Villeurbanne: bientôt des bains-douches sur le site du stade Georges-Lyvet

Le projet émane de propositions formulées par un jury citoyen pour améliorer l’accueil des migrants.

Jean-Paul Bret a annoncé jeudi la création d'un accueil de jour aménagé de douches pour les familles sans domicile sur Villeurbanne sur une partie du site du stade Georges-Lyvet à l’horizon du mois de janvier prochain. Etaient présents, lors de cette conférence de presse, Simon Movermann, directeur du CCAS, et Cédric Van Styvendael, pilote de la mission « accueillir à Villeurbanne ».

Le projet émane de propositions formulées par un jury citoyen pour améliorer l’accueil des migrants. En 2017, Villeurbanne engageait une mission sur l’accueil des migrants, une mission qui visait à à faire vivre la tradition d’accueil villeurbannaise, à enrichir les politiques publiques et la dynamique locale. Une réflexion participative s’est ensuite déroulée tout au long de l’année 2018. Ce jury citoyen composé de 26 habitants, tirés au sort ou volontaires, avait remis, après trois mois de travail, 14 propositions pour améliorer l’accueil des migrants. Celles-ci ont fait l’objet d’une étude de faisabilité technique et financière afin d’identifier celles qui pouvaient être mises en œuvre.

Carence de l’offre

« Cette expérience est assez unique en France. Les jurys citoyens permettent d’associer différemment les citoyens pour produire de l’intelligence collective et des réponses autres que les positions binaires, polémiques ou démagogiques actuelles sur les migrants », a souligné Cédric Van Styvendael, le pilote de la mission.

La plupart des membres du jury méconnaissait la problématique et ont bénéficié de l’intervention de spécialistes pour appréhender les différents enjeux. Parmi ces propositions (détaillées sur le site de la mission), on trouvait notamment celle d’un accueil de jour, multi-services, mais aussi celle de bains-douches et laveries municipaux.

« Cette problématique, elle rejoint une autre problématique et qui est identifiée par les services de la Ville depuis longtemps, et le rapport du jury citoyen venait en quelque sorte un peu conforter cela et le confirmer. La problématique, quelle est-elle ? Le constat est celui d’une carence à l’échelle de l’ensemble de l’agglomération d’une offre de bains-douches, alors que d’un autre côté, les besoins sont, eux, très importants. Ils sont liés à la population en situation de précarité, à la rue... », a expliqué Jean-Paul Bret. Depuis la fermeture de bains-douches auparavant localisés à Lyon, Impasse Flesselles dans le 1er arrondissement, cette situation s’est encore aggravée, la ville-centre de la Métropole ne disposant plus que d’un site de bains-douches, dans le 7ème arrondissement.

Financements étatiques

Quelques dispositifs mis en place à Villeurbanne s’en rapprochent et sont gérés par des associations, comme celui géré non loin du centre ville, mis en place par « les amis de la rue ». Mais celui-ci n’est pas mixte.

Le nouveau projet a été, lui, développé en coordination avec l’association Notre-Dame des Sans-Abris. « L’opportunité est venue du départ, dans l’enceinte du stade Georges Lyvet à Villeurbanne, à Cusset, des équipes de rugby U13 et U15, qui désormais disposent d’une autre enceinte » pour évoluer, a indiqué le maire. Sont ainsi disponibles 4 blocs de douche et une cabine individuelle. «Concrètement, ça donne la possibilité de le faire vite. Nous allons réaliser quelques aménagements, sur l’accessibilité des locaux notamment », explique le maire.

Côté financement, « la ville prendra en charge les fluides qui ne sont pas tout à fait négligeables dans le cas des bains-douches, puisque l’eau, l’électricité et le chauffage sont plus importants que dans des bâtiments ordinaires ». « La gestion du lieu sera confiée à Notre-Dame des Sans-Abris, qui s’appuiera aussi sur quelques bénévoles du collectif bains-douches, qui étaient mobilisés pour la création de dispositif de ce genre», a ajouté le maire. Le fonctionnement de ce lieu, estimé à 400.000€ pour une année, est financé par la préfecture. « Nous allons bénéficier pour ce projet d’une aide de la Métropole », a en outre indiqué Jean-Paul Bret. Le lieu, qui sera ouvert dès 6h30 le matin, sera dans un premier temps destiné aux familles avec enfants, lesquelles auront été orientées par le CCAS de Villeurbanne ou par l’ALPIL.

