Le PIPA compte 7.620 emplois, dont plus de 6.000 CDI

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain a dévoilé ce jour les enseignements de la nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi.

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain (SMPIPA) a fait part ce jour des principaux enseignements de sa nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi. Sur l’ensemble de l’année 2019, les entreprises du parc industriel de la plaine de l’Ain (PIPA) ont accueilli 282 salariés supplémentaires en CDI, ce qui représente une hausse de 5% par rapport à l’année précédente.

Sur les 1.000 hectares du PIPA, lesquels sont situés à proximité de la métropole lyonnaise, les entreprises se voient offrir des solutions foncières et immobilières dans la deuxième région économique de France. Et à la fin de l’année dernière, le PIPA comptabilisait au total 7.620 emplois, soit 383 de plus qu’en 2018, avec 75% des nouveaux recrutements effectués en CDI. « En 10 ans, le PIPA a quasiment doublé ses effectifs à durée indéterminée », se félicite le parc industriel.

L’industrie et la logistique deux secteurs majeurs du parc

On note que l’industrie et la logistique sont des secteurs toujours aussi porteurs au sein du parc multi-activités. Le PIPA est ainsi porté, en termes d’emploi, par les 66 entreprises industrielles et les 28 entreprises logistiques implantées en son sein. Celles-ci comptabilisent 88% des effectifs en CDI. Les deux secteurs ont connu la même progression de 5% sur un an, note le PIPA.

Le parc connaît un certain nombre de mouvements d’entreprises, avec 14 départs l’an dernier contre 15 arrivées. Mais si les départs représentaient 41 emplois, les entreprises arrivées emploient 157 personnes en CDI.

Concernant les perspectives pour 2020, celles-ci s’avèrent plutôt positives. « Avec dans son agenda déjà de nouvelles implantations et extensions prévues cette année, comme l’industriel Exal, le laboratoire pharmaceutique Arrow ou encore Astr’in, les perspectives pour l’emploi sont bonnes. Par ailleurs, la distinction du PIPA par Business France en début d’année comme ‘site industriel clé en main’ devrait attirer de nouvelles entreprises », a conclu le PIPA.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Investissement immobilier : un deuxième trimestre moins actif à Lyon

null
La hausse des taux a pesé sur les résultats du marché de l’investissement en immobilier d’entreprise.


Nette hausse des inspections en matière de sécurité sur 3 ans

nullLa préfecture du Rhône et de la Région organisait ce jeudi une conférence de presse sur la sécurité des sites industriels sur le territoire régional.


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


Le CIEL 2022 a été inauguré

Le Carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon Saint-Etienne Roanne a été inauguré en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Émeline Baume.


Le CIEL 2022 ouvre ses portes

Le carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon 2022 ouvre ses portes ce mercredi après-midi, pour deux jours.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.


Cité Internationale : un nouvel espace logistique dans le parc LPA

LPA a lancé un nouvel espace de logistique urbaine au sein du parc Cité Internationale


Evolis a acquis NAI Kyrios et Aires d’Entreprises

Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du plan de développement du groupe et visent à former ses bureaux lyonnais et grenoblois.


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


«Il y a une demande qui reste non satisfaite»

nullCédric Serre est le responsable de la FNAIM Auvergne Entreprises. Nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise sur Clermont Auvergne Métropole, au travers du bilan annuel du marché dévoilé par l’organisation en début de mois.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.