Villeurbanne: bientôt des bains-douches sur le site du stade Georges-Lyvet

Le projet émane de propositions formulées par un jury citoyen pour améliorer l’accueil des migrants.

Jean-Paul Bret a annoncé jeudi la création d'un accueil de jour aménagé de douches pour les familles sans domicile sur Villeurbanne sur une partie du site du stade Georges-Lyvet à l’horizon du mois de janvier prochain. Etaient présents, lors de cette conférence de presse, Simon Movermann, directeur du CCAS, et Cédric Van Styvendael, pilote de la mission « accueillir à Villeurbanne ».

Le projet émane de propositions formulées par un jury citoyen pour améliorer l’accueil des migrants. En 2017, Villeurbanne engageait une mission sur l’accueil des migrants, une mission qui visait à à faire vivre la tradition d’accueil villeurbannaise, à enrichir les politiques publiques et la dynamique locale. Une réflexion participative s’est ensuite déroulée tout au long de l’année 2018. Ce jury citoyen composé de 26 habitants, tirés au sort ou volontaires, avait remis, après trois mois de travail, 14 propositions pour améliorer l’accueil des migrants. Celles-ci ont fait l’objet d’une étude de faisabilité technique et financière afin d’identifier celles qui pouvaient être mises en œuvre.

Carence de l’offre

« Cette expérience est assez unique en France. Les jurys citoyens permettent d’associer différemment les citoyens pour produire de l’intelligence collective et des réponses autres que les positions binaires, polémiques ou démagogiques actuelles sur les migrants », a souligné Cédric Van Styvendael, le pilote de la mission.

La plupart des membres du jury méconnaissait la problématique et ont bénéficié de l’intervention de spécialistes pour appréhender les différents enjeux. Parmi ces propositions (détaillées sur le site de la mission), on trouvait notamment celle d’un accueil de jour, multi-services, mais aussi celle de bains-douches et laveries municipaux.

« Cette problématique, elle rejoint une autre problématique et qui est identifiée par les services de la Ville depuis longtemps, et le rapport du jury citoyen venait en quelque sorte un peu conforter cela et le confirmer. La problématique, quelle est-elle ? Le constat est celui d’une carence à l’échelle de l’ensemble de l’agglomération d’une offre de bains-douches, alors que d’un autre côté, les besoins sont, eux, très importants. Ils sont liés à la population en situation de précarité, à la rue... », a expliqué Jean-Paul Bret. Depuis la fermeture de bains-douches auparavant localisés à Lyon, Impasse Flesselles dans le 1er arrondissement, cette situation s’est encore aggravée, la ville-centre de la Métropole ne disposant plus que d’un site de bains-douches, dans le 7ème arrondissement.

Financements étatiques

Quelques dispositifs mis en place à Villeurbanne s’en rapprochent et sont gérés par des associations, comme celui géré non loin du centre ville, mis en place par « les amis de la rue ». Mais celui-ci n’est pas mixte.

Le nouveau projet a été, lui, développé en coordination avec l’association Notre-Dame des Sans-Abris. « L’opportunité est venue du départ, dans l’enceinte du stade Georges Lyvet à Villeurbanne, à Cusset, des équipes de rugby U13 et U15, qui désormais disposent d’une autre enceinte » pour évoluer, a indiqué le maire. Sont ainsi disponibles 4 blocs de douche et une cabine individuelle. «Concrètement, ça donne la possibilité de le faire vite. Nous allons réaliser quelques aménagements, sur l’accessibilité des locaux notamment », explique le maire.

Côté financement, « la ville prendra en charge les fluides qui ne sont pas tout à fait négligeables dans le cas des bains-douches, puisque l’eau, l’électricité et le chauffage sont plus importants que dans des bâtiments ordinaires ». « La gestion du lieu sera confiée à Notre-Dame des Sans-Abris, qui s’appuiera aussi sur quelques bénévoles du collectif bains-douches, qui étaient mobilisés pour la création de dispositif de ce genre», a ajouté le maire. Le fonctionnement de ce lieu, estimé à 400.000€ pour une année, est financé par la préfecture. « Nous allons bénéficier pour ce projet d’une aide de la Métropole », a en outre indiqué Jean-Paul Bret. Le lieu, qui sera ouvert dès 6h30 le matin, sera dans un premier temps destiné aux familles avec enfants, lesquelles auront été orientées par le CCAS de Villeurbanne ou par l’ALPIL.

