Vinci fait un point sur son activité

Le groupe a fait le point sur l’impact du Coronavirus sur deux familles de métiers, que sont les concessions et le contracting.

Le groupe Vinci a fait ce lundi matin un point sur son activité dans le contexte évolutif de la crise sanitaire du Coronavirus . Il a tout d’abord rappelé que la sécurité des équipes, partenaires, sous-traitants, clients et parties prenantes du groupe, ainsi que la continuité des services publics dont il est délégataire, « restent des priorités absolues ». Il a ensuite évoqué directement les conséquences de la pandémie sur le groupe et a jugé son impact sur les activités de Vinci comme étant « significatif » .

Un impact conséquent dans les concessions

Dans l’activité concessions, il a tout d’abord fait le point sur Vinci Airports. Concernant celle-ci, le trafic passagers des plateformes que l’entité gère était stable jusqu’au 20 février par rapport à 2019, malgré la forte baisse du trafic aérien en Asie. La contraction, encore limitée à fin février (-1,4 %), s’est fortement dégradée en mars passant à une baisse estimée de l’ordre de 40 % sur les trois premières semaines du mois. L’activité a ensuite chuté, suite aux mesures de confinement et de fermeture des frontières décidées par certains pays. « Un plan de réduction des dépenses opérationnelles et de décalage des investissements est actuellement mis en œuvre sur l’ensemble des plateformes dans le respect des obligations contractuelles et aéronautiques et des décisions gouvernementales », note Vinci.

Sur l’autre partie importante des concessions, à savoir Vinci Autoroutes, le trafic des réseaux interurbains progressait jusqu’à fin février, avec une hausse de 8,8 % dont +10% pour les véhicules légers et +2,8 % pour les poids lourds. Mais elle n'a pas échappé, elle aussi, à la contraction, avec un repli estimé de 16% du 1er au 20 mars, dont un recul de 19,1 % pour les véhicules légers et de 0,4 % pour les poids lourds. « Les mesures de confinement prises récemment en France ont accentué la baisse du trafic. Celle-ci reste toutefois moins prononcée pour les poids lourds, conséquence du maintien d’un niveau d’activité économique minimum dans le pays ».

Fort impact dans le contracting

Sur l'autre famille de métiers du groupe, à savoir le contracting (qui comprend Vinci Energies, Eurovia et Vinci Construction), l'impact est là aussi réel. La mise en place des mesures de confinement en France a entraîné, dès le 16 mars, une interruption de très nombreux chantiers, après un niveau d’activité soutenu depuis le début de l’année. « Des démarches auprès des pouvoirs publics ont été entreprises par les organisations professionnelles afin de définir les conditions permettant la reprise progressive des travaux tout en assurant la sécurité sanitaire des intervenants ».

La situation est au niveau international plus contrastée. L’activité a ainsi pu être maintenue dans de nombreux pays dans le respect des règles sanitaires en vigueur, et ce en dépit d’importantes difficultés logistiques. « C’est notamment le cas en Asie du Sud-Est, en Océanie, au Moyen-Orient, en Afrique, en Amérique latine ainsi que dans certains pays européens et Etats américains » note le groupe.

L'activité, le groupe a mise en place des dispositifs de télétravail à destination des collaborateurs dont la présence sur site n’est pas requise. C’est notamment le cas dans les sièges en France et dans un certain nombre de pays. De nombreuses entreprises du Groupe ont également entamé des démarches auprès des autorités compétentes pour mettre en place des mesures d’activité partielle.

Le groupe réajuste ses prévisions 2020

L’impact sera donc important mais devrait selon lui être limité dans le temps. « Au global, le Groupe s’attend à devoir faire face à une baisse prononcée mais limitée dans le temps de son chiffre d’affaires. Il met en œuvre dans ses différents pôles de métiers les mesures permettant d’ajuster les dépenses et de revoir le phasage des investissements. Pour autant, il entend être en position de rebondir rapidement, tant dans les métiers du Contracting que dans les concessions, dès que la crise sanitaire aura été maîtrisée ».

