Les écologistes favoris pour remporter la Ville de Lyon

À l'issue du premier tour des élections municipales à Lyon, les écologistes arrivent en tête dans la plupart des arrondissements.

C’est un tournant majeur pour la métropole lyonnaise. La ville centre de l’agglomération pourrait en effet être, avec Grenoble, une des grandes villes de France à être demain, dirigée par un maire écologiste. Avec la victoire de ses têtes de listes écologistes dans la majeure partie des arrondissements de Lyon, Grégory Doucet pourrait en effet ravir à Gérard Collomb et à son successeur désigné la mairie de la troisième ville de France.

Car avec plus de 28% selon les dernières estimations, l’écologiste arriverait nettement devant ses concurrents. Le dauphin de l’ancien maire, Yann Cucherat, avec un score de près de 15%, arrive en effet derrière les listes «Les Républicains» d’Etienne Blanc (16%), et loin derrière le candidat EELV. On notera qu’il devance uniquement l’ancien maire de Lyon, Georges Képénékian, qui obtient près de 12,5%.

Les divisions pointées par Collomb

Gérard Collomb, dans sa prise de parole devant les journalistes à la sortie de l’Hôtel de Ville, a pointé la responsabilité des divisions dans cette défaite pour la conquête de la mairie centrale. « Sur la ville de Lyon, il y a incontestablement une poussée des verts, et en même temps il y a le fruit de nos divisions. Si l’on ajoute les deux listes de l'ancienne majorité, on s’aperçoit que l’on serait partout en tête et que l’on serait en position de l'emporter sur le second tour. Je pense qu’une erreur a été commise et qu’il convient de la réparer. J'appelle donc les électrices et électeurs à pouvoir pour le deuxième tour, s’il a lieu, se rassembler autour des listes que nous avons présentées et qui peuvent encore l’emporter »

A la question de savoir qui était responsable de la division qu’il évoque dans son propos, l’actuel maire de Lyon a souligné que la division ne payait jamais. « Quand on se divise on en subit les conséquences, et c’est ce qui se passe ce soir ». Il a néanmoins appelé à un rassemblement autour de sa candidature et de celle de Yann Cucherat. « J'appelle les électeurs à se tourner vers nos listes. Ce sont celles qui peuvent l'emporter sur la ville de Lyon, et notamment sur le 9ème arrondissement ».

Pour Doucet, Lyon est prête à répondre à l'appel du climat

Le vainqueur du soir, Grégory Doucet, a tenu dans un premier temps à montrer sa préoccupation pour la situation que connaissant actuellement les français. «Nous devons nous montrer solidaires, animés par la fraternité et par le souci de préserver des vies, de protéger nos familles, nos voisins, et la communauté nationale toute entière », a indiqué le candidat.

« Les prochaines décisions relatives au processus électoral qui seront prises devront l’être avec le souci de protéger, avec l’objectif d’expliquer, de partager les informations. Cela est indispensable pour tous rester disciplinés et concentrés face au virus. J'attends de nos plus hautes autorités qu'elles soient à l'écoute et qu'elles ne décident pas seules », a-t-il poursuivi.

« Malgré une abstention notable, aujourd'hui dimanche 15 mars, les lyonnaises et les lyonnais se sont malgré tout clairement exprimés. Le dimanche, par la participation, les lyonnais et les lyonnais ont manifesté qu'ils étaient pleinement conscients de l’enjeu crucial que représentait le destin de notre ville. Ils ont décidé de porter les écologistes tout en haut des suffrages. Je les remercie pour leur confiance, et je mesure l'honneur et l'insigne responsabilité qui ainsi me revient. Nous ne nous étions pas trompés. Lyon est audacieuse et Lyon a l’âme écologiste ».

Il a ensuite affirmé que Lyon était prête à répondre à l'appel du climat. « Il est temps maintenant d'entamer la grande transition écologiste dont notre cité a besoin », a-t-il affirmé. «Nous avons la responsabilité historique de faire de cette ville une cité exemplaire, La première ville de ce pays de plus de 500.000 habitants à pouvoir basculer dans le temps et dans le camp de l’écologie en actes. Pour cela, il nous reste une semaine pour être pour de bon au rendez-vous de l'histoire ».