Un site qui devrait évoluer

Le maire espère en outre un relais au niveau d’autres communes, voire de la Métropole. «On souhaite, à travers une démarche comme celle-ci (…) ne pas être forcément seul tout le temps. On souhaite inciter d’autres villes de l’agglomération à se saisir du problème, et à nous emboiter le pas. Il n’y aura pas de copyright, car nous ne pourrons évidemment pas répondre à la totalité des besoins», a indiqué le maire.

Ces bains-douches resteront fonctionnelles pendant au moins deux ans, le temps qu’une nouvelle destination soit trouvée au site. Rappelons que le stade Georges-Lyvet devait, jusqu’en juin dernier, accueillir l’Arena de l’ASVEL. «Sa situation en bordure du canal de Jonage, à côté du centre nautique Etienne Gagnaire, fait que dans une perspective urbaine de moyen terme – ça peut être deux-trois ans – on sera dans une zone sportive et de loisirs. Mais ce ne sera pas un stade comme on le connaît aujourd'hui ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Capelli : chiffre d’affaires 2019-2020 en hausse

Le groupe a fait part ce jeudi de ses résultats annuels 2019-2020.


Grégory Doucet et Bruno Bernard se sont rendus à l’OMS

Les deux élus étaient ce mercredi à Genève pour rencontrer les dirigeants de l’organisation mondiale de la santé et évoquer le projet d’académie de l’OMS à Lyon.


Bruno Bernard va s’entretenir avec BTP Rhône

Le président de la Métropole de Lyon recevra cet après-midi les représentants de la fédération du BTP.


Chute de la construction de logements au deuxième trimestre


Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a fait part ce jour des chiffres de la construction de logements sur la période, marquée par le confinement.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Création du label ISR pour les fonds immobiliers : Perial satisfait

La structure d’asset management s’est montrée satisfaite dans un communiqué de l’arrêté ministériel du 23 juillet.


Inova Software prend à bail 1.105 m² dans Villa Crillon


Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions au cours du mois de juillet.


Valoris ajoute une nouvelle corde à son arc

Le cabinet créé par Juliette Caudard en 2015 poursuit son développement. Les recrutements se succèdent tandis qu’un nouveau service est apparu à la faveur du confinement : la visite virtuelle des locaux.


La Métropole de Lyon réunit son deuxième Conseil

Le nouveau conseil de la Métropole de Lyon se réunit notamment pour un plan de soutien exceptionnel au secteur médico-social, la cité internationale de la gastronomie de Lyon et la ZFE.


Promogim ne veut pas prendre le contrôle de Kaufman & Broad

Malgré une montée de Promogim Groupe au sein de Kaufman & Broad, le promoteur a répété ne pas envisager pas d’acquérir le contrôle du groupe coté.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


«Pour le moment, les régions bénéficient d’une résilience que Paris n’a pas»

Arline Gaujal-Kempler est directrice générale déléguée de Foncière Inea.
» Foncière Inea acquiert un immeuble de 4.800 m² près de Grenoble
» «Le Stadium» vendu en VEFA à Foncière Inéa
» Foncière Inea acquiert 5.000 m² de bureaux à Villeurbanne


Lyon Vallée de la Chimie, l’un des sites clés en main du «Pack Rebond»

Le secteur a été désigné comme l’un des 66 nouveaux sites « clés en main » choisis par le gouvernement dans sa stratégie de relocalisation industrielle dévoilée lundi.


Belisoft aquiert en VEFA un bâtiment mixte de 2.220 m²

null
L’ouvrage développera près de 1.600 m² d’activité, associés à des bureaux.