Les écologistes favoris pour remporter la Ville de Lyon

À l'issue du premier tour des élections municipales à Lyon, les écologistes arrivent en tête dans la plupart des arrondissements.

C’est un tournant majeur pour la métropole lyonnaise. La ville centre de l’agglomération pourrait en effet être, avec Grenoble, une des grandes villes de France à être demain, dirigée par un maire écologiste. Avec la victoire de ses têtes de listes écologistes dans la majeure partie des arrondissements de Lyon, Grégory Doucet pourrait en effet ravir à Gérard Collomb et à son successeur désigné la mairie de la troisième ville de France.

Car avec plus de 28% selon les dernières estimations, l’écologiste arriverait nettement devant ses concurrents. Le dauphin de l’ancien maire, Yann Cucherat, avec un score de près de 15%, arrive en effet derrière les listes «Les Républicains» d’Etienne Blanc (16%), et loin derrière le candidat EELV. On notera qu’il devance uniquement l’ancien maire de Lyon, Georges Képénékian, qui obtient près de 12,5%.

Les divisions pointées par Collomb

Gérard Collomb, dans sa prise de parole devant les journalistes à la sortie de l’Hôtel de Ville, a pointé la responsabilité des divisions dans cette défaite pour la conquête de la mairie centrale. « Sur la ville de Lyon, il y a incontestablement une poussée des verts, et en même temps il y a le fruit de nos divisions. Si l’on ajoute les deux listes de l'ancienne majorité, on s’aperçoit que l’on serait partout en tête et que l’on serait en position de l'emporter sur le second tour. Je pense qu’une erreur a été commise et qu’il convient de la réparer. J'appelle donc les électrices et électeurs à pouvoir pour le deuxième tour, s’il a lieu, se rassembler autour des listes que nous avons présentées et qui peuvent encore l’emporter »

A la question de savoir qui était responsable de la division qu’il évoque dans son propos, l’actuel maire de Lyon a souligné que la division ne payait jamais. « Quand on se divise on en subit les conséquences, et c’est ce qui se passe ce soir ». Il a néanmoins appelé à un rassemblement autour de sa candidature et de celle de Yann Cucherat. « J'appelle les électeurs à se tourner vers nos listes. Ce sont celles qui peuvent l'emporter sur la ville de Lyon, et notamment sur le 9ème arrondissement ».

Pour Doucet, Lyon est prête à répondre à l'appel du climat

Le vainqueur du soir, Grégory Doucet, a tenu dans un premier temps à montrer sa préoccupation pour la situation que connaissant actuellement les français. «Nous devons nous montrer solidaires, animés par la fraternité et par le souci de préserver des vies, de protéger nos familles, nos voisins, et la communauté nationale toute entière », a indiqué le candidat.

« Les prochaines décisions relatives au processus électoral qui seront prises devront l’être avec le souci de protéger, avec l’objectif d’expliquer, de partager les informations. Cela est indispensable pour tous rester disciplinés et concentrés face au virus. J'attends de nos plus hautes autorités qu'elles soient à l'écoute et qu'elles ne décident pas seules », a-t-il poursuivi.

« Malgré une abstention notable, aujourd'hui dimanche 15 mars, les lyonnaises et les lyonnais se sont malgré tout clairement exprimés. Le dimanche, par la participation, les lyonnais et les lyonnais ont manifesté qu'ils étaient pleinement conscients de l’enjeu crucial que représentait le destin de notre ville. Ils ont décidé de porter les écologistes tout en haut des suffrages. Je les remercie pour leur confiance, et je mesure l'honneur et l'insigne responsabilité qui ainsi me revient. Nous ne nous étions pas trompés. Lyon est audacieuse et Lyon a l’âme écologiste ».

Il a ensuite affirmé que Lyon était prête à répondre à l'appel du climat. « Il est temps maintenant d'entamer la grande transition écologiste dont notre cité a besoin », a-t-il affirmé. «Nous avons la responsabilité historique de faire de cette ville une cité exemplaire, La première ville de ce pays de plus de 500.000 habitants à pouvoir basculer dans le temps et dans le camp de l’écologie en actes. Pour cela, il nous reste une semaine pour être pour de bon au rendez-vous de l'histoire ».

