David Kimelfeld a signé le pacte ZFE-État-Métropoles

Le président de la Métropole de Lyon a signé ce lundi ce pacte au ministère de la Transition écologique et solidaire.

David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon, a présenté ce lundi au ministère de la Transition écologique et solidaire la zone à faibles émissions (ZFE) du territoire qui sera mise en place à partir du 1er janvier 2019, à l’occasion de la signature du pacte ZFE-État-Métropoles.

L’élu a, à cette occasion, rappelé l’engagement de la collectivité dans la lutte contre le dérèglement climatique et dans l’amélioration de la qualité de l’air. « A Paris, j’ai signé cet après-midi aux côtés de la Secrétaire d'État en charge des transports Elisabeth Borne, le ‘Pacte Zones à Faibles Émissions’ entre l'État et les métropoles. Il met en lumière l’engagement de la Métropole de Lyon pour le déploiement de sa zone à faibles émissions, qui sera effective de manière pédagogique dès le 1er janvier 2019 sur notre territoire. A l’heure où le nouveau rapport du GIEC nous rappelle la nécessité d’agir vite, intelligemment et collectivement pour limiter le réchauffement climatique, la Métropole de Lyon s’engage durablement et avec de nombreux partenaires pour le climat à travers notamment son ‘Plan Oxygène’, son ‘Plan Climat’ et le prochain forum des solutions locales le 13 décembre prochain. Nous nous devons de nous engager sur plus long terme encore, collectivités, entreprises, associations et citoyens, afin d’agir chacun pour un territoire durable et transmissible aux générations futures. Le prix Nobel de l'économie remis ce jour à deux économistes pour leurs travaux sur le climat le prouve bien : le développement économique de notre territoire est, j’en suis persuadé, compatible avec une conscience écologique qui devient nécessaire. Il s’agit d’un double enjeu pour notre territoire, enjeu de santé publique et d’attractivité. Tous ensemble, développons notre Métropole, et développons-là durablement ! »

Le « Plan Oxygène » a été lancé en juin 2016, afin de répondre aux enjeux de santé et de qualité de l’air. L’an passé, la prime air bois a été adoptée pour aider les habitants du territoire à remplacer leurs chauffages individuels au bois non performants, responsables de 25 % des émissions de particules polluantes sur le territoire. Une « prime vélo » d’un montant de 100 euros a par ailleurs été mise en place pour inciter les particuliers à acquérir des vélos à assistance électrique en complément de la prime de l’État. Ce plan est un faisceau d’actions complémentaires et nécessaires dans les secteurs du transport, de l’habitat, de l’énergie, de l’industrie, de l’économie ou de l’innovation. « La qualité de l’air s’améliore de façon durable et efficace en actionnant tous ces leviers de façon simultanée », indique la Métropole dans un communiqué. A la faveur de la mise en place du Plan climat en 2012, la collectivité a réduit de 16% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2000 et 2015. Or dans le même temps, la population augmentait de 13%.

L'objectif des - 20 % d’émissions de GES en 2020 en bonne voie

La Métropole est désormais en bonne voie pour atteindre l’objectif de - 20 % d’émissions de GES en 2020. Elle agit en cela en partenariat avec les acteurs du territoire, 75% des émissions de CO2 du territoire ne dépendant pas de la collectivité. Plus d’une centaine de partenaires locaux, dont des associations, entreprises, et communes, ont rejoint la Métropole dans sa stratégie de lutte contre le dérèglement climatique.

Pour sa part, le schéma directeur des énergies a été initié dès 2015 et sera voté d’ici la fin de l’année. Un nouveau scénario de transition énergétique y sera déterminé pour le territoire métropolitain à horizon 2030. Il servira de base à l’élaboration du nouveau PCAET en préparation.

Une future zone à faible émission

La Zone à Faibles Émissions (ZFE) qui va être instaurée va contribuer à diminuer par deux, dès 2021, le nombre de personnes exposées à des niveaux de pollution supérieurs aux seuils européens et d’atteindre les seuils définis par l’OMS à l’horizon 2030 en matière de qualité de l’air.