Un site qui devrait évoluer

Le maire espère en outre un relais au niveau d’autres communes, voire de la Métropole. «On souhaite, à travers une démarche comme celle-ci (…) ne pas être forcément seul tout le temps. On souhaite inciter d’autres villes de l’agglomération à se saisir du problème, et à nous emboiter le pas. Il n’y aura pas de copyright, car nous ne pourrons évidemment pas répondre à la totalité des besoins», a indiqué le maire.

Ces bains-douches resteront fonctionnelles pendant au moins deux ans, le temps qu’une nouvelle destination soit trouvée au site. Rappelons que le stade Georges-Lyvet devait, jusqu’en juin dernier, accueillir l’Arena de l’ASVEL. «Sa situation en bordure du canal de Jonage, à côté du centre nautique Etienne Gagnaire, fait que dans une perspective urbaine de moyen terme – ça peut être deux-trois ans – on sera dans une zone sportive et de loisirs. Mais ce ne sera pas un stade comme on le connaît aujourd'hui ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Grenoble : Promoval et Financière Petrus revalorisent le Palais du Parlement

nullLes deux entités avaient remporté l’appel à projet initié en 2018 par le Département de l’Isère.


Locaux d’activités : 175.259 m² placés au 1er semestre à Lyon

nullCe chiffre est en hausse de 30% sur un an et supérieur de 5% à la moyenne décennale. JLL a commenté les derniers chiffres de ce segment de l’immobilier d’entreprise.


Lyon 6 : Ambition Consulting & Services acquiert des bureaux

Sorovim et Elipso étaient conseils de l’opération.


6e Sens Unik, nouvel acteur européen de la promotion logistique

nullCette nouvelle structure fondée par KSI, filiale de promotion d’APRC Group, et 6e Sens Entreprises, filiale du groupe 6e Sens Immobilier, a été créée en juin.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


400 m² de bureaux/showroom aménagés vendus par Espace 39

nullValoris Real Estate assurait la commercialisation de ce bien situé au sein du programme Greenopolis, dans le 9e arrondissement de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


126.523 m² de bureaux placés à Lyon au 1er semestre

Avec le retour des grandes transactions, le premier semestre est jugé « satisfaisant » par JLL.


«Pouvoir construire l’avenir ensemble, à travers une collaboration régulière»

Loïc de Villard, directeur de l’agence de Lyon de CBRE, a récemment été nommé président de la FNAIM Entreprises. Nous évoquons avec lui le cap de son mandat, les relations qu’il entend entretenir avec la Métropole de Lyon, la situation du marché des bureaux lyonnais et l’impact de la crise sanitaire sur ce dernier.


Pour Grégory Doucet, Silex2 est « à la hauteur des enjeux du 21e siècle »

Le maire de Lyon avait, lors de la présentation du nouveau projet Part-Dieu, fait part de sa satisfaction quant à cette réhabilitation/extension.


Les mises en vente de logements neufs restent au plus bas à Lyon

nullLa fédération des promoteurs immobiliers de la région lyonnaise a présenté ses chiffres semestriels en matière de vente et de commercialisation de logements collectifs.


L’«hybridation», nouveau maître mot en matière d’immobilier de bureaux

Le retour progressif au bureau n’a pas éteint le débat toujours présent au sein des entreprises sur le rythme post-Covid en matière de télétravail. Plusieurs conseils en immobilier d’entreprise ont publié des études sur ce sujet.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


Archimed va prendre des surfaces sur 3 étages de Silex2

Covivio a indiqué, à l’occasion de la livraison de l’immeuble de grande hauteur, la signature d’un accord locatif avec ArchiMed, société d’investissement spécialisée dans les industries de la santé.