Blanc plaide pour le choix d’un « projet solide, sérieux et ambitieux »

Le candidat LR à la mairie, Etienne Blanc, a réagi par le biais d’un communiqué. « Placé en duel face aux Verts, les Lyonnaises et les Lyonnais ont désormais un choix très clair si le deuxième tour de l’élection est maintenu dimanche prochain. Soit le choix des verts et de l’extrême gauche, avec les conséquences très fortes et durables pour la ville de Lyon, en matière économique, de sécurité, de gestion, et l’incertitude qui accompagnera chacun de leurs choix politiques. Soit, pour les 70% d’électeurs qui ne veulent pas des extrêmes, le choix d’un projet solide, sérieux et ambitieux pour notre ville, en matière de sécurité, d’environnement comme de proximité, conduit par une équipe renouvelée et déterminée à affronter toutes les circonstances.En politique, il y a les discours et il y a les actes. »

Quant à Georges Képénékian, soutien de David Kimelfeld, il a indiqué qu’un rassemblement était possible pour le deuxième tour avec les verts, ayant notamment porté son projet autour de la thématique « santé et environnement ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le CSN et le SNPI lancent un appel

Le syndicat national des professionnels immobiliers et le Conseil supérieur du notariat appellent à une relance rapide de l’activité. Et critiquent par cette occasion la FNAIM, contre laquelle le CSN a récemment engagé une action en justice.


Le PIB pourrait diminuer de 20 % au deuxième trimestre

Suite au déconfinement, l’activité reste à un niveau inférieur de 21% par rapport à une situation normale, selon une note de conjoncture de l’INSEE.


Immobilier neuf : les prix toujours orientés à la hausse

C’est le constat tiré par le baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, publié ce mercredi.


Fitch confirme la note AA de la Métropole de Lyon


L’agence de notation met en avant une capacité de désendettement qui s’est nettement améliorée, un environnement économique des plus favorables en France.


Immobilier : pas de pertes d’emploi en avril, selon ADP

Selon le rapport national sur l’emploi d’ADP®, le secteur privé en France a enregistré la perte de 18.500 emplois en avril.


Le groupe Cabinet Hermès s’implante à Valence

Le spécialiste de la transaction immobilière destinée aux professionnels poursuit son déploiement en Auvergne-Rhône-Alpes via une collaboration avec Didier Lacoste, associé de Lacoste Cabinet Conseil.


Les parcs à nouveau ouverts à Lyon, réouverture prochaine des terrasses

null
La Ville rappelle que si les parcs sont a nouveau ouverts, les aires de jeux et de fitness restent fermées. Elle a également indiqué qu’en prévision de la réouverture envisagée des restaurants, elle allait autoriser l’installation des terrasses estivales.


A Lyon, cet automne, une 2ème édition du salon immobilier de montagne

Le salon est programmé les 15, 16 et 17 octobre 2020, à la Cité Internationale de Lyon.


Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L’INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.


Christophe Geourjon pousse à la création d’un Réseau Express Métropolitain

Les propositions que l’UDI porte depuis 3 ans pour la création d’un « RER à la lyonnaise » sont, selon lui, plus que jamais d’actualité.


Une fréquentation moyenne de l’ordre de 25% sur le réseau TCL


Le SYTRAL a fait un bilan de la première semaine de déconfinement et annoncé des dispositifs affinés et renforcés dans les jours et semaines à venir.


Auvergne-Rhône-Alpes : 420.000 habitants dans un logement suroccupé

Selon l’INSEE, cette situation concerne, en situation de confinement, 5,5 % des habitants de la grande région, soit une proportion inférieure à celle observée en France métropolitaine.


La crise sanitaire n’arrête pas LPA


Malgré une activité ralentie en cette période de crise sanitaire, cette dernière s’est traduite, chez Lyon Parc Auto, par l’expérimentation de nouveaux services, du parking relais «modes doux» au «drive des producteurs».


Lyon, 1ère ville en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly


L’INSEE a publié une étude sur les très hauts revenus. En Auvergne-Rhône-Alpes, ceux-ci sont souvent localisés dans les métropoles et près de la frontière suisse.


Déconfinement : une charte pour préciser le recours aux transports en commun

Une charte a été signée ce mardi par nombre d’acteurs afin de préciser les modalités d’organisation pour les transports en commun en période de déconfinement.