Le marché immobilier lyonnais pourrait être moins dynamique en 2019

EDITORIAL – Après une année 2018 globalement de bonne facture, le marché immobilier lyonnais pourrait en 2019 être confronté à une poursuite de l’affaiblissement de la production neuve de logements.

Au moment de tirer le bilan de l’année écoulée, les professionnels de l’immobilier ancien pourront finalement décrire sans nul doute 2018 comme une année d’une relative continuité en matière d’activité par rapport à 2017. Le récent point de conjoncture des notaires au niveau national annonce un millésime proche des 950.000 transactions, non loin du score de l’année précédente.

A Lyon, comme dans d’autres métropoles dynamiques, les mêmes déséquilibres entre l’offre et la demande génèrent les mêmes effets qu’il y a un an : les prix dans l’immobilier ancien, à Paris, Lyon ou Bordeaux, restent ainsi en forte hausse sur 12 mois. Mais cette tension reste localisée dans le centre de certaines métropoles, alors que d’autres voient encore leurs prix reculer. Que dire ainsi du prix au m² observé à la fin du troisième trimestre à Saint-Etienne, en baisse de 5,7% sur 12 mois à 850€, alors même que ce même m² progressait de 8,5% à 3.840€ le m² à Lyon dans le même temps ? La disparité des dynamiques reste de mise.

Un marché du neuf dans la continuité

Sur le front de l’immobilier neuf dans la Métropole de Lyon, l’année 2018 aura été marquée par une certaine continuité au cours des premiers mois, avec une forte activité en début d’année, suivie au deuxième semestre par une baisse des réservations en rythme annuel, une chute des mises en vente, le tout couplé à une hausse des prix. Il faut dire que nombre de maires retardent désormais, par le biais de sursis à statuer, les permis de construire, dans l’attente de l’adoption de la version définitive du PLU-H de la Métropole de Lyon, promise pour ce premier trimestre 2019. D’autres, apeurés par l’adage « maire bâtisseur, maire battu », mettent également sous cloche certains projets dans l’attente des élections, et pourraient de fait attendre 2020 avant de concrétiser des autorisations.

L’enjeu de l’année commencée pourrait bien être l’existence ou non d’un rebond des permis de construire en cours d’année à la faveur du nouveau PLU-H, et ce dans un contexte préélectoral. Sans cela, les tensions sur l’offre de logements, déjà sensibles dans la capitale des Gaules, pourraient bien s’exacerber à environnement de taux comparable, et pousser à la hausse les prix observés dans les marchés de report situés à l’immédiate périphérie du centre de l’agglomération.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Capelli présente des villas premium près de Genève

Ce programme de 3 villas mitoyennes au bord du lac Léman est situé à Anières sur la rive gauche du canton de Genève.


Le bois en lumière au Mondial des métiers en février à Eurexpo

Les métiers de la forêt et du bois seront mis en lumière du 7 au 10 février à Lyon Eurexpo.


Altarea Cogedim acquiert Severini

Le groupe a officialisé le rachat d’un promoteur basé en région Nouvelle Aquitaine.


Christophe Boucaux, nouveau délégué général de LCA-FFB

Il succèdera, à compter de la prochaine assemblée générale prévue en mars, à Dominique Duperret.


Le marché immobilier lyonnais pourrait être moins dynamique en 2019

EDITORIAL – Après une année 2018 globalement dynamique, le marché immobilier lyonnais pourrait en 2019 être confronté à une poursuite de l’affaiblissement de la production neuve de logements.


Rebond des permis de construire sur 3 mois

De septembre à novembre, les autorisations ont progressé de 4%, selon les données mensuelles divulguées par le Commissariat général au développement durable.


La FFB envisage la fin d’un cycle dans le bâtiment

La fédération française du bâtiment a fait part d’un bon niveau d’activité en 2018, mais a communiqué des prévisions plus mitigées pour l’année 2019.


Retour de l’éligibilité au CITE à 15%, les fédérations satisfaites

La FFB et la CAPEB ont salué le retour de l’éligibilité au CITE à 15 % du remplacement des fenêtres à simple vitrage dès le 1erjanvier 2019.  François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le retour de l’éligibilité au CITE à 15 % du remplacement des fenêtres à simple vitrage […]


Promotion immobilière: vers un passage sous les 100.000 ventes

Le cabinet d’études Adéquation a présenté mardi dernier ses perspectives sur l’évolution du marché de la promotion immobilière en 2019 et 2020.
» Promotion immobilière: Adéquation table sur 109.000 ventes en 2018
» Auvergne-Rhône-Alpes : baisse globale des ventes et des mises en vente


Auvergne-Rhône-Alpes : baisse globale des ventes et des mises en vente

Adéquation a fait part, lors de sa conférence annuelle, de ses prévisions pour les 6 grandes agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Promotion immobilière: Adéquation table sur 109.000 ventes en 2018

Adéquation organisait mardi sa conférence annuelle sur les marchés immobiliers.


Déjà 3,3 millions de visiteurs pour le Grand Hôtel-Dieu

Depuis le 27 avril, près de 100.000 visiteurs qui se sont rendus chaque semaine au sein de cet ancien enceinte hospitalière renouvelée.


Villeurbanne : « Plein Ciel » a été inauguré

null
Le programme de 29 appartements développé par SLC Pitance au coeur du quartier Gratte-ciel a été inauguré ce mercredi.
» Olivier Badarelli, SLC Pitance : «nous ne sommes pas dans une course au volume»


Baisse des réservations et des mises en vente en Auvergne-Rhône-Alpes

La DREAL a récemment publié son étude sur la commercialisation des logements neufs dans la grande région.


L’activité du bâtiment pèse près de 17 milliards d’euros en Auvergne-Rhône-Alpes

La FFB Auvergne-Rhône-Alpes a récemment publié ses chiffres annuels du secteur. Celui-ci emploie 137.532 salariés dans la grande région.