Cette ZFE concernera les poids lourds et les véhicules utilitaires légers avec des mesures d’accompagnement des professionnels et l’octroi d’une aide financière pour inciter les entreprises à acquérir un véhicule propre. Elle sera mise en place de façon pédagogique au 1er janvier 2019 avant de possibles verbalisations au 1er janvier 2020.

Pour David Kimelfeld, « l’amélioration de la qualité de l’air et la lutte contre le réchauffement climatique sont des aspects fondamentaux de l’attractivité de la Métropole de Lyon. En effet, la qualité de vie figure parmi les critères essentiels d’implantation des entreprises sur notre territoire. Nous voulons conjuguer dynamisme économique et protection de l’environnement, c’est pourquoi nos stratégies en la matière sont élaborées en partenariat avec une centaine d’entreprises locales et les associations de citoyens ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des perspectives favorables pour les travaux publics

La fédération régionale des travaux publics a participé fin novembre à Pollutec.


Vélo’v : succès pour les nouveaux vélos en libre-service

null
Les vélos en libre service avaient été changés en juillet dernier sur la totalité du territoire de la Métropole. Les locations sont en hausse par rapport à l’année dernière.


La Métropole de Lyon veut un «approfondissement du dialogue avec les autres territoires»

Le président de la Métropole, David Kimelfeld, souhaite développer la solidarité territoriale au sein de l’aire urbaine lyonnaise.


Pollutec : la navette Mia officiellement présentée

La navette a été présentée mardi avant sa mise en service sur le site de la ZAC des Gaulnes à Meyzieu-Jonage en janvier prochain.


Gecina vend un portefeuille d’immeuble pour 266 millions d’euros

L’immeuble comprend notamment les immeubles Terralta et Panoramic.


Les prix de l’immobilier en baisse à Lyon sur 3 mois, selon LPI Seloger

LPI Seloger a fait état lundi de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier, sur trois mois et un an.


Lyon, métropole la plus recommandée par ses actifs

null
RégionsJob et Hays ont publié une étude basée sur plusieurs critères, comme le marché du travail, la qualité des infrastructures, ou encore la culture et l’environnement.


HOP et Ouibus lancent une offre intermodale bus/avion

La compagnie aérienne a lancé mercredi une nouvelle offre de transport intermodale en partenariat avec Ouibus à Lyon-Saint Exupéry.


Le plan hivernal 2018-2019 a été présenté mardi

Sur la circonscription du Rhône, l’État va mobiliser 1.200 places, dont 880 places mobilisables dans le courant de l’hiver et 320 places mobilisables en période de grand froid.


Bientôt une navette autonome au sein de la ZAC des Gaulnes

La Métropole de Lyon va permettre le projet de navette autonome « MIA » sur ce site situé à Meyzieu-Jonage, en consacrant un budget de 180.000 euros pour l’aaménagement des voiries du secteur.


Vers une péréquation horizontale des recettes de droits de mutation

C’est ce que Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a annonce vendredi devant le congrès de l’Assemblée des départements de France.


Lyon a reçu le prix de « Capitale européenne du tourisme durable »

Lyon a été distinguée lors de la « Journée Européenne du Tourisme », organisée hier à Bruxelles par la Commission européenne.


Lyon 5 : Le local du Bastion Social, quai Pierre Scize, fermé

La Ville de Lyon a pris un arrêté, motivant celui-ci par l’état des locaux, qui « compromet gravement la sécurité du public ».


Sully Promotion rachète Copra Rhône-Alpes

La fusion de ces deux acteurs de la promotion immobilière va permettre de constituer une entité générant plus de cent millions d’euros de chiffre d’affaires.


Gérard Collomb réélu maire de Lyon

Le conseil municipal de Lyon procédait ce matin à l’élection du maire de Lyon. L’ex-ministre de l’Intérieur a, sans surprise, retrouvé son fauteuil.