Solvay va construire son centre d’innovation à Saint-Fons

Le groupe de chimie a officialisé vendredi un investissement important, supérieur à 100 millions d'euros, dans la vallée de la chimie, à Saint-Fons.

C'est une bonne nouvelle pour la vallée de la chimie, dont l'ambition est de devenir un creuset d'entreprises spécialisées dans la "Cleantech". Solvay a en effet présenté vendredi son projet faisant de son centre de recherche lyonnais, implanté au coeur de ce secteur, le plus grand centre d’innovation et de technologie de pointe du groupe.

Ce centre vise, selon Solvay, « à la transformation du Groupe en un leader mondial de matériaux avancés et de chimie de spécialités » par son approche globale de l'innovation, depuis la recherche en laboratoire jusqu’au marché final.

Le projet comprend un important volet immobilier. Le groupe a en effet choisi « un consortium français de sept entreprises piloté par le cabinet d'architecture Patriarche pour repenser intégralement les 14 hectares de son site de Saint-Fons », précise Solvay. Plusieurs médias évoquent investissement supérieur à 100 millions d'euros.

Rationalisation immobilière

Le groupe indique que ses équipes pluridisciplinaires actuellement basées à Saint-Fons, Collonges et Aubervilliers seront réunies sur le nouveau site en 2022. Celui-ci comptera à terme un millier de personnes. Lesdites équipes travailleront en étroite collaboration au sein d'un centre I&T ouvert et agile, interconnecté avec l'écosystème universitaire et industriel de la vallée de la chimie et de la région.

« Implanté dans le berceau de la chimie française, le nouveau centre d’Innovation et de Technologie de Solvay est idéalement situé pour développer notre pôle de recherche stratégique en Europe. Sur ce site symbole de la transformation de Solvay, nos équipes seront à même de développer des partenariats avec nos clients, du stade de l’idée à celui de l’application, en passant par l'industrialisation et les développements à long terme. Il jouera ainsi le rôle de stimulant pour nos innovations à l'échelle internationale», a déclaré Jean-Pierre Clamadieu, CEO de Solvay.

La chimie développée par le centre d’I&T sera innovante, axée sur l’énergie, les matériaux avancés et les formulations issues de technologies de pointe. Le centre collaborera avec les équipes belges et notamment, de façon très étroite, avec le futur centre d’application en science des matériaux de Solvay, à Bruxelles, dont la création a été annoncée en juin dernier dans le cadre du vaste projet de transformation du Siège de Solvay en Belgique d'ici 2021. Les travaux à Saint-Fons doivent se dérouler entre 2019 et 2022.

Satisfaction à la Métropole

Deux semaines après le lancement de la troisième édition de l’appel des 30, cette nouvelle est assurément positive pour le territoire. Elle a notamment ravi le président de la Métropole, David Kimelfeld, qui a réagi dans un communiqué. « La réalisation du plus grand Centre d’innovation et de technologie en région lyonnaise assoit le déploiement du Groupe Solvay sur la métropole de Lyon. Ce projet d'envergure s’inscrit dans la dynamique économique de la Vallée de la Chimie et représente un signe fort de l’industrialisation et de l’internationalisation de la chimie avancée sur le territoire. Je suis particulièrement fier de cette convergence d’innovations qui s’ancre sur la métropole et de la relation de confiance que nous entretenons avec Solvay, acteur historique aux très grands enjeux économiques.»

A terme, avec ce renforcement Solvay emploiera à terme, dans la région lyonnaise, 2.100 collaborateurs. Le groupe prévoit par ailleurs de réunir d'ici à 2021, au sein d'un seul et même centre d'affaires situé dans la métropole lyonnaise, les équipes business et fonctions actuellement dispersées entre Paris, Aubervilliers et Lyon.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« CIEL », le salon de l’immobilier d’entreprise de Lyon, se tiendra les 19 et 20 juin


La CCI lance la première édition du CIEL, « Carrefour de l’Immobilier d’Entreprise à Lyon ».


Perial AM ambitieux pour 2019

Le groupe a fait un point sur sa collecte 2018 et dévoilé ses ambitions pour 2019.


« Avec 62.300 m², nous sommes au dessus de la moyenne décennale »

Sylvain Michalik est le nouveau président de la FNAIM Entreprises 38. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’immobilier tertiaire dans la Métropole grenobloise, que la fédération a publié en cours de semaine dernière.
» Immobilier neuf à Grenoble : moins de réservations en 2018


L’aire métropolitaine de Lyon attire toujours plus d’entreprises

null
L’Aderly, l’agence de développement de la région lyonnaise qui opère sur la Métropole de Lyon et Saint-Etienne Métropole, a accompagné davantage de projets qu’en 2017.


Un salon de l’immobilier d’entreprise à Lyon en 2019

Le président de la CCI, Emmanuel Imberton, a annoncé la tenue prochaine d’un salon de l’immobilier d’entreprise, afin de maintenir le dynamisme du marché immobilier observé en 2018.


100 Montaditos va s’installer au Carré de Soie

L’enseigne a choisi, pour sa première implantation française avec CBRE, ce secteur en plein développement situé sur Villeurbanne.


Limonest : Opal acquiert des locaux industriels de 3.579 m²

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions en bureaux et locaux industriels.


Pour David Kimelfeld, la Métropole doit continuer ses acquisitions foncières

null
La conférence de la FNAIM Entreprises accueillait lundi le président de la Métropole, qui est intervenu sur le thème de l’industrie.


DCB International : toujours de nombreux projets à Lyon

null
Tandis que sa filiale dédiée à la logistique – DCB Logistics – , annonçait cet automne avoir engrangé en peu de temps 450.000 m² de projets, le promoteur lyonnais semblait plus discret sur le tertiaire. En apparence seulement puisque de nombreux projets sont en cours de maturation, à Villeurbanne, Lyon et Limonest.


Ramboll France prend à bail 737 m² dans Le Karré

Brice Robert a dévoilé il y a une dizaine de jours ses dernières transactions en locaux industriels et bureaux, avec des transactions à Lyon, Vaulx-en-Velin, Chassieu, Meyzieu, Décines, Sathonay-Camp et Caluire.


Solvay regroupe ses activités tertiaires dans Silex2

null
Le groupe chimique a officialisé le transfert d’activités actuellement basées en Ile-de-France et à Lyon vers l’immeuble de grande hauteur. L’actif est pré-commercialisé pour moitié.


Investissement : 1,2 milliard d’euros investis sur Lyon

L’année écoulée aura marqué un record pour l’investissement en immobilier de bureaux.


Locaux industriels à Lyon : 2018, année record

Les chiffres dévoilés par la FNAIM Entreprises en cours de semaine dernière ont montré une activité encore plus importante qu’en 2017, première année où le marché avait dépassé les 400.000 m².


« Lyon a de très bons fondamentaux »

null
Frédéric Bôl est le président de l’ASPIM, l’association française des sociétés de placement immobilier.


2018, année exceptionnelle pour l’immobilier d’entreprise à Lyon

Avec 465.015 m² placés en locaux d’activité, 331.659 m² placés en bureaux, et plus de 1 milliard d’euros investis sur ce dernier segment, 2018 aura battu tous les records dans l’aire urbaine de Lyon.