Le COVID-19 pourrait faire évoluer les attentes des acheteurs, selon une étude

Selon une étude dévoilée par le promoteur Capelli réalisée avec l'institut Poll&Roll, la présence d’un présence d'un extérieur est devenue un critère plus important pour plus d'un français sur trois.

Plus d’un mois après confinement, les attentes immobilières des français semblent évoluer. C’est du moins ce que tend à montrer une étude réalisée par Capelli, réalisée à la mi-avril avec l'institut Poll&Roll sur un échantillon de 1.000 personnes. Selon le promoteur, « la crise sanitaire sans précédent que traverse le monde et le confinement imposé aux populations amènent les Français à réfléchir sur leur mode de vie et leur vision de l'avenir ». Le Groupe Capelli a donc, en partenariat avec l'institut Poll&Roll, souhaiter « prendre le pouls des Français sur l'impact de cette crise sur leur projet immobilier ».

Attentisme

Selon l’étude, le confinement « a une influence sur le bien-être des Français qui réside essentiellement sur la manière dont ils partagent un même espace familial et sur le manque de vie en extérieur ». Pour autant, une moitié des sondés déclarent ne pas prévoir pour l'heure de changer de logement. Mais à l’inverse, 20% l'envisagent d'ores et déjà fortement.

L’étude souligne que plus d'un sondé sur deux a fait évoluer son projet immobilier depuis la crise. 45% gardent en effet leurs projets immobiliers inchangés, tandis que les motivations et critères des autres 55% ont réellement évolué avec la pandémie Covid-19.

L’inquiétude semble poindre pour une part non négligeable des sondés vis-à-vis de la crise sanitaire et économique, un sur trois déclarant avoir moins confiance en l'avenir. Aussi, l’attentisme semble être de mis pour une part des sondés du fait de ce manque de visibilité à court terme. Un tiers attendent ainsi de voir si les prix vont baisser avant de se positionner sur un achat immobilier.

Quête d'espace

Le changement d’attentes est essentiellement motivé par la quête d'espace pour un sondé sur trois, notamment vis-à-vis d’un besoin d’extérieur. Ceci exprime le désir pour eux d'avoir un logement plus grand et une personne sur 4 souhaite disposer d'un espace extérieur, comme un balcon, une terrasse ou un jardin.

Pour 36% d'entre eux, la possibilité de disposer d'espace extérieur est devenu l'un des critères les plus importants dans leur projet d'achat. Un sondé sur trois souhaite que le bien immobilier soit situé au calme et proche de la nature et logiquement, 17% estimant désormais que la proximité du logement avec le lieu de travail est moins importante pour l'acquisition d'un bien.

Pour Christophe Capelli, président du groupe, « au-delà des impacts opérationnels et économiques ponctuels provoqués par le confinement, la crise actuelle va certainement modifier en profondeur et durablement les projets immobiliers des Français avec de nouveaux critères d'achat prenant en compte les difficultés vécues durant cette période ». « Nous sommes convaincus que leurs choix se porteront sur un mix qui devra allier "habitat idéal" (calme, proche de la nature, ...) et réalité budgétaire et organisationnelle (transports, écoles/universités, ...). L'aspect très rassurant de cette étude porte sur le fait que près de deux Français sur trois ne remettent pas en cause leur projet d'achat. En revanche, ils sont plus d'un sur deux à envisager de faire évoluer leur projet. La réalité post-confinement sera sans doute différente mais ces prises de conscience et ces décisions seront à prendre en compte par l'ensemble de la profession pour amener des réponses aux projets immobiliers des Français », souligne-t-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Worldskills France 2022 : Vicat partenaire métiers

La phase 2 des finales nationales se déroule du 12 au 15 janvier à Lyon. Le groupe va fournir, dans ce cadre, tous types de produits.


«Un état mixte où on est à la fois locataire et propriétaire»

Mireille Vernerey est la présidente d’OGIC. Nous évoquons avec elle deux nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété immobilière développées par le promoteur.


Le rebond de la construction de logements se poursuit

null
Le nombre de mises en chantier est désormais assez supérieur aux 12 mois précédant le premier confinement. Cette dynamique observée au niveau national est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le promoteur montpelliérain GGL s’implante dans la région

Aménageur et promoteur né à Montpellier il y a quarante ans, le groupe GGL a initié il y a deux ans une politique de conquête territoriale qui l’amène naturellement à envisager le secteur Rhône-Alpes. Deux projets sont déjà bien avancés au sein du pôle économique Techlid.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Vincent Davy, nouveau président de la FPI Alpes

nullLe directeur régional de Credit Agricole Immobilier succède à Oliver Gallais, qui présidait la FPI Alpes depuis presque 9 ans.


BLB Constructions devient