Le PTZ maintenu en zone B2 et C en première lecture

Cette reconduction a été votée par l’Assemblée Nationale ce vendredi en première lecture, au sein de plusieurs amendements au projet de loi de finances pour 2020.

C’est une première victoire pour les organisations professionnelles du bâtiment. L’Assemblée Nationale a adopté ce vendredi en première lecture plusieurs amendements au projet de loi de finances pour 2020 qui maintiennent le prêt à taux zéro dans les zones B2 et C jusqu’à fin 2021.

La fédération française du bâtiment (FFB) et les constructeurs aménageurs de cette même fédération, la LCA-FFB, se sont félicités de ce vote. A de multiples reprises, elles avaient défendu ce dispositif, et notamment lors des dernières journées régionales LCA-FFB Auvergne-Rhône-Alpes, au cours desquelles Jacques Chanut et Grégory Monod, avaient défendu cette mesure, sans laquelle 93% du territoire n’était pas couvert par une aide à l’accession à destination des ménages les plus modestes.

«Excellente nouvelle pour le parcours résidentiel de milliers de familles»

La FFB s’est d’ailleurs immédiatement réjoui de ce vote dans un communiqué. « En agissant de la sorte, ils restaurent l’équité territoriale et permettent à des ménages jeunes ou modestes d’accéder à la propriété au pays, dans de bonnes conditions, sans s’éloigner des zones urbanisées », a indiqué la fédération.

Pour Jacques Chanut, le président de la FFB, « c’est une première et belle victoire, qui permettra aussi, en répondant à un véritable besoin, d’assurer l’emploi tenu par des PME et TPE du bâtiment dans ces territoires. »

Son homologue de LCA-FFB, Grégory Monod, se félicite pour sa part que « les multiples arguments développés depuis de nombreuses semaines pour maintenir ce dispositif essentiel aient été entendus. L’adoption de cet amendement est une excellente nouvelle pour le parcours résidentiel de milliers de familles modestes aspirant à la propriété, pour la cohésion des territoires et pour l’activité économique de toute une filière. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Enfin une bonne nouvelle

Signaler un abus

Très bonne nouvelle aussi pour tout ce qui veulent acheter courant 2020. Merci pour l’information

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Déception après le maintien de la position du HCSF

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce jeudi. Il a réitéré ses recommandations émises en décembre, au grand dam des intermédiaires en crédit.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La part des primo-accédants en hausse, selon Cafpi

Selon l’intermédiaire en crédit, une progression de la part des primo-accédants a été notée en mai. L’emprunt moyen de ces derniers est également en hausse en mai par rapport au mois précédent.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Cafpi alerte sur la baisse de la part des primo-accédants

Cette part est en forte baisse selon l’intermédiaire en crédit.


Une baisse de la production de crédit en mars


La Banque de France a fait état ce jeudi de son enquête mensuelle sur les crédits aux particuliers. Celle-ci confirmait dans les chiffres les analyses de l’observatoire CSA/Crédit Logement et de certains courtiers parues ces dernières semaines.


Les porteurs d’un projet immobilier souhaitent le poursuivre

Selon Empruntis, une majeure partie de ses clients souhaite poursuivre les projets immobiliers initiés avant le confinement.


Bruno Rouleau, nouveau président de l’APIC

L’association professionnelle des intermédiaires en crédits a procédé récemment à l’élection de son bureau. Le porte-parole d’In&Fi Crédits succède à Philippe Taboret, lequel reste membre du conseil d’administration.


Banque Populaire AURA: Denis Gillier devient directeur expérience client

L’établissement a précisé qu’il intégrait le comité de direction de la banque.


L’intermédiation en crédit nettement impactée par le Covid-19

La CNCEF Crédit organisait il y a quelques jours une visio-conférence de presse, pour faire un point sur les perspectives en matière de financement.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.