Fourvière va bénéficier d’un million d’euros de la Ville de Lyon

Lundi dernier, le conseil municipal de Lyon a voté une subvention marquant la participation de la Ville au projet d’aménagement mené par la Fondation Fourvière.

Le conseil municipal de Lyon a voté lors de sa séance du lundi 21 janvier une subvention de 1 million d’euros marquant la participation de la Ville au projet d’aménagement mené par la Fondation Fourvière.

« Fourvière, témoignage unique de plus de 2.000 ans d’histoire, constitue le meilleur point de vue pour appréhender l’expansion et la continuité de la ville qui ont valu à Lyon son inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO, il y a tout juste 20 ans », note la Ville. L’été dernier, le premier comité « Grand site de Fourvière » avait été installé par David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, et par Georges Képénékian, alors maire de Lyon, en présence d’Emmanuel Aubry, préfet.

Il se traduit par la création d’une direction de projet co-mandatée par les deux collectivités. La mission de celle-ci sera d’assurer la définition d’une vision globale et partagée du développement de Fourvière. La Ville de Lyon suit de près l’évolution de la colline de Fourvière, celle-ci constituant un des lieux les plus emblématiques de la cité et les plus visités. La Ville, en complément de son inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO, veut s’engager pour le site à travers une démarche de labellisation « Grand Site de France » dans les années à venir.

3,8 millions d’euros investis par la Ville

La Ville de Lyon a déjà investi 3,8 millions d’euros au total depuis le début du mandat en 2014, sur la colline. Des actions de proximité pour l’amélioration des espaces publics et des chemins piétons ont été réalisés sur ce site, ainsi que le confortement de plusieurs murs de soutènement dans le jardin et le long des balmes. La rénovation du parc de la Visitation et la restauration du jardin du Rosaire démarrent, ainsi que l’expertise du Service Archéologique de la Ville, mandaté par les aménageurs, afin de réaliser le diagnostic archéologique préalable aux constructions.

« Cette implication de longue date de la Ville comprend désormais le soutien fort au projet d’aménagement porté par la Fondation Fourvière, propriétaire du sol de Fourvière (abords de la basilique), qui souhaite ainsi améliorer l’accueil des visiteurs, qui sont déjà plus de 2,5 millions par an à fréquenter le site », note la Ville de Lyon.

Coût total de 20 millions d’euros

Pour participer à cette démarche patrimoniale et culturelle qui renforce l’attractivité touristique du lieu, la Ville de Lyon a décidé de participer au plan de financement à hauteur de 1 million d’euros, avec d’autres collectivités publiques que son l’État, la Région, mais aussi avec le Diocèse de Lyon et des partenaires privés. La Fondation Fourvière ne peut en effet pas porter ces différentes opérations de restauration, de refonte de l’organisation et du fonctionnement du site. Ces derniers s’achèveront en 2021, et le coût total s’élève à plus de 20 millions d’euros.

Les travaux concernés par la subvention de la Ville « ne sont pas liés aux parties du site consacrées à l’exercice d’un culte mais répondent à un intérêt local et visent à mettre en valeur et à faire découvrir aux visiteurs le patrimoine architectural lyonnais », précise la Ville. Il concernent notamment le pavillon d’accueil à l’entrée de l’esplanade, le belvédère (sanitaires, comptoir gourmand) et la maison carrée avec l’agrandissement du musée et le centre culturel.

Le projet du comité « Grand site de Fourvière » porte une vision qui concerne la totalité de la colline, des bords de Saône en passant par Saint-Jean, Saint Irénée jusqu’au fort de Loyasse. Il vise à mettre en cohérence les infrastructures (notamment en ce qui concerne les circulations), les usages multiples de Fourvière (usage des riverains, tourisme, lieu de promenade, activités culturelles, activités religieuses, activités universitaires), avec l’objectif de gagner en qualité d’accueil touristique, de fluidifier les flux et d’assurer une cohabitation sereine entre touristes et habitants du quartier. Des consultations des multiples acteurs du site de Fourvière auront lieu au cours de l’année pour co-construire un plan d’actions pour la colline qui sera présenté d’ici la fin de l’année 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonne réactivité pour un article de fond : 3 jours !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


21,4 millions d’euros pour le recyclage des friches en AURA

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’enveloppe dédiée au fonds de recyclage foncier des friches s’élève à 21,4 millions d’euros sur deux ans.


Télécabines, lignes de tram : le plan de mandat du Sytral dévoilé

null
Le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise a présenté ce jeudi son plan de mandat 2021/2026. Si aucune ligne de métro ne sera initiée dans le mandat, une première ligne par câble sera mise en place entre Francheville et Gerland. 4 nouvelles lignes de tram vont voir le jour.


Alliade développe une ferme urbaine dans la ZAC des Girondins

null
Le bailleur social réalise une exploitation maraîchère avec ses serres au sein d’un projet de 120 logements en accession et locatif social.


Vallée de la chimie : la Métropole de Lyon satisfaite du rétablissement du PPRT

null

La cour administrative d’appel du tribunal administratif de Lyon a rétabli le plan de prévention des risques technologiques qui avait annulé en 2019.


La Métropole veut racheter le foncier du site de Gifrer à Décines

Ce rachat par la Métropole de Lyon vise à permettre le maintien des activités productives du site et tenter de sauver les 125 postes menacés de suppression.


Demandes d’autorisation d’urbanisme : nouvelle démarche en ligne

Celle-ci vise à accompagner et simplifier la procédure.


Concertation sur la piétonisation d’une partie du Cours Charlemagne


La Métropole et la Ville de Lyon vont expérimenter pendant 3 mois cette piétonisation entre la rue Montrochet et le quai Antoine Riboud à compter de la mise en service du T2. Et ce pour permettre de vérifier la pertinence du dispositif et de le faire évoluer si nécessaire.


La Ville de Lyon veut un éclairage urbain plus économe

Deux délibérations ont été présentées au conseil municipal de la ville de Lyon jeudi pour la rénovation de l’éclairage urbain.


La profession agricole se mobilise pour défendre le foncier


Les représentants des Chambres d’agriculture, de la FNSafer, de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes font des propositions communes pour vraiment réguler le foncier agricole.


Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.


La Métropole de Lyon et les villes organisent la continuité du service public


Les collectivités ont détaillé ce vendredi les mesures destinées à assurer la continuité du service public à destination des habitants et habitants du territoire.


Les démolitions se poursuivent à Saint-Étienne

La politique de rénovation urbaine basée sur des démolitions d’ampleur suit son cours dans la préfecture de la Loire, avec un nouvel écroulement de près de 4.000 m² de bâtiments dans le coeur de la ville.


Saint-Priest : livraison d’une résidence de Lyon Métropole Habitat

null
Cette nouvelle résidence est située dans le quartier des Ilots Verts à Saint-Priest.


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Confluence: Rue Royale / Petitdidierprioux désignés lauréats de l’îlot ICF


Au nord du quartier, non loin de Perrache, le binôme lyonnais Rue Royale et Petitdidierprioux ont été désignés lauréats de l’îlot ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.