Le marché immobilier lyonnais pourrait être moins dynamique en 2019

EDITORIAL – Après une année 2018 globalement de bonne facture, le marché immobilier lyonnais pourrait en 2019 être confronté à une poursuite de l’affaiblissement de la production neuve de logements.

Au moment de tirer le bilan de l’année écoulée, les professionnels de l’immobilier ancien pourront finalement décrire sans nul doute 2018 comme une année d’une relative continuité en matière d’activité par rapport à 2017. Le récent point de conjoncture des notaires au niveau national annonce un millésime proche des 950.000 transactions, non loin du score de l’année précédente.

A Lyon, comme dans d’autres métropoles dynamiques, les mêmes déséquilibres entre l’offre et la demande génèrent les mêmes effets qu’il y a un an : les prix dans l’immobilier ancien, à Paris, Lyon ou Bordeaux, restent ainsi en forte hausse sur 12 mois. Mais cette tension reste localisée dans le centre de certaines métropoles, alors que d’autres voient encore leurs prix reculer. Que dire ainsi du prix au m² observé à la fin du troisième trimestre à Saint-Etienne, en baisse de 5,7% sur 12 mois à 850€, alors même que ce même m² progressait de 8,5% à 3.840€ le m² à Lyon dans le même temps ? La disparité des dynamiques reste de mise.

Un marché du neuf dans la continuité

Sur le front de l’immobilier neuf dans la Métropole de Lyon, l’année 2018 aura été marquée par une certaine continuité au cours des premiers mois, avec une forte activité en début d’année, suivie au deuxième semestre par une baisse des réservations en rythme annuel, une chute des mises en vente, le tout couplé à une hausse des prix. Il faut dire que nombre de maires retardent désormais, par le biais de sursis à statuer, les permis de construire, dans l’attente de l’adoption de la version définitive du PLU-H de la Métropole de Lyon, promise pour ce premier trimestre 2019. D’autres, apeurés par l’adage « maire bâtisseur, maire battu », mettent également sous cloche certains projets dans l’attente des élections, et pourraient de fait attendre 2020 avant de concrétiser des autorisations.

L’enjeu de l’année commencée pourrait bien être l’existence ou non d’un rebond des permis de construire en cours d’année à la faveur du nouveau PLU-H, et ce dans un contexte préélectoral. Sans cela, les tensions sur l’offre de logements, déjà sensibles dans la capitale des Gaules, pourraient bien s’exacerber à environnement de taux comparable, et pousser à la hausse les prix observés dans les marchés de report situés à l’immédiate périphérie du centre de l’agglomération.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Accompagner les formations dans les entreprises »

Philippe Lansard est le président de la commission régionale formation de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes. Nous évoquons avec lui l’accord-cadre signé jeudi dernier par les fédérations professionnelles avec l’État.


Un accord-cadre dans le BTP pour la transition numérique et écologique

Les représentants des entreprises du BTP de la région ont signé jeudi cet accord-cadre avec l’État, représenté par le directeur de la DIRECCTE.


Auvergne-Rhône-Alpes : 17.600 logements neufs réservés en 2018

Ce nombre de maisons et d’appartements est en diminution de 10% par rapport à 2017, selon la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs dans la région.


Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²

L’immeuble comprend notamment un luxueux appartement de 215 m², avec une vue imprenable sur la ville de Lyon, mais aussi des logements sociaux.


Ycone clôt la première phase de la Confluence


L’immeuble, conçu par Jean Nouvel sur le dernier terrain de la première phase de la Confluence, a été inauguré ce jeudi.
» Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²


Roussillon : la construction d’une clinique lancée par Pierval Santé

Cette construction est réalisée par Euryale Asset Management, via cette SCPI, ainsi que par Groupe Noalys et Eiffage Immobilier Centre-Est.


La Métropole de Lyon réfléchit à la création d’un OFS

Cet organisme foncier pourrait permettre d’apporter une nouvelle réponse à la hausse des prix de l’immobilier dans le neuf en dissociant le foncier et le bâti.


BTP Rhône alerte sur l’activité des entreprises du secteur

Le président de la Chambre de construction immobilière de BTP Rhône a alerté hier sur les conséquences pour les acteurs du secteur des moindres chiffres de mises en chantier dans la Métropole de Lyon.


Immobilier neuf : nette baisse des ventes à Lyon en 2018

null
Les ventes de logements neufs sont élevées à 5.370 unités l’an dernier, en recul par rapport à 2017 . La faute notamment à un recul des ventes à investisseur et au renouvellement insuffisant de l’offre.


Les ventes en bloc de logements ont décroché en 2018 à Lyon

La faiblesse des ventes aux bailleurs sociaux, due à l’absence de produits, explique cette nette chute de ce segment de marché.


Foncier, construction : la Métropole se veut rassurante

Selon le vice-président de la Métropole de Lyon, l’opposabilité du PLU-H en juin va permettre à certaines opérations de sortir de terre.


Les permis de construire et mises en chantier de logement restent en repli

null
Le service de la donnée et des études statistiques des ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a fait état ce mercredi de ses statistiques sur la construction de logements au niveau national et en Auvergne-Rhône-Alpes.


«Nous ne sommes plus dans une réalité de marché raisonnable»

null
Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Nous évoquons avec lui la réflexion sur l’évolution à venir des offices publics de l’habitat métropolitains, les conséquences de la RLS sur les offices, et les évolutions du prix du foncier.
» La RLS a coûté 2,9M€ à Est Métropole Habitat en 2018


« Villenciel » sort de terre à Villeurbanne

Bouygues Immobilier a posé il y a une semaine la première pierre de ce programme mixte situé à proximité du centre du quartier Gratte-Ciel. Il comprendra un pôle de coopération petite enfance et parentalité.


Un appel commun de plusieurs acteurs en faveur du logement

6 acteurs organisaient mercredi une conférence de presse commune pour le logement.