Blanc plaide pour le choix d’un « projet solide, sérieux et ambitieux »

Le candidat LR à la mairie, Etienne Blanc, a réagi par le biais d’un communiqué. « Placé en duel face aux Verts, les Lyonnaises et les Lyonnais ont désormais un choix très clair si le deuxième tour de l’élection est maintenu dimanche prochain. Soit le choix des verts et de l’extrême gauche, avec les conséquences très fortes et durables pour la ville de Lyon, en matière économique, de sécurité, de gestion, et l’incertitude qui accompagnera chacun de leurs choix politiques. Soit, pour les 70% d’électeurs qui ne veulent pas des extrêmes, le choix d’un projet solide, sérieux et ambitieux pour notre ville, en matière de sécurité, d’environnement comme de proximité, conduit par une équipe renouvelée et déterminée à affronter toutes les circonstances.En politique, il y a les discours et il y a les actes. »

Quant à Georges Képénékian, soutien de David Kimelfeld, il a indiqué qu’un rassemblement était possible pour le deuxième tour avec les verts, ayant notamment porté son projet autour de la thématique « santé et environnement ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


T10 : la concertation se poursuit

Après la définition du tracé, cette concertation va permettre de préciser le projet et notamment l’insertion du tramway dans l’espace public.


Saint-Priest : Dent All acquiert des locaux industriels de 2.095 m²

null
Brice Robert Arthur Lloyd a fait part de ses transactions de novembre en cours de semaine dernière.


Le Sytral devient un établissement public local

Le SYTRAL est devenu le 1er janvier dernier un établissement public local en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration.


Vélo dans la Métropole de Lyon : une année record

nullUne hausse de 21% de la pratique du vélo a été enregistrée par rapport à l’année 2020.


Des travaux lancés pour la réouverture du chemin de Charbonnières

Une solution a été trouvée pour la réouverture cette voie avant la fin du 1er semestre.


2021, « l’année des records », selon Meilleurs Agents


Le site d’évaluation immobilière souligne que l’année aura été marquée par un record de prix au m², mais aussi de volumes.


A46 sud: Bruno Bernard critique la décision du gouvernement

nullLe président de la Métropole de Lyon a réagi face à la décision du gouvernement de poursuivre les études relatives à la mise en œuvre du projet d’élargissement de l’autoroute.


La Métropole de Lyon compte 1.411.571 habitants

L’INSEE a fait état des chiffres des populations légales 2022 des communes du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, basées sur les populations millésimées au titre de l’année 2019.


Forte hausse de l’ILC : les commerces tirent le signal d’alarme

L’indice des loyers commerciaux (ILC) publié cette semaine par l’INSEE augmente de 3,46%, à 119,70.


Aides à la construction durable : Bourgoin-Jallieu et Villeurbanne en tête dans la région

En Auvergne-Rhône-Alpes, on notera que 209 communes ont obtenu une aide à la relance de la construction durable de 1.000 € au moins, pour un total de 17.817.890€.


Le comité de pilotage Lyon-Turin s’est réuni ce lundi

Les études se poursuivent pour l’aménagement des voies d’accès au tunnel.


Forum de clôture, ce jeudi, de la concertation métro

Une concertation sur les 4 lignes de métro avait lieu depuis septembre. Un forum de clôture est organisé ce jeudi en visioconférence, au lendemain du dépôt par le maire de Tassin au pied du sapin du président de la Métropole de 12.000 « lettres au Père Noël ».


Le 1er règlement local de publicité intercommunal voté

La Métropole de Lyon a voté lundi à l’occasion de son conseil métropolitain cet arrêt de projet du premier règlement.


Liaison Lyon / Saint-Étienne : poursuite des projets d’amélioration des mobilités

Le préfet de région a récemment organisé une réunion visant à la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les deux métropoles.


Capacité doublée pour les vélos pour le parc relais de Saint-Genis-Laval

La capacité d’accueil du futur parc relais sera de 550 places pour les vélos.