Les professionnels en manque de leur espace de travail habituel

Selon un sondage réalisé par Deskeo auprès de 2.736 professionnels, 76% d’entre eux regrettent déjà leur espace de travail.

Dans un contexte de confinement et de télétravail forcé, l’opérateur de bureaux flexibles en France Deskeo a interrogé plus de 2.736 professionnels au sujet de leurs conditions de télétravail forcé. Sur ceux-ci, la grande majorité applique avec rigueur la politique de confinement. Moins d'un sondé sur trois (29%) dit continuer à exercer son activité professionnelle sur son lieu de travail habituel. En revanche, 59% des Français déclarent travailler à leur domicile et 11% dans leur résidence secondaire. « Parmi ces 70% de télétravailleurs, 89% n'ont pas l'habitude de travailler à distance et découvrent ainsi le home office », indique l’opérateur de bureaux.

« Parmi les conseils des professionnels pour s'organiser de manière efficace en télétravail, le fait de disposer d'une pièce dédiée pour s'isoler revient systématiquement. Malheureusement, cette recommandation ne s'applique qu'à une minorité de Français. En effet,plus de 73% des personnes interrogées ne disposent pas d'un espace réservé pour le home office », précise Deskeo.

Travailler plus en télétravail

En outre, beaucoup disent travailler plus qu’au bureau. 32% des sondés ont le sentiment de travailler plus longtemps que d'habitude quand seulement 1 Français sur 5 avoue travailler moins longtemps qu'en temps normal. .

Une partie des sondés - la moitié (49%) - actuellement en télétravail forcé avoue faire l'impasse sur le déjeuner. « Dans les faits, 37% des sondés déjeunent de façon occasionnelle et 14% continuent de travailler à l'heure du repas », précise Deskeo.

Et l'élimination du trajet vers le lieu de travail conduit à… travailler plus, ce que constate 59% des sondés . « En revanche, 54% des sondés utilisent ce temps gagné pour cuisiner et 52% pour dormir un peu plus. Parallèlement, 38% en profitent pour jouer avec leurs enfants et 33% pour effectuer les tâches ménagères. Le sport (25%) et les loisirs (16%) sont plus difficiles d'accès en cette période de confinement, même si on constate que les hommes sont globalement plus nombreux à s'accorder du temps pour eux », souligne l’opérateur de bureaux flexibles.

Moins de contacts

Le lien social avec les collègues tend en outre à se distendre. « 74% des sondés ne font... pas grand-chose », précise-t-il. « En effet, si 29% communiquent régulièrement par téléphone, très peu de Français utilisent les moyens technologiques à leur disposition pour partager leurs déjeuners (2%), happy hours (2%) ou leurs pauses café (1%) en vidéoconférence », souligne Deskeo.

Dans ce contexte de confinement, une grande majorité - plus de 73% des hommes et 79% des femmes - avouent pour leur part regretter leur bureau et leur espace de travail quotidien. Ceci joue également sur leur moral. En plus de la crainte d'être touchés par le coronavirus, 79% des hommes et plus de 83% des femmes « avouent avoir extrêmement peur de perdre leur emploi compte-tenu de la situation actuelle », conclut l’étude.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le chantier du « Campus Région du Numérique » avance à grand pas


Le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, était ce lundi à Charbonnières pour visiter le chantier de ce futur pôle dédié au digital.


Laurent Wauquiez veut inciter à la relocalisation de sièges sociaux dans la Région


Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes était mercredi dans les locaux de Vicat à L’Isle-d’Abeau, à l’occasion de l’annonce de la relocalisation du siège social du groupe de Paris à L’Isle-d’Abeau.


Vers l’accueil d’une importante plateforme logistique au nord de Saint-Etienne Métropole

Axtom acquiert un foncier de près de 16 hectares dans la zone Opera Parcs. ID Logistics va y construire un important projet immobilier représentant 80 millions d’euros d’investissement.


Importante acquisition par 6ème Sens Immobilier à Grenoble

Le groupe a fait état de l’acquisition d’un site de 62.000 m² dans la préfecture de l’Isère, baptisé 6nergy Valley.


Lyon 6 : The Other’s Perfumers prend à bail des bureaux de 200 m²

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


Livraison du siège d’Opteven au Carré de Soie

L’immeuble a été réalisé par Cardinal dans le quartier du Carré de Soie.


CIEL 2020 : la CMA s’associe à la CCI


La 2ème édition du « carrefour de l’immobilier d’entreprise à Lyon » associera cette année la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône, qui avait organisé l’an dernier la première édition de « l’Artisan et le Territoire ».


Renouvellement de partenariat entre Bjorg et Rhenus

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat pour une durée de six ans.


BNP Paribas Real Estate va davantage intégrer la biodiversité


Le conseil a indiqué s’engager à l’intégrer dans toutes ses activités en Europe.


La suppression de 463 postes chez Renault Trucks « inacceptable » pour Michèle Picard

L’édile de Vénissieux a interpellé le président de la République sur cette annonce faite par le groupe Volvo, qui va toucher de plein fouet le site de Lyon/Saint-Priest/Vénissieux.


Sanofi va créer un nouveau site de production à Neuville-sur-Saône


A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron à Marcy-l’Etoile, Sanofi a annoncé qu’il allait investir près d’un demi-milliard d’euros pour créer ce site de production flexible et digitalisé. 120 millions d’euros seront par ailleurs investis pour créer un nouveau centre de R&D sur le site de Marcy-l’Etoile.


DCB International rachète plusieurs étages du «Crayon»


Le groupe a annoncé avoir acquis ce vendredi 11 plateaux au sein de l’emblématique tour Part-Dieu.


Un immeuble de la cité internationale vendu

Le groupe 6ème Sens Immobilier a annoncé avoir cédé un immeuble de bureaux situé dans ce secteur du 6ème arrondissement de Lyon.


12 millions d’euros de la Métropole pour les labos de l’ANSES et de l’ANSM

null
La collectivité investit cette sommme pour le futur site de leurs laboratoires lyonnais à Gerland, au cœur du biodistrict.


La Métropole de Lyon adopte un plan en faveur de la reprise

Le plan adopté par le Conseil de la Métropole comprend plusieurs mesures, dont l’acquisition–portage–revente de certains murs commerciaux et l’extension du dispositif d’aide à la modernisation de l’hôtellerie indépendante.