Fourvière va bénéficier d’un million d’euros de la Ville de Lyon

Lundi dernier, le conseil municipal de Lyon a voté une subvention marquant la participation de la Ville au projet d’aménagement mené par la Fondation Fourvière.

Le conseil municipal de Lyon a voté lors de sa séance du lundi 21 janvier une subvention de 1 million d’euros marquant la participation de la Ville au projet d’aménagement mené par la Fondation Fourvière.

« Fourvière, témoignage unique de plus de 2.000 ans d’histoire, constitue le meilleur point de vue pour appréhender l’expansion et la continuité de la ville qui ont valu à Lyon son inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO, il y a tout juste 20 ans », note la Ville. L’été dernier, le premier comité « Grand site de Fourvière » avait été installé par David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, et par Georges Képénékian, alors maire de Lyon, en présence d’Emmanuel Aubry, préfet.

Il se traduit par la création d’une direction de projet co-mandatée par les deux collectivités. La mission de celle-ci sera d’assurer la définition d’une vision globale et partagée du développement de Fourvière. La Ville de Lyon suit de près l’évolution de la colline de Fourvière, celle-ci constituant un des lieux les plus emblématiques de la cité et les plus visités. La Ville, en complément de son inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO, veut s’engager pour le site à travers une démarche de labellisation « Grand Site de France » dans les années à venir.

3,8 millions d’euros investis par la Ville

La Ville de Lyon a déjà investi 3,8 millions d’euros au total depuis le début du mandat en 2014, sur la colline. Des actions de proximité pour l’amélioration des espaces publics et des chemins piétons ont été réalisés sur ce site, ainsi que le confortement de plusieurs murs de soutènement dans le jardin et le long des balmes. La rénovation du parc de la Visitation et la restauration du jardin du Rosaire démarrent, ainsi que l’expertise du Service Archéologique de la Ville, mandaté par les aménageurs, afin de réaliser le diagnostic archéologique préalable aux constructions.

« Cette implication de longue date de la Ville comprend désormais le soutien fort au projet d’aménagement porté par la Fondation Fourvière, propriétaire du sol de Fourvière (abords de la basilique), qui souhaite ainsi améliorer l’accueil des visiteurs, qui sont déjà plus de 2,5 millions par an à fréquenter le site », note la Ville de Lyon.

Coût total de 20 millions d’euros

Pour participer à cette démarche patrimoniale et culturelle qui renforce l’attractivité touristique du lieu, la Ville de Lyon a décidé de participer au plan de financement à hauteur de 1 million d’euros, avec d’autres collectivités publiques que son l’État, la Région, mais aussi avec le Diocèse de Lyon et des partenaires privés. La Fondation Fourvière ne peut en effet pas porter ces différentes opérations de restauration, de refonte de l’organisation et du fonctionnement du site. Ces derniers s’achèveront en 2021, et le coût total s’élève à plus de 20 millions d’euros.

Les travaux concernés par la subvention de la Ville « ne sont pas liés aux parties du site consacrées à l’exercice d’un culte mais répondent à un intérêt local et visent à mettre en valeur et à faire découvrir aux visiteurs le patrimoine architectural lyonnais », précise la Ville. Il concernent notamment le pavillon d’accueil à l’entrée de l’esplanade, le belvédère (sanitaires, comptoir gourmand) et la maison carrée avec l’agrandissement du musée et le centre culturel.

Le projet du comité « Grand site de Fourvière » porte une vision qui concerne la totalité de la colline, des bords de Saône en passant par Saint-Jean, Saint Irénée jusqu’au fort de Loyasse. Il vise à mettre en cohérence les infrastructures (notamment en ce qui concerne les circulations), les usages multiples de Fourvière (usage des riverains, tourisme, lieu de promenade, activités culturelles, activités religieuses, activités universitaires), avec l’objectif de gagner en qualité d’accueil touristique, de fluidifier les flux et d’assurer une cohabitation sereine entre touristes et habitants du quartier. Des consultations des multiples acteurs du site de Fourvière auront lieu au cours de l’année pour co-construire un plan d’actions pour la colline qui sera présenté d’ici la fin de l’année 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonne réactivité pour un article de fond : 3 jours !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Appel à projet sur le programme d’actions PENAP 2019-2023

La Métropole de Lyon s’engage dans l’accompagnement des agriculteurs, acteurs et collectivités dans l’élaboration et le financement de nouveaux projets.


Perrache et les places Carnot et des Archives en mode « travaux »

La reconfiguration du pôle multimodal de Perrache est en cours, avec la création d’un pavillon voyageurs côté place des archives, et l’aménagement du passage ouest.


Confluence, lieu d’expérimentation pour la végétalisation et le bâti durable


David Kimelfeld a présenté jeudi dernier différentes expérimentations réalisées sur ce territoire par la collectivité et des promoteurs. Il a notamment signé, avec la SPL Lyon Confluence, la charte de l’arbre.


Un séminaire sur le foncier à la préfecture de région


Les services de l’Etat organisaient ce mardi un séminaire à la préfecture du Rhône sur le thème du foncier, «bien commun stratégique » pour l’avenir du territoire.


Perrache, lieu investi par le festival Lyon C!ty Demain

La quatrième édition du festival de design urbain prend place pendant 6 jours à proximité et à l’intérieur du pôle multimodal.


L’esplanade François-Régis Cottin inaugurée à la Duchère


Etaient présents samedi pour cet évènement le président de la Métropole, David Kimelfeld, et le maire de Lyon, Gérard Collomb.


« Sans mobilité, vous n’avez pas de métropole »

INTERVIEW – Etienne Blanc, premier vice-président d’Auvergne-Rhône-Alpes, est favorable à la sortie du fret de la Part-Dieu, pour éviter l’engorgement de la principal gare métropolitaine lyonnaise.


La piétonisation de la presqu’ile de Lyon planifiée à l’horizon 2021


David Kimelfeld a annoncé ce mercredi le lancement d’une concertation le mois prochain, qui précédera une expérimentation en septembre, limitée aux samedis. Si celle-ci s’avère concluante, la piétonisation sera pérennisée dans 2 ans.


Vers une presqu’ile de Lyon plus végétale

Gerard Collomb a, lors d’une conférence de presse ce mercredi,  annoncé le lancement d’une consultation citoyenne sur les expérimentations visant à végétaliser le cœur de ville.


La friche Lamartine sera redéployée sur 3 lieux

La nouvelle friche sera déployée sur 3 lieux situés dans les 3ème et 9ème arrondissements.


Révision du PPRNi de l’Azergues

Le plan de prévention des risques naturels d’inondation va être révisé.


«Ce nouveau PLU-H nous permet de construire 1,3 million de m²»

null
Michel Le Faou est vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme, du logement, du cadre de vie, et du renouvellement urbain, et adjoint au maire de Lyon. Nous dressons avec lui un bilan du PLU-H, et évoquons les projets que l’opposabilité prochaine du document va permettre de mettre en mouvement.


«On essaye de réguler au mieux ce marché qui reste un marché, avec ses désordres»

Michel Le Faou est vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme, du logement, du cadre de vie, et du renouvellement urbain, et adjoint au maire de Lyon. Nous évoquons avec lui les solutions qu’entend mettre en place la collectivité pour juguler la hausse des prix de l’immobilier.


La partie haute du parc Blandan est ouverte

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont communiqué mercredi de concert sur la livraison de la troisième tranche de travaux du parc Blandan. David Kimelfeld a fait une visite du site en présence de plusieurs élus.


L’entrée de ville de Givors en cours de requalification

La Métropole réaménage l’entrée de ville de l’ouest lyonnais.