Les professionnels en manque de leur espace de travail habituel

Selon un sondage réalisé par Deskeo auprès de 2.736 professionnels, 76% d’entre eux regrettent déjà leur espace de travail.

Dans un contexte de confinement et de télétravail forcé, l’opérateur de bureaux flexibles en France Deskeo a interrogé plus de 2.736 professionnels au sujet de leurs conditions de télétravail forcé. Sur ceux-ci, la grande majorité applique avec rigueur la politique de confinement. Moins d'un sondé sur trois (29%) dit continuer à exercer son activité professionnelle sur son lieu de travail habituel. En revanche, 59% des Français déclarent travailler à leur domicile et 11% dans leur résidence secondaire. « Parmi ces 70% de télétravailleurs, 89% n'ont pas l'habitude de travailler à distance et découvrent ainsi le home office », indique l’opérateur de bureaux.

« Parmi les conseils des professionnels pour s'organiser de manière efficace en télétravail, le fait de disposer d'une pièce dédiée pour s'isoler revient systématiquement. Malheureusement, cette recommandation ne s'applique qu'à une minorité de Français. En effet,plus de 73% des personnes interrogées ne disposent pas d'un espace réservé pour le home office », précise Deskeo.

Travailler plus en télétravail

En outre, beaucoup disent travailler plus qu’au bureau. 32% des sondés ont le sentiment de travailler plus longtemps que d'habitude quand seulement 1 Français sur 5 avoue travailler moins longtemps qu'en temps normal. .

Une partie des sondés - la moitié (49%) - actuellement en télétravail forcé avoue faire l'impasse sur le déjeuner. « Dans les faits, 37% des sondés déjeunent de façon occasionnelle et 14% continuent de travailler à l'heure du repas », précise Deskeo.

Et l'élimination du trajet vers le lieu de travail conduit à… travailler plus, ce que constate 59% des sondés . « En revanche, 54% des sondés utilisent ce temps gagné pour cuisiner et 52% pour dormir un peu plus. Parallèlement, 38% en profitent pour jouer avec leurs enfants et 33% pour effectuer les tâches ménagères. Le sport (25%) et les loisirs (16%) sont plus difficiles d'accès en cette période de confinement, même si on constate que les hommes sont globalement plus nombreux à s'accorder du temps pour eux », souligne l’opérateur de bureaux flexibles.

Moins de contacts

Le lien social avec les collègues tend en outre à se distendre. « 74% des sondés ne font... pas grand-chose », précise-t-il. « En effet, si 29% communiquent régulièrement par téléphone, très peu de Français utilisent les moyens technologiques à leur disposition pour partager leurs déjeuners (2%), happy hours (2%) ou leurs pauses café (1%) en vidéoconférence », souligne Deskeo.

Dans ce contexte de confinement, une grande majorité - plus de 73% des hommes et 79% des femmes - avouent pour leur part regretter leur bureau et leur espace de travail quotidien. Ceci joue également sur leur moral. En plus de la crainte d'être touchés par le coronavirus, 79% des hommes et plus de 83% des femmes « avouent avoir extrêmement peur de perdre leur emploi compte-tenu de la situation actuelle », conclut l’étude.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La CCI mobilise des experts pour les entreprises

La CCI Lyon Saint-Étienne Roanne mobilise ses 100 conseillers et experts pour contacter par téléphone les entreprises, très durement touchées par la crise sanitaire.


En période de confinement, HUB612 maintient son accompagnement

La structure d’accompagnement de startups Tech de la Caisse d’Épargne Auvergne-Rhône-Alpes maintient son accompagnement.


Immobilier tertiaire : BNP Paribas Real Estate évoque un marché au ralenti

BNP Paribas Real Estate a fait part d’une étude sur les conséquences du Coronavirus sur les divers marchés immobiliers.


Les professionnels en manque de leur espace de travail habituel

Selon un sondage réalisé par Deskeo auprès de 2.736 professionnels, 76% d’entre eux regrettent déjà leur espace de travail.


Malgré l’incendie et le Covid-19, Bel Air Camp foisonne de projets


Les dirigeants de la pépinière d’entreprises basée au Carré de soie organisaient une visioconférence de presse pour faire un point sur l’activité de celle-ci, quelques mois après l’incendie qui a ravagé l’un de ses bâtiments.


Suspension des loyers dus à la Région par les structures hébergées

La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé un plan de 600 millions d’euros pour que les entreprises puissent faire face à l’actuelle crise sanitaire qui secoue l’activité économique de la région.


Report de l’ouverture de Steel

Le chantier du centre commercial situé sur la zone commerciale de Monthieu, entre Saint-Etienne et Saint-Jean-Bonnefonds, est temporairement suspendu, du fait de l’épidémie de Covid-19.


Grenoble : des investisseurs acquièrent un immeuble de 5.000 m²


L’ acquisition de cet immeuble situé au coeur du parc d’affaires Inovallée a été réalisée par un consortium auprès de Principal Real Estate.


Saint-Etienne : Sham acquiert une résidence services seniors auprès de Vinci

Cette résidence qui sera située dans le quartier de Châteaucreux a été acquise en VEFA.


Suspension des loyers pour les petites entreprises en difficulté


Celles qui font face à des difficultés n’auront pas débourser, les impôts et les cotisations sociales, a indiqué ce lundi dans son allocution télévisuelle le président de la République. Les loyers sont suspendus pour elles.


Vallée de la Chimie : plus de 30.000 m² de panneaux photovoltaïques installés

La Métropole de Lyon organise depuis plusieurs années un ambitieux projet de transition énergétique dans la Vallée de la Chimie.


Annonay : de nouveaux bureaux pour Orange

L’ancienne CCI d’Annonay accueille désormais les collaborateurs de l’entreprise Orange.


Le PIPA compte 7.620 emplois, dont plus de 6.000 CDI

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain a dévoilé ce jour les enseignements de la nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi.


L’édition 2020 de la SITL reportée du 16 au 19 Juin

Reed Expositions France, l’organisateur, avait annoncé un report de ce salon référence de l’innovation du transport et de l’industrie logistique. Il a dévoilé ce jour les nouvelles dates.


Villeurbanne : 2.600 m² de bureaux/locaux commerciaux loués

Cette location, conseillée par Sorovim, est intervenue dans la Cité des antiquaires.