Une reprise de la production de crédit, selon Cafpi

Le courtier en prêts immobiliers Cafpi a indiqué percevoir une inversion de la courbe de l’activité de crédit.

Un signe de reprise ? Depuis le début de l’année, la production de crédits immobiliers se montre inférieure à ce qu’elle était en 2017 durant les mêmes mois, selon les chiffres de la Banque de France. Mais le courtier en crédit immobilier Cafpi a indiqué lundi que cette tendance pourrait s’inverser. Selon lui, « des signes de reprise semblent vouloir poindre ». « Alors qu’en janvier, notre production était inférieure de 30% à celle de janvier 2017, nous sommes aujourd’hui à -10% par rapport à il y a 1 ans », précise Laurent Desmas, président du directoire de Cafpi. « Nous envisageons de faire mieux que 2017 à partir du mois de mai ».

Le courtier note que la courbe est inversée par rapport à une année 2017 au profil atypique, avec un début d’année marqué un prolongement de l’euphorie de la fin 2016. Mais de premiers signes de baisse étaient apparus en mai, au moment de l’élection présidentielle. « Cette année, l’évolution de la demande est très différente. Moribonde en début d’année après les annonces du gouvernement, la reprise est doucement de retour », ajoute le dirigeant.

Selon l’intermédiaire, les différentes annonces du gouvernement lors de la Loi de Finances 2018 ont certes malmené le marché, mais l’appétence des particuliers reste très forte. « Les salons immobiliers font le plein de public, et les courtiers sont très sollicités par les candidats à l’accession à la propriété », remarque Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.

La structure note notamment un allongement de la durée des prêts à l’acquisition. Selon l’intermédiraire, Les primo-accédants, pour compenser une partie de leur pouvoir d’emprunter, ont compris qu’ils allaient devoir s’endetter plus, avec des prêts plus longs qui peuventé désormais aller jusqu’à 35 ans. « Malgré le coût élevé d’un tel prêt, il permet d’emprunter aujourd’hui 50 000 € de plus que sur 25 ans » indique Philippe Taboret.

L’amoindrissement des aides gouvernementales incite les établissements bancaires à adapter leurs offres en proposant des durées plus longues, afin de répondre à la demande et de remplir leurs objectifs de production. Car si les taux demeurent globalement stables, «l’ensemble des indicateurs laissent présager qu’ils finiront par repartir à la hausse », affirme Philippe Taboret. Il faudra donc, selon lui, « trouver de nouvelles solutions pour répondre à la demande ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


12ème salon du logement pour les jeunes à Lyon

Cet évènement, organisé par le CLLAJ de Lyon en partenariat avec le service logement de la mission locale de Vénissieux, se tiendra ce mercredi, dans l’atrium de l’Hôtel de Ville de Lyon.


La ministre de la Ville se rend ce vendredi à Vaulx-en-Velin

Nadia Hai se rendra se rendra dans la ville pour une visite sur le thème de la rentrée scolaire dans les quartiers prioritaires de la ville.


Une journée dédiée aux modes de déplacement actifs à Villeurbanne

Cette journée se tiendra le 19 septembre à Villeurbanne avenue Henri-Barbusse.


Immobilier : Saint-Étienne sur le podium des villes les plus rentables

La préfecture de la Loire est, avec Limoges et Perpignan en tête du Top 10 des villes les plus rentables pour investir dans l’immobilier.