Malgré l’incendie et le Covid-19, Bel Air Camp foisonne de projets

Les dirigeants de la pépinière d’entreprises basée au Carré de soie organisaient une visioconférence de presse pour faire un point sur l’activité de celle-ci, quelques mois après l’incendie qui a ravagé l’un de ses bâtiments.

C’était une première, mardi, pour Bel-Air Camp. Le président de la pépinière d’entreprises innovantes, Didier Caudard-Breille, et sa directrice générale, Pauline Siché-Dalibard, organisaient ce mardi une visioconférence de presse pour faire un point d’étape sur la structure, quelques mois après l’incendie qui a ravagé l’un de leurs bâtiments. Le 8 octobre dernier, un incendie ravageait en effet un des bâtiments de Bel-Air Camp, laissant une communauté d’entrepreneurs orphelins d’un lieu qu’ils avaient investi.

Mais dès fin octobre, les dirigeants déclaraient vouloir aller de l’avant. Un temps, l’idée de mettre en place des Algecos à côté de Bel-Air 2, immeuble situé juste à côte du bâtiment le plus endommagé, avait germé. L’idée avait toutefois été vite abandonnée. «On a un peu tâtonné. On avait parlé un moment de bâtiments type Algeco qu’on aurait pu mettre en place sur Bel-Air 2. Tout cela a été un peu compliqué à mettre en place », note Didier Caudard-Breille.

De « Bel-Air Neighbours » à « Bel-Air Business» et « Bel-Air Industrie»

Dans un premier temps, un réseau appelé « Bel-Air Neighbours » devait être constitué. A côté des surfaces présentes sur l’emprise de Bel-Air Camp, l’idée initiale était de louer des plateaux tertiaires disponibles sur le territoire de Villeurbanne afin d’accueillir des bureaux privatifs et regrouper plusieurs sociétés-membres hors du site, avec toutefois une animation continue par Bel Air Camp de ces grappes d’entrepreneurs.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La mixité, sujet d’échanges lors de la conférence de la FNAIM Entreprises

La FNAIM Entreprises du Rhône organisait mercredi sa réunion annuelle de présentation des chiffres 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. Une table ronde a également été organisée sur le thème de la mixité fonctionnelle et de la transition écologique.


Dagneux : T2M Déménagement acquiert 448 m² de locaux

La société a fait appel à Valoris Real Estate pour l’acquisition de ces nouveaux locaux d’activités au sein du parc d’activités le Cot’parc.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Un crématorium animalier réalisé par em2c à Saint-Laurent de Mure

Il s’agit là du 1er crématorium animalier du Rhône, qui va permettre de créer 15 emplois. Le bâtiment développera 1.700 m² de SDP.


Un marché de l’investissement immobilier au-dessus du milliard d’euros à Lyon en 2021

C’est ce qui ressort des chiffres émanant du bilan en matière d’investissement immobilier à Lyon présenté vendredi par la FNAIM Entreprises.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Locaux d’activités en région lyonnaise : +11% de demande placée en 2021


383.426 m² ont été placés sur ce type d’actifs. Face à une demande qui est restée forte l’an dernier, le marché reste pénalisé par son caractère sous-offreur.


Saint-Priest : Provost Rayonnage acquiert des locaux

Valoris Real Estate était le conseil de la société lors de cette acquisition, qui avait été précédée de la vente de ses anciens locaux.


Auvergne-Rhône-Alpes présente son plan de relocalisation industrielle

Le Conseil régional se réunit pendant deux jours en assemblée plénière, avec au programme, le budget primitif 2022, mais aussi la thématique de la relocalisation. La Région a dévoilé ses outils, notamment en matière de foncier.


2 nouveaux pôles entrepreneuriaux à Vaulx-en-Velin et Vénissieux

Après Neuville-sur-Saône, Givors, et Lyon Duchère, la Métropole de Lyon investit 14 millions d’euros pour la création de ces 2 nouveaux pôles d’entrepreneurs à l’est du territoire.


L’investissement en bureaux devrait approcher le million d’euros en 2021

C’est ce que projette CBRE sur le marché lyonnais pour l’année en cours. En Auvergne-Rhône-Alpes, le marché reste également dynamique.


Vallée de la Chimie : Amandine Jacquet succède à Julien Lahaie

nullCette urbaniste-aménageur de formation, qui a passé 13 années au sein de l’agence AREP, a été nommée le 1er décembre directrice de la Mission au sein de la Métropole de Lyon.


20 premières « Manufactures de proximité » labellisées

France Relance consacre 30 millions d’euros au développement de « Manufactures de proximité ». Certaines des manufactures labellisées sont localisées en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ouverture de la 21 ème édition du SIMI

Cet évènement a lieu du 8 au 10 décembre au Palais des Congrès à Paris.


«L’obsolescence des actifs est un vrai sujet»

nullBenoit de Fougeroux est le directeur régional de BNP Paribas Real Estate. Nous évoquons avec lui la dynamique du marché de l’immobilier d’entreprise à Lyon.