Stratégie Pauvreté : la contractualisation entre l’État et les départements est lancée

David Kimelfeld participait jeudi à un séminaire sur la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, en présence du Premier ministre, Edouard Philippe.

Les présidents des département de France et le Gouvernement ont officiellement lancé, ce jeudi à l’occasion d’un séminaire en présence du Premier ministre, la mise en œuvre de la contractualisation entre l’État et les Conseils départementaux, présenté par la comme une « étape essentielle dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncée par le Président de la République le 13 septembre ».

Ce séminaire réunissait à l’Elysée les présidents des départements de France, en présence du Premier ministre, d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, de Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, d’Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, et de Dominique Bussereau, président de l’assemblée des départements de France. La Métropole de Lyon ayant hérité depuis quatre ans des compétences départementales, David Kimelfeld était également présent à ce séminaire (où il a également évoqué le grand débat avec Emmanuel Macron, MAJ du 22/02 à 8h30).

La réunion a fixé l’objectif d’étendre la contractualisation sur l’ensemble des départements de France d’ici fin juin 2019. « Pour déployer la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le gouvernement a en effet lancé une démarche inédite de contractualisation avec les Départements, répondant ainsi aux préoccupations exprimées par ces derniers lors de la concertation ayant précédée la construction de la stratégie pauvreté », notent dans un communiqué le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et celui des Solidarités et de la Santé.

Deux volets

Ces conventions assurent la mise en œuvre d’objectifs définis conjointement, avec des résultats à atteindre, des référentiels et des indicateurs de suivi. Elles prévoient un engagement de l’État et des Départements sur deux volets.

Le premier volet est une partie socle, commune à tous les Départements, qui définit les objectifs et résultats à atteindre concernant l’accompagnement des sorties de l’aide sociale à l’enfance, la généralisation des démarches de premier accueil social inconditionnel et de référent de parcours l’amélioration de l’insertion et l’accompagnement des allocataires du revenu de solidarité active.

Le second volet est une partie laissée à l’initiative des Départements vise à financer les projets spécifiques, à impact direct pour nos concitoyens et porteurs d’innovation sociale s’inscrivant dans le cadre de des objectifs de la stratégie pauvreté.

Un fonds de contractualisation

L’enjeu financier est important, 135 millions d’euros étant amenés à être attribués dès 2019 aux départements signataires de ces conventions par un fonds de contractualisation. Ce montant sera porté a minima à 210 millions d’euros en 2022 pour financer les projets des départements signataires.

Dès le mois de décembre 2018, une première phase de contractualisation avait été lancée avec onze départements démonstrateurs de la stratégie pauvreté, à savoir le Bas-Rhin, la Meurthe et Moselle, le Nord, le Pas-de-Calais, le Gard, l’Indre-et-Loire, La Réunion, la Loire-Atlantique, la Haute-Garonne, la Seine-Saint-Denis, mais aussi la Métropole de Lyon.

Celles-ci ont ainsi accepté de s’engager dans la contractualisation prévue par la stratégie pauvreté au début de l’année 2019. « C’est à partir des territoires que la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté est pilotée et grâce aux Départements, chefs de file de l’action sociale, elle se met progressivement en œuvre dans les territoires », concluent les ministères.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 7 : « À la Source » loue 350 m² de locaux mixtes

Valoris Real Estate était conseil de l’opération.


Budget participatif de Villeurbanne: la population s’est impliquée

304 idées de projets ont été déposées dans le cadre de ce budget participatif expérimental.


Petites Villes de Demain : partenariat entre le ministère, l’ANCT et les APCA

Ce conventionnement pluriannuel d’objectifs définit les modalités concrètes de la participation des Chambres d’agriculture pour la mise en œuvre du programme Petites Villes de Demain.


Travaux d’été programmés dans les collèges de la Métropole de Lyon

La collectivité est chargée de la construction et de l’entretien des collèges


L’État va aider à la restructuration de 69 locaux commerciaux de Saint-Étienne

Le ministre en charge des PME et le secrétaire d’état chargé de la Ruralité ont récemment annoncé les premiers projets qui bénéficieront du fonds doté de 60 millions d’euros de France Relance. Celui visant à la la revitalisation commerciale de Saint-Étienne fait partie de ceux-ci.


Stationnement sécurisé des vélos à Lyon : LPA teste une formule horaire

Ce stationnement horaire est testé dans trois parcs de la ville de Lyon, en presqu’île et à la Part-Dieu.


Les logements de classe E seront considérés comme indécents en 2034

La commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale a adopté et modifié le volet rénovation des bâtiments du projet de loi Climat et résilience.


Flambée des matériaux dans le BTP : la FFB salue «des avancées significatives»

Olivier Salleron, président de la FFB

Les professionnels du secteur ont rencontré jeudi plusieurs ministres. Une prise en charge du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP est étudiée, quand elle résulte d’une telle pénurie.


Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

nullCe passage sous l’échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.


La Métropole de Lyon veut favoriser l’habitat participatif

La collectivité souhaite la réalisation de plusieurs projets de ce type chaque année sur le territoire de la Métropole.


Le projet de ligne T10 en concertation

Une grande phase de concertation sur le projet de création de ligne de tramway entre Vénissieux et Gerland est organisée du 23 août au 23 octobre.


Lyon-Turin : Vinci et Eiffage remportent une part majeure du creusement du tunnel de base

Les trois marchés de creusement du tunnel de base côté France ont été attribués aux groupements conduits par Eiffage Génie Civil, Vinci Construction Grands Projets, et Implenia Suisse.


La Montée de Choulans va passer en 2×1 voie pour les voitures

Pour sécuriser l’axe, la Métropole et la Ville ont décidé qu’une voie dédiée aux bus et vélos sera, à la rentrée, créée dans les deux sens, passant ainsi le reste de la circulation en configuration 2×1 voie.


A46 Sud : ouverture de la concertation publique

nullL’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43.


Élections régionales : nette victoire de Laurent Wauquiez

Le président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes est largement arrivé en tête au second tour des élections régionales.