Il rappelle un autre point positif, à savoir que son carnet de commandes s’établissait fin février à son plus haut niveau historique soit 37,9 milliards d’euros. La progression s’établit ainsi à 8% sur 12 mois. Le groupe dispose en outre d’une liquidité très importante, avec une trésorerie nette disponible à fin février à 6,5 milliards d’euros, dont 4,2 milliards d’euros en gestion centralisée. « Il s’y ajoute, au niveau de Vinci SA, une ligne de crédit confirmée de 8 milliards d’euros à échéance novembre 2024, actuellement non utilisée et conditionnée à aucun covenant financier », ajoute le groupe, qui fera un nouveau point de la situation lors de l’Assemblée générale des actionnaires du 9 avril.

Enfin, le groupe a annoncé revoir à la baisse ses prévisions annoncées il y a quelques semaines. « A ce stade, l’incertitude sur la durée et l’ampleur de la crise sanitaire ne permet pas d’en quantifier les impacts financiers sur les comptes du groupe. Pour autant, il apparait que l’objectif, annoncé en février dernier, d’une progression du chiffre d’affaires et du résultat pour 2020 ne pourra pas être tenu.»

Suite à ces annonces, le titre Vinci reculait de 6,48% à la Bourse de Paris.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Noiise acquiert 726 m² de bureaux à Vaise


L’agence de référencement SEO/SEA fait appel à Valoris Real Estate pour cette acquisition. Le promoteur, 6ème Sens Immobilier, a pour conseiller Brice Robert/Arthur Loyd.


Immobilier d’entreprise : la FNAIM Entreprises de Lyon présente ce vendredi ses chiffres

Cette publication interviendra quelques jours après la publication des chiffres en Ile-de-France, qui avait montré un rebond de 32% de la demande placée de bureaux par rapport à 2020.


T10 : la concertation se poursuit

Après la définition du tracé, cette concertation va permettre de préciser le projet et notamment l’insertion du tramway dans l’espace public.


Saint-Priest : Dent All acquiert des locaux industriels de 2.095 m²

null
Brice Robert Arthur Lloyd a fait part de ses transactions de novembre en cours de semaine dernière.


Le Sytral devient un établissement public local

Le SYTRAL est devenu le 1er janvier dernier un établissement public local en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration.


Vélo dans la Métropole de Lyon : une année record

nullUne hausse de 21% de la pratique du vélo a été enregistrée par rapport à l’année 2020.


Des travaux lancés pour la réouverture du chemin de Charbonnières

Une solution a été trouvée pour la réouverture cette voie avant la fin du 1er semestre.


2021, « l’année des records », selon Meilleurs Agents


Le site d’évaluation immobilière souligne que l’année aura été marquée par un record de prix au m², mais aussi de volumes.


A46 sud: Bruno Bernard critique la décision du gouvernement

nullLe président de la Métropole de Lyon a réagi face à la décision du gouvernement de poursuivre les études relatives à la mise en œuvre du projet d’élargissement de l’autoroute.


La Métropole de Lyon compte 1.411.571 habitants

L’INSEE a fait état des chiffres des populations légales 2022 des communes du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, basées sur les populations millésimées au titre de l’année 2019.


Forte hausse de l’ILC : les commerces tirent le signal d’alarme

L’indice des loyers commerciaux (ILC) publié cette semaine par l’INSEE augmente de 3,46%, à 119,70.


Aides à la construction durable : Bourgoin-Jallieu et Villeurbanne en tête dans la région

En Auvergne-Rhône-Alpes, on notera que 209 communes ont obtenu une aide à la relance de la construction durable de 1.000 € au moins, pour un total de 17.817.890€.


Le comité de pilotage Lyon-Turin s’est réuni ce lundi

Les études se poursuivent pour l’aménagement des voies d’accès au tunnel.


Forum de clôture, ce jeudi, de la concertation métro

Une concertation sur les 4 lignes de métro avait lieu depuis septembre. Un forum de clôture est organisé ce jeudi en visioconférence, au lendemain du dépôt par le maire de Tassin au pied du sapin du président de la Métropole de 12.000 « lettres au Père Noël ».


Le 1er règlement local de publicité intercommunal voté

La Métropole de Lyon a voté lundi à l’occasion de son conseil métropolitain cet arrêt de projet du premier règlement.