Capelli : backlog en hausse de 70%

Le titre a terminé en baisse jeudi, suite à la présentation de ses résultats mercredi.

Le titre Capelli a connu une séance boursière négative jeudi, après la publication de son chiffre d’affaires semestriel. Le groupe avait pourtant fait part mercredi après la clôture des marchés européens d’un backlog en forte  hausse de 70%, à 383,7 millions d’euros. « La croissance organique sera en  accélération sur les prochains  trimestres », a indiqué le groupe dans son communiqué présentant ses résultats.

Capelli a fait état d’un premier trimestre 2018-2019  «atypique», du fait d’un rythme de transformation moindre après un quatrième trimestre 2017-2018 extrêmement  actif, mais aussi des  retards administratifs sur plusieurs programmes générant un  léger  décalage des ventes.  « Le  rythme de croissance conforme avec la  forte  dynamique de réservations  enregistrée sera retrouvé dans les semaines qui viennent », indique Capelli.

Ce dernier continue de se structurer avec l’arrivée d’une directrice  opérationnelle afin d’optimiser le cycle achats/ventes.

D’un point de vue géographique, la France réalise un chiffre d’affaires de 22,7 millions d’euros, en hausse de 9%. Il a précisé le timing du développement au sein des métropoles régionales. « L’ouverture d’une nouvelle implantation à Marseille est en cours et les performances des agences de Bordeaux et Lille sont en  ligne avec les ambitions du Groupe sur ces régions. Les premières ventes de Bordeaux seront passées sur le 2ème trimestre ». L’international est quant à lui tiré sur le trimestre par le Luxembourg. La progression du chiffre d’affaires est de 25% à 15,1 millions d’euros .

D’un point de vue général, le Groupe Capelli enregistre un niveau de réservations libres en hausse de 60% depuis janvier comparé à la même période de 2017.

Confirmation de la croissance

La croissance forte a été confirmée par le groupe pour  2018- 2019, assurée par le backlog. La  dynamique  est  forte à l’international avec un  backlog de 111 millions d'euros. La France reste le  premier marché avec un  backlog de 273 millions d'euros.

La croissance est assurée par un chiffre d’affaires de 1,01 milliard d’euros (66 programmes) dont le foncier est sécurisé et en cours de  montage ou d’instruction de permis, ce qui représente plus de 4.000 lots. Le portefeuille foncier est de  556 millions d’euros à fin juin 2018 soit une hausse de 72% par rapport à l’an dernier.

Le groupe  a confirmé ses objectifs à court et moyen terme avec  en ligne de mire l’objectif de dépasser rapidement les 300 millions d’euros de chiffre d’affaires.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Déjà 3,3 millions de visiteurs pour le Grand Hôtel-Dieu

Depuis le 27 avril, près de 100.000 visiteurs qui se sont rendus chaque semaine au sein de cet ancien enceinte hospitalière renouvelée.


Villeurbanne : « Plein Ciel » a été inauguré

null
Le programme de 29 appartements développé par SLC Pitance au coeur du quartier Gratte-ciel a été inauguré ce mercredi.
» Olivier Badarelli, SLC Pitance : «nous ne sommes pas dans une course au volume»


Baisse des réservations et des mises en vente en Auvergne-Rhône-Alpes

La DREAL a récemment publié son étude sur la commercialisation des logements neufs dans la grande région.


L’activité du bâtiment pèse près de 17 milliards d’euros en Auvergne-Rhône-Alpes

La FFB Auvergne-Rhône-Alpes a récemment publié ses chiffres annuels du secteur. Celui-ci emploie 137.532 salariés dans la grande région.


La densité et la mixité, au centre d’une table ronde de la FPI

La FPI région lyonnaise organisait jeudi 29 novembre une table ronde sur ces thèmes en présence de Michel Le Faou, adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole de Lyon.


Capelli lance les travaux de ses nouveaux bureaux

Le groupe a récemment ouvert un « Capelli Store », à Villeurbanne, et lance les travaux de son siège administratif lyonnais, situé avenue Maréchal Foch, dans le 6e arrondissement de la ville.


« L’opération la plus complexe en monument historique »

François Bertière est le président de Bouygues Immobilier. Nous parlons avec lui de l’opération de l’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.

 


Petit rebond des permis de construire sur trois mois

null
Le service de la donnée et des études statistiques du ministère a fait état de son point mensuel sur la construction de logements.


« Notre offre est très répartie dans la Métropole »

Nous avions, préalablement à la pose de la première pierre de l’îlot de la gare à Brignais, rencontré Jean-Xavier Bonnet, directeur général adjoint habitat de BPD Marignan Immobilier. Nous évoquons avec lui la répartition de l’offre du groupe en région lyonnaise et les grandes tendances en matière d’offre de logements.


Charbonnières-les-Bains : Miprom a inauguré « Lodge Park 1 »

Le promoteur a inauguré vendredi cette résidence de 80 logements, en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.


Campus numérique de Charbonnières: une rupture par rapport au projet de 2013

Au terme des travaux en 2020, le site de l’ancien Hôtel de la Région Rhône-Alpes aura connu une transformation basée sur une réhabilitation des anciens bâtiments. Un projet très différent de celui porté par l’ex-Région Rhône-Alpes, qui intégrait plus de densité urbaine.


Le campus numérique de Charbonnières, une reconversion de 10.000 m²

Le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a présenté lundi 12 novembre la reconversion de l’ancien Hôtel de Région pour le changer en un lieu dédié à la transformation numérique des entreprises.


Reprise d’activité fragile pour l’artisanat régional

Les indicateurs stagnent par rapport au trimestre précédent, selon les CAPEB d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Métropole de Lyon : les prix de l’immobilier neuf en hausse de 2,7%

La FPI a publié ce matin son observatoire trimestriel du logement neuf. Les mises en vente sont en net repli, notamment dans l’agglomération lyonnaise.


BTP: l’inquiétude grandissante des chefs d’entreprise


La fédération « BTP Rhône et Métropole » a alerté ce lundi la presse sur les difficultés du secteur, et notamment sur la baisse des permis de construire.
» D’importants besoins en fonds de roulement
» BTP Rhône toujours très critique sur le statut de la microentreprise