Les professionnels en manque de leur espace de travail habituel

Selon un sondage réalisé par Deskeo auprès de 2.736 professionnels, 76% d’entre eux regrettent déjà leur espace de travail.

Dans un contexte de confinement et de télétravail forcé, l’opérateur de bureaux flexibles en France Deskeo a interrogé plus de 2.736 professionnels au sujet de leurs conditions de télétravail forcé. Sur ceux-ci, la grande majorité applique avec rigueur la politique de confinement. Moins d'un sondé sur trois (29%) dit continuer à exercer son activité professionnelle sur son lieu de travail habituel. En revanche, 59% des Français déclarent travailler à leur domicile et 11% dans leur résidence secondaire. « Parmi ces 70% de télétravailleurs, 89% n'ont pas l'habitude de travailler à distance et découvrent ainsi le home office », indique l’opérateur de bureaux.

« Parmi les conseils des professionnels pour s'organiser de manière efficace en télétravail, le fait de disposer d'une pièce dédiée pour s'isoler revient systématiquement. Malheureusement, cette recommandation ne s'applique qu'à une minorité de Français. En effet,plus de 73% des personnes interrogées ne disposent pas d'un espace réservé pour le home office », précise Deskeo.

Travailler plus en télétravail

En outre, beaucoup disent travailler plus qu’au bureau. 32% des sondés ont le sentiment de travailler plus longtemps que d'habitude quand seulement 1 Français sur 5 avoue travailler moins longtemps qu'en temps normal. .

Une partie des sondés - la moitié (49%) - actuellement en télétravail forcé avoue faire l'impasse sur le déjeuner. « Dans les faits, 37% des sondés déjeunent de façon occasionnelle et 14% continuent de travailler à l'heure du repas », précise Deskeo.

Et l'élimination du trajet vers le lieu de travail conduit à… travailler plus, ce que constate 59% des sondés . « En revanche, 54% des sondés utilisent ce temps gagné pour cuisiner et 52% pour dormir un peu plus. Parallèlement, 38% en profitent pour jouer avec leurs enfants et 33% pour effectuer les tâches ménagères. Le sport (25%) et les loisirs (16%) sont plus difficiles d'accès en cette période de confinement, même si on constate que les hommes sont globalement plus nombreux à s'accorder du temps pour eux », souligne l’opérateur de bureaux flexibles.

Moins de contacts

Le lien social avec les collègues tend en outre à se distendre. « 74% des sondés ne font... pas grand-chose », précise-t-il. « En effet, si 29% communiquent régulièrement par téléphone, très peu de Français utilisent les moyens technologiques à leur disposition pour partager leurs déjeuners (2%), happy hours (2%) ou leurs pauses café (1%) en vidéoconférence », souligne Deskeo.

Dans ce contexte de confinement, une grande majorité - plus de 73% des hommes et 79% des femmes - avouent pour leur part regretter leur bureau et leur espace de travail quotidien. Ceci joue également sur leur moral. En plus de la crainte d'être touchés par le coronavirus, 79% des hommes et plus de 83% des femmes « avouent avoir extrêmement peur de perdre leur emploi compte-tenu de la situation actuelle », conclut l’étude.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier logistique : moins de 300.000 m² placés en 2021 à Lyon

C’est le constat tiré par la FNAIM Entreprises, qui a dévoilé ce vendredi les chiffres compilés par le CECIM.


Net rebond du marché des bureaux en 2021 à Lyon

La FNAIM Entreprises a fait part ce vendredi de son bilan 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. La demande placée en bureaux a progressé de 33 % à 291.965 m² l’an dernier.


Immobilier logistique : demande placée de 3.596.264 m² en 2021

JLL a commenté les chiffres du segment, marquée par une année record et une forte activité sur le segment des entrepôts de taille moyenne, de 10.000 m² à 20.000 m².


L’immeuble Rayas proposé à la location en Presqu’île

nullLes surfaces sont commercialisées par Valoris Real Estate.


Saint-Priest : Provost Rayonnage acquiert des locaux

Valoris Real Estate était le conseil de la société lors de cette acquisition, qui avait été précédée de la vente de ses anciens locaux.


Emmanuel Bousson devient directeur Bureaux de CBRE à Lyon

Celui-ci sera directement rattaché à Loïc de Villard, le directeur de l’agence lyonnaise.


Yves Cadelano devient directeur général de Nexity Entreprises

Le professionnel intègre Nexity et son comité exécutif.


Auvergne-Rhône-Alpes présente son plan de relocalisation industrielle

Le Conseil régional se réunit pendant deux jours en assemblée plénière, avec au programme, le budget primitif 2022, mais aussi la thématique de la relocalisation. La Région a dévoilé ses outils, notamment en matière de foncier.


2 nouveaux pôles entrepreneuriaux à Vaulx-en-Velin et Vénissieux

Après Neuville-sur-Saône, Givors, et Lyon Duchère, la Métropole de Lyon investit 14 millions d’euros pour la création de ces 2 nouveaux pôles d’entrepreneurs à l’est du territoire.


Prise à bail de Tessi dans le Korner II

null
Sorovim a fait part en fin de semaine dernière d’une transaction réalisée sur Gerland.


L’investissement en bureaux devrait approcher le million d’euros en 2021

C’est ce que projette CBRE sur le marché lyonnais pour l’année en cours. En Auvergne-Rhône-Alpes, le marché reste également dynamique.


Auvergne-Rhône-Alpes : un rebond du marché des bureaux

Avant le SIMI, qui s’est tenu cette semaine, CBRE a organisé un point marché régional, où a été fait un premier bilan des grandes dynamiques du marché du bureau en Auvergne-Rhône-Alpes.


Vallée de la Chimie : Amandine Jacquet succède à Julien Lahaie

nullCette urbaniste-aménageur de formation, qui a passé 13 années au sein de l’agence AREP, a été nommée le 1er décembre directrice de la Mission au sein de la Métropole de Lyon.


20 premières « Manufactures de proximité » labellisées

France Relance consacre 30 millions d’euros au développement de « Manufactures de proximité ». Certaines des manufactures labellisées sont localisées en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ouverture de la 21 ème édition du SIMI

Cet évènement a lieu du 8 au 10 décembre au Palais des Congrès à Paris.