Une reprise de la production de crédit, selon Cafpi

Le courtier en prêts immobiliers Cafpi a indiqué percevoir une inversion de la courbe de l’activité de crédit.

Un signe de reprise ? Depuis le début de l’année, la production de crédits immobiliers se montre inférieure à ce qu’elle était en 2017 durant les mêmes mois, selon les chiffres de la Banque de France. Mais le courtier en crédit immobilier Cafpi a indiqué lundi que cette tendance pourrait s’inverser. Selon lui, « des signes de reprise semblent vouloir poindre ». « Alors qu’en janvier, notre production était inférieure de 30% à celle de janvier 2017, nous sommes aujourd’hui à -10% par rapport à il y a 1 ans », précise Laurent Desmas, président du directoire de Cafpi. « Nous envisageons de faire mieux que 2017 à partir du mois de mai ».

Le courtier note que la courbe est inversée par rapport à une année 2017 au profil atypique, avec un début d’année marqué un prolongement de l’euphorie de la fin 2016. Mais de premiers signes de baisse étaient apparus en mai, au moment de l’élection présidentielle. « Cette année, l’évolution de la demande est très différente. Moribonde en début d’année après les annonces du gouvernement, la reprise est doucement de retour », ajoute le dirigeant.

Selon l’intermédiaire, les différentes annonces du gouvernement lors de la Loi de Finances 2018 ont certes malmené le marché, mais l’appétence des particuliers reste très forte. « Les salons immobiliers font le plein de public, et les courtiers sont très sollicités par les candidats à l’accession à la propriété », remarque Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.

La structure note notamment un allongement de la durée des prêts à l’acquisition. Selon l’intermédiraire, Les primo-accédants, pour compenser une partie de leur pouvoir d’emprunter, ont compris qu’ils allaient devoir s’endetter plus, avec des prêts plus longs qui peuventé désormais aller jusqu’à 35 ans. « Malgré le coût élevé d’un tel prêt, il permet d’emprunter aujourd’hui 50 000 € de plus que sur 25 ans » indique Philippe Taboret.

L’amoindrissement des aides gouvernementales incite les établissements bancaires à adapter leurs offres en proposant des durées plus longues, afin de répondre à la demande et de remplir leurs objectifs de production. Car si les taux demeurent globalement stables, «l’ensemble des indicateurs laissent présager qu’ils finiront par repartir à la hausse », affirme Philippe Taboret. Il faudra donc, selon lui, « trouver de nouvelles solutions pour répondre à la demande ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un effort de rénovation important à réaliser dans la Métropole et le Rhône

A Lyon et dans le Rhône, malgré les efforts déjà engagés, les chiffres de rénovation de copropriétés sont encore modestes au regard de l’importance du parc. Mais la loi «Climat et résilience» en cours d’examen met une certaine pression en la matière, notamment sur les biens destinés à la location.


Le pont de l’île Barbe restera fermé à la circulation automobile

Une réunion publique se tenait en visioconférence sur l’avenir de ce pont emblématique du 9ème arrondissement de Lyon.


La demande d’un débat public sur les projets du Sytral jugée irrecevable

null
La CNDP a déclare irrecevable la demande de saisine de 12 parlementaires du Rhône sur l’organisation d’une concertation sur un unique projet d’ensemble.


L’offre TCL accompagne le déconfinement progressif

Le SYTRAL adapte l’offre de ses réseaux à Lyon et dans le département du Rhône dès le 3 mai.


Lyon Rhône H2V candidat à « Ecosystèmes territoriaux hydrogène »

Le nouveau consortium public-privé, constitué d’une dizaine d’industriels de la plateforme Lyon Vallée de la Chimie et de la Métropole de Lyon, est candidat à cet appel à projet de l’ADEME.


Mise en service des trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL a mis en service ce lundi ses premiers trolleybus nouvelle génération 100% électrique sur cette ligne reliant le 8ème arrondissement de Lyon à Caluire.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Deux nouvelles stations Vélo’v à Vaulx-en-Velin et Lyon 7e

Ces stations sont situées place Boissier à Vaulx-en-Velin et dans le secteur de Guillotière-Veyron à Lyon. Trois nouvelles stations sont prévues dans le 2e arrondissement de Lyon et à Villeurbanne.


Confluence : expérimentation d’un dispositif de feu de signalisation innovant

Le SYTRAL mène cette expérimentation sur le cours Charlemagne conjointement avec la Métropole de Lyon et le CEREMA, avec la participation d’Egis. Objectif : favoriser les mobilités actives.


Villeurbanne : en mai, un nouveau secteur du centre-ville en zone 30


Ce changement en matière de vitesse de circulation sera accompagné par la mise en circulation à double sens pour les vélos dans certaines rues.


Un nouvel outil mis en place par la FFB pour la RSE

La FFB a annoncé avoir créé le site « bâtisseur responsable » pour accompagner ses adhérents dans la mise en place d’une démarche RSE.


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.