine Frérot, Directeur Général de Véolia se sont rencontrés ce lundi afin d’échanger sur l’actuelle exploitation du réseau d’eau potable.


Report des finales nationales des Worldskills

Les finales nationales de Lyon, qui avaient été reportées en décembre 2020, se dérouleront finalement en 2021, suite au passage de la Métropole de Lyon en zone d’alerte maximale. WorldSkills France a de fait dû revoir son calendrier.


Mably : Valoris installe Lidl dans un local de 1.490 m²

La société Lidl va louer un local commercial dans cette commune de l’agglomération de Roanne. Cette annonce intervient quelques jours après l’annonce de la vente à investisseur de 1.239 m² de locaux mixtes à Chaponost.