La colocation et le coliving en net essor à Lyon

Selon les professionnels de la FNAIM, la forte demande locative a peu à peu incité certains étudiants et autres personnes seules à la colocation. Mais celle-ci fait de plus en plus l’objet d’une démarche volontaire, et se structure.

La Chambre du Rhône de la FNAIM organisait hier une conférence de presse sur le marché immobilier ancien dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. A cette occasion, les dirigeants de la Chambre ont insisté sur les nouvelles tendances en matière de location, comme le la colocation, ou coliving.

« L’offre de colocation commence à se structurer », a ainsi indiqué le vice-président de la Chambre de la FNAIM du Rhône, Patrice Garde. Le phénomène devient selon lui « sociétal ». « Il y a une vingtaine d’années, la colocation c’était (pour) deux étudiants qui étaient plantés et qui ne savaient pas comment faire parce qu’ils n’avaient pas trouvé de studio… Ils allaient voir leur copain et se disaient ‘on ne se mettrait pas tous les deux dans un appartement ?’. C’est ce qui se passait. Après ça a évolué : au mois de juin, les étudiants se disaient : ‘Tiens, si on se mettait en colocation à la rentrée ?’. Il y avait une démarche volontaire, alors qu’elle était, auparavant, subie. Cette approche volontaire va aujourd’hui beaucoup plus loin, car devant la demande de plus en plus importante, la colocation s’organise sur une vraie colocation, à savoir un T3 ou un T4 que l’on a pu aménager tant bien que mal, mais vraiment un appartement avec des parties communes et des cellules indépendantes.» Chez certains offices, l'offre de colocation étudiante est prévue dès la réalisation de la résidence, à l'image de celle récemment livrée par Lyon Métropole Habitat à la Doua.

«Ça devient presque l’hôtel à la maison », note le professionnel, qui remarque que les tranches d’âge concernées par la colocation s’élargissent. « Ça se fait de plus en plus chez les étudiants, mais de plus en plus dans le monde adulte avec des adultes de tout âge, avec de la mixité intergénérationnelle. On arrive à avoir des demandes très différentes dans la même maison, dans la même location : des personnes qui ont 60 ans et plus avec des personnes plus jeunes », souligne-t-il.

Un phénomène qui s’implante structurellement sur Lyon

Ceci a inspiré des professionnels. « Le phénomène est vraiment en train de s’implanter sur Lyon. On a des promoteurs ou des gens qui font de la réhabilitation qui prévoient cet aménagement particulier directement. Le coliving, apparu au début des années 2000 à Paris, monte ainsi en puissance dans les grandes métropoles de France, ont noté les professionnels.

«C’est un grand appartement qui garde ses espaces communs – séjour, cuisine. D’autres pièces ont été aménagées un peu comme des studios, avec la chambre, la salle de bains privative, les toilettes, et une petite kitchenette. C’est intéressant à Lyon dans des quartiers où il y a des grands appartements », souligne ainsi Anne de Planchard, vice-présidente de la FNAIM du Rhône.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l’UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d’interdire les expulsions jusqu’à fin de la prochaine trêve hivernale.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.


Le report de la trêve hivernale adopté par l’Assemblée nationale

Ce report a été adopté par les députés ce vendredi.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


La question des loyers évoquée lors du conseil de la Métropole


David Kimelfeld a évoqué la question des loyers des entreprises, mais aussi celle des loyers d’habitation.


Un appel aux bailleurs pour annuler 3 mois de loyers pour les TPE

Sous pression de Bruno Le Maire, les principales fédérations de bailleurs et la Caisse des dépôts ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les très petites entreprises.


Les loyers pourront augmenter de 0,92%

L’indice de référence des loyers, publié de manière trimestrielle, a été communiqué ce mercredi par l’INSEE. L’amplitude de son augmentation est quasiment identique à celle du quatrième trimestre 2019.


Une « nécessité urgente de légiférer », selon la CGL

Pour la confédération générale du logement, nombre de personnes sont perdues face aux conséquences du confinement en matière de logement.


Location : la CGL veut une clarification législative face au Covid-19

La confédération a alerté sur la nécessité urgente de légiférer face à des problèmes liés par exemple aux états des lieux d’entrée.


L’UNPI appelle à «la responsabilité de tous les acteurs immobiliers»


Le président de l’union nationale des propriétaires immobiliers soutient le report de la trêve hivernale, mais invite à la responsabilité les acteurs du logement pour ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers


La réforme des « APL en temps réel » prévue le 1er avril reportée

Du fait de l’épidémie de coronavirus – COVID-19, le Gouvernement va décaler la mise en œuvre de cette réforme.