Taux de crédit immobilier : mouvements haussiers, selon Emprunt Direct

L’intermédiaire a, en fin de semaine dernière, transmis son baromètre mensuel, qui fait état de hausses de taux chez quelques établissements bancaires.

C’est un des effets de la remontée des rendement observée ces dernières semaines sur les marchés obligataires. Les taux de crédit immobilier semblent être en légère hausse, selon Emprunt Direct, qui s’appuie sur les derniers baromètres transmis par les établissements partenaires du courtier.

Selon lui, les taux « ont évolué de manière peu marquée en octobre », mais l’orientation de ces légers mouvements « est, en soi, remarquable », affirme-t-il. « Si l’on excepte les taux appliqués aux prêts de maturité longue, les établissements ont, majoritairement, opté pour un statu quo, tandis qu’une minorité d’entre eux a – fait nouveau – procédé à de légers relèvements de ses barèmes », indique l’intermédiaire.

Les taux s’éloignent ainsi de leur plus bas, les taux ayant baissé depuis plusieurs mois jusqu’à quasiment atteindre les niveaux de la fin 2016. Un petit nombre d’établissements « a en effet choisi de revenir avec doigté sur ces conditions de prêt exceptionnellement favorables, en appliquant des hausses de 5 à 10 points de base sur certains profils et maturités de prêts. Ceci impacte, de fait, le baromètre général », note le courtier.

Changement de contexte

Alban Lacondemine, président fondateur de la structure, note que « le changement de contexte observé sur les marchés de taux commence à produire ses effets sur le segment du crédit immobilier ». « Certes, la Banque centrale européenne laissera ses taux directeurs inchangés jusqu’au deuxième semestre 2019, mais la fin graduelle de sa politique d’achats de dettes privées et publiques d’ici à la fin de l’année, ainsi que le retour du risque politique, pourraient se traduire par une hausse des taux sur les marchés obligataires. Ce qui aura nécessairement un impact, par ricochet, sur le marché du crédit », affirme-t-il.

Les banques ont de fait intégré ces évolutions haussières, tout en procédant dans le même temps à des réajustements baissiers sur les maturités les plus longues. « Profitant du retrait d’un acteur spécialisé sur ce type de prêt de longue durée, un certain nombre de banques, notamment régionales, se repositionnent sur les durées les plus longues et ajustent à la baisse leurs barèmes pour redevenir compétitives par rapport aux établissements les plus actifs sur ces durées », conclut-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Auvergne-Rhône-Alpes : des taux de crédit immobilier stables

Les derniers baromètres en provenance des courtiers immobiliers montrent une certaine stabilité des taux de crédit immobilier dans la Région.
» Les taux de crédit immobilier stables, selon Crédit Logement
» Crédit immobilier : taux stables en octobre en Octobre, mais des poussées haussières selon les courtiers
» Les taux de crédit à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes


Crédit immobilier : taux stables en octobre, mais des poussées haussières

Les taux sont restés stables le mois dernier, mais les intermédiaires en crédit font état de récentes hausses.


Stabilité des taux de crédit immobilier en octobre, selon Crédit Logement

Le dernier baromètre CSA/Crédit Logement a été publié en ce début de mois.


Stabilité des nouveaux crédits à l’habitat en septembre

null
La Banque de France a publié sa note mensuelle sur les crédits aux particuliers. La production reste stable, à plus de 17 milliards d’euros.


Crédit immobilier : pour Meilleurtaux.com, 2018 sera un bon cru

Meilleurtaux.com a présenté ce mardi son 27ème observatoire du crédit immobilier.

 


Taux de crédit immobilier : mouvements haussiers, selon Emprunt Direct

L’intermédiaire a, en fin de semaine dernière, transmis son baromètre mensuel, qui fait état de hausses de taux chez quelques établissements bancaires.


Une production de crédit à l’habitat assez marquée en août

La Banque de France a publié vendredi son étude mensuelle sur la demande de crédit aux particuliers.


Stabilité de la demande des crédits à l’habitat, et des taux

null
La Banque de France a publié son enquête mensuelle auprès des banques sur la distribution du crédit.


Petite hausse des crédits nouveaux à l’habitat

La Banque de France a publié ce jour son point mensuel sur les crédits aux particuliers au titre du mois de juillet.


Nouvelle baisse des taux en juillet, selon Crédit Logement / CSA

L’observatoire a publié ce jour sa note pour le mois de juillet 2018.


La production de crédits nouveaux à l’habitat a chuté au 1er semestre

La Banque de France a fait état de ses chiffres des crédits aux particuliers. Le montant des crédits nouveaux à l’habitat reste bien inférieur à celui du premier semestre 2017, et redevient plus conforme à celui observé les années précédentes.


Crédit immobilier : les taux restent bas, les banques maintiennent l’activité

Différents courtiers en crédit immobilier ont fait état de taux plutôt stables, voire en légère baisse au titre des mois de juillet et d’août. Les banques souhaitent maintenir leur activité en cette saison estivale, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Crédit immobilier : les taux se stabilisent après une baisse en mai

CSA Crédit Logement et les intermédiaires en crédit ont fait état de leurs points et baromètres mensuels.


Petit rebond de la production de crédits aux particuliers

Le taux de croissance annuel des crédits à l’habitat est resté élevé en mars, selon la dernière note mensuelle de la Banque de France des crédits aux particuliers.


Les taux ont légèrement baissé en avril, selon Crédit Logement

L’Observatoire Crédit Logement/CSA a fait état ce jour des évolutions des conditions de crédit en avril.