Cœur de Ville : une consultation des 222 territoires du programme

Le ministère de la Cohésion des territoires a lancé un appel à projets intitulé « Réinventons nos cœurs de ville ».

Dans le cadre du déploiement d’ « Action Cœur de Ville », le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a lancé une consultation nationale à l’attention des 222 territoires du programme « Action Cœur de Ville », intitulée « Réinventons nos cœurs de ville ». Celle-ci entend « favoriser la mise en œuvre de projets urbains novateurs et ambitieux en faveur de la reconquête des centres-villes », avec une démarche en deux temps.

Le premier temps sera d’abord un appel à manifestation d’intérêt adressé à l’ensemble des 222 villes du programme. Les collectivités intéressées seront invitées à proposer d’ici mi-février 2019 un site, dont elles sont en mesure d’acquérir ou de garantir la maîtrise foncière à court terme et qui s’inscrit dans la stratégie globale de revitalisation du centre-ville. La liste des villes retenues sera arrêtée en mars, après avis d’un comité de pilotage partenarial associant les réseaux administratifs et professionnels compétents. Les lauréats lanceront ensuite leur propre appel à projets local et bénéficieront à cette fin d’un accompagnement soutenu (technique, méthodologique et financier) de l’Etat et des partenaires nationaux du programme.

Les collectivités conduiront directement leur appel à projets et sélectionneront les offres d’opérateurs immobiliers en groupement avec des concepteurs (architectes, programmistes, paysagistes,) proposant des projets opérationnels. Cet appel à projet local « aura pour objectif de favoriser l’émergence de projets immobiliers liés au logement, au développement économique et commercial, tout en accompagnant fortement les politiques liées aux transitions énergétique, climatique, numérique et sociale », précise le ministère. Les 222 maires seront informés de cette opportunité qui leur est proposée, accompagné d’un guide de candidature détaillant l’ensemble de la démarche.

Une rencontre le 19 mars

Le deuxième temps sera une rencontre sur l’innovation urbaine dans les villes « intermédiaires » à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine le 19 mars prochain, à laquelle les 222 maires sont conviés.

« Les petites villes et villes moyennes sont à la fois un élément central de l’identité de notre pays et un atout pour son développement. Près d’un quart des Français vivent et travaillent dans ces territoires qui ont été pendant trop longtemps délaissés par les politiques d’aménagement. En lançant « Réinventons nos cœurs de ville », nous voulons accompagner les élus qui portent une démarche d’innovation, de qualité urbaine et architecturale pour leur territoire », déclare Jacqueline Gourault.

« Le programme Action Cœur de ville est un plan d’actions partenarial inédit qui permet aux collectivités, en lien avec l’Etat et ses partenaires, notamment Action Logement, d’agir en profondeur sur les leviers d’attractivité de nos territoires, dont le logement. A cet égard, l’habitat ancien dégradé est au cœur des priorités d’action de ce plan, et ce nouvel appel à projets viendra renforcer encore davantage les actions en faveur de la rénovation innovante, en partant une fois de plus des projets développés par les collectivités elles-mêmes», précise Julien Denormandie.

« Le programme « Action Cœur de Ville » est la première démarche d’envergure menée par l’Etat à destination des villes moyennes depuis l’après-guerre. Il s’appuie sur la connaissance de terrain des élus locaux. Dans une démarche partenariale, le Gouvernement donne accès à un réseau d’acteurs publics et privés ainsi que des outils législatifs et réglementaires pour mener à bien des projets dans le domaine du logement et de la redynamisation commerciale notamment. L’appel à projets « Réinventons nos cœurs de ville » s’inscrit ainsi pleinement dans cette démarche», ajoute Sébastien Lecornu.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.