Lyon et Saint-Etienne veulent une amélioration des mobilités entre les deux métropoles

Un accord cadre de partenariat 2019-2022 a été signé en faveur du développement économique et de l’innovation. Les métropoles ont par ailleurs interpellé l’État en matière de mobilité.

David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon et Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole étaient présent ce jour à H7, au coeur du quartier de la Confluence. Avant de participer à un Conseil du pôle métropolitain, les élus ont signé lundi à l’occasion de la 2ème édition « Sommet Start-up et Innovation Challenges », un accord cadre de partenariat 2019-2022 en faveur du développement économique et de l’innovation des deux territoires.

L’accord a vocation à fixer les axes de collaboration entre la Métropole de Lyon et Saint-Etienne Métropole pour renforcer des actions autour de trois thématiques, à savoir enseignement supérieur et Recherche, entrepreneuriat innovant, et enfin l’industrie intégrée et (re)connectée à son territoire et ses habitants.

Le partenariat entre les deux métropoles se concrétise par leur soutien à la candidature de l’Université de Lyon à l’Initiative d’Excellence IDEX, mais également par une candidature unique de l’écosystème French Tech. Ce dernier s’opère depuis le 3 avril 2019 sous le nom « French Tech One Lyon Saint-Étienne ». Par ailleurs, la Métropole de Lyon a déposé, en partenariat avec Saint-Etienne Métropole, une candidature autour de « l’industrie intégrée et (re)connectée à son territoire et à ses habitants » à l’Appel à Projets Territoires d’innovation (anciennement TIGA).

La mobilité entre les deux métropoles, enjeu majeur

Les deux élus ont réaffirmé l’importance des enjeux de mobilités entre les 2 métropoles pour accélérer le développement économique et l’ambition industrielle du territoire Lyon-Saint-Etienne.

Ils ont ainsi de nouveau insisté sur la nécessite d’améliorer l’accessibilité entre les deux métropoles en développant et en diversifiant l’offre de mobilité actuelle, pour que les collaborations et actions de cet accord-cadre soient rendues possibles.

Ils en appellent ainsi à l’État afin « de favoriser les échanges entre les deux principales villes de la région et favoriser le développement des mobilités pour assurer le continuum industriel et économique et notamment de la Vallée de la Chimie et de la Vallée du Gier, qui sont à la jonction des deux métropoles ». Le projet de la Vallée du Gier est d’ailleurs dans sa phase concrète, et était à l’ordre du jour du Conseil du pôle.

Attirer les talents

« Notre mission première est d'attirer des talents pour que nos entreprises puissent s’implanter et se développer. En ce sens, la mobilité mais aussi le logement et de la qualité de l’air sont les trois enjeux à travailler ensemble » explique David Kimelfeld. « Ce travailler ensemble est la marque de notre collaboration avec David Kimelfeld. Le déclassement de l’A6 / A7 est par exemple une opportunité sur laquelle nous devons nous appuyer pour réfléchir à de nouvelles mobilités entre Lyon et Saint-Etienne » a pour sa part indiqué Gaël Perdriau.

Selon la Métropole de Lyon, « ces questions des mobilités, des logements et de la transition écologique soulignées par David Kimelfeld sont les enjeux à considérer demain à l’échelle du Pôle métropolitain pour faire du territoire de Lyon-Saint-Etienne (70 kilomètres de rayon) une aire urbaine économique dynamique ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Elections métropolitaines : Gérard Collomb se retire au profit de François-Noël Buffet

L’actuel maire de Lyon, qui était au premier tour du scrutin le candidat officiel de LREM, s’efface derrière le candidat LR.


Le CSN et le SNPI lancent un appel

Le syndicat national des professionnels immobiliers et le Conseil supérieur du notariat appellent à une relance rapide de l’activité. Et critiquent par cette occasion la FNAIM, contre laquelle le CSN a récemment engagé une action en justice.


Le PIB pourrait diminuer de 20 % au deuxième trimestre

Suite au déconfinement, l’activité reste à un niveau inférieur de 21% par rapport à une situation normale, selon une note de conjoncture de l’INSEE.


Immobilier neuf : les prix toujours orientés à la hausse

C’est le constat tiré par le baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, publié ce mercredi.


Fitch confirme la note AA de la Métropole de Lyon


L’agence de notation met en avant une capacité de désendettement qui s’est nettement améliorée, un environnement économique des plus favorables en France.


Immobilier : pas de pertes d’emploi en avril, selon ADP

Selon le rapport national sur l’emploi d’ADP®, le secteur privé en France a enregistré la perte de 18.500 emplois en avril.


Le groupe Cabinet Hermès s’implante à Valence

Le spécialiste de la transaction immobilière destinée aux professionnels poursuit son déploiement en Auvergne-Rhône-Alpes via une collaboration avec Didier Lacoste, associé de Lacoste Cabinet Conseil.


Les parcs à nouveau ouverts à Lyon, réouverture prochaine des terrasses

null
La Ville rappelle que si les parcs sont a nouveau ouverts, les aires de jeux et de fitness restent fermées. Elle a également indiqué qu’en prévision de la réouverture envisagée des restaurants, elle allait autoriser l’installation des terrasses estivales.


A Lyon, cet automne, une 2ème édition du salon immobilier de montagne

Le salon est programmé les 15, 16 et 17 octobre 2020, à la Cité Internationale de Lyon.


Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L’INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.


Christophe Geourjon pousse à la création d’un Réseau Express Métropolitain

Les propositions que l’UDI porte depuis 3 ans pour la création d’un « RER à la lyonnaise » sont, selon lui, plus que jamais d’actualité.


Une fréquentation moyenne de l’ordre de 25% sur le réseau TCL


Le SYTRAL a fait un bilan de la première semaine de déconfinement et annoncé des dispositifs affinés et renforcés dans les jours et semaines à venir.


Auvergne-Rhône-Alpes : 420.000 habitants dans un logement suroccupé

Selon l’INSEE, cette situation concerne, en situation de confinement, 5,5 % des habitants de la grande région, soit une proportion inférieure à celle observée en France métropolitaine.


La crise sanitaire n’arrête pas LPA


Malgré une activité ralentie en cette période de crise sanitaire, cette dernière s’est traduite, chez Lyon Parc Auto, par l’expérimentation de nouveaux services, du parking relais «modes doux» au «drive des producteurs».


Lyon, 1ère ville en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly


L’INSEE a publié une étude sur les très hauts revenus. En Auvergne-Rhône-Alpes, ceux-ci sont souvent localisés dans les métropoles et près de la frontière suisse.