Activité dynamique au deuxième trimestre pour l’artisanat du bâtiment

La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment a dévoilé jeudi, pour le secteur, les chiffres d’activité sur 3 mois. L’organisation reste toutefois prudente pour le 2ème semestre.

La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) a dévoilé jeudi les chiffres de l’activité du 2e trimestre 2018 pour les entreprises artisanales du bâtiment. La confédération a fait état d’une croissance est plus forte qu’en début d’année, avec une activité globale qui progresse de +3,5% en volume. La bonne dynamique de la construction neuve (+6,5%) explique notamment ce mouvement. Les travaux de rénovation portent également l’activité en entretien-rénovation, qui progresse doucement, de l’ordre de 1%. L’activité de l’artisanat du bâtiment progresse ainsi à un rythme comparable à l’activité de l’ensemble du secteur du bâtiment.

La confédération, malgré cette bonne dynamique, reste plus que jamais vigilante aux mesures qui seront prises par le gouvernement, et s’inquiète notamment du manque de visibilité sur les prochains mois, avec la mise en œuvre du plan de rénovation énergétique des bâtiments, la transformation du CITE en prime et les dispositions du projet de loi de finances 2019, et tout particulièrement la TVA.

Bonne activité dans le neuf, mais prudence pour le 2ème semestre

Le deuxième trimestre 2018 s’est traduit par une croissance de +3,5% en volume par rapport au 2e trimestre 2017, soit une augmentation d’1 point. Soutenue par les bons chiffres des autorisations à construire et les mises en chantier, cette hausse a particulièrement été soutenue dans le neuf, avec une hausse de 6,5%. Celle-ci reste le pilier qui soutient la hausse de l’activité (la hausse n’était que de 4,5% au 2e trimestre 2017).

Mais l’organisation tempère en indiquant que cette tendance sur le neuf reste fragile. Elle risque en effet, selon elle, de subir un ralentissement au second semestre 2018, du fait des rabotages des aides à la pierre, et de la baisse des autorisations de logements individuels sur l’ensemble des segments : -1,5% pour les logements individuels purs,  -1,1% pour les individuels groupés, et -4,3% pour les résidences. « Le recentrage des dispositifs Pinel et PTZ dans la loi de finances 2018 marque un recul notamment dans les zones B2 et C », souligne la CAPEB.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.


La Métropole amplifie le dispositif «Ecoréno’v» pour la rénovation des logements

null
La collectivité amplifie ses efforts en termes de rénovation thermique des logements, avec l’adoption mardi d’un nouveau règlement pour le dispositif. Pour le présenter, une visite était organisée jeudi dans une copropriété du 8ème arrondissement de Lyon.


L’ex-collège Truffaut, futur lieu de vie du 1er arrondissement


Une visite du site qui accueillera à terme une résidence étudiante, un hostel, une crèche et des tiers lieux, était organisée mercredi en présence du maire de Lyon et du président de la Métropole.


Selon la CAPEB, les travaux d’accessibilité sont plus que jamais nécessaires

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, les travaux d’accessibilité pour sécuriser les seniors en perte d’autonomie sont encore plus nécessaires avec la Covid-19.


La Région a lancé son plan de soutien aux étudiants et aux jeunes

null
Ce plan vise à garantir une protection sanitaire au monde étudiant, apporter un soutien alimentaire et psychologique aux étudiants, et accompagner la jeunesse vers l’emploi.


247.323 logements rénovés grâce à l’Anah en 2020

null
L’agence nationale de l’habitat a enregistré une hausse de 58,8% des rénovations de logements l’an dernier. Et compte financer la rénovation de 600.000 logements en 2021.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


MaPrimeRénov’ élargie à tous les propriétaires

null
L’aide est désormais ouverte à tous les propriétaires occupants et tous les syndicats de copropriétaires.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


Ingénierie : le ralentissement impacte le secteur

Les sociétés d’ingénierie sont toujours impactées par le ralentissement économique, selon la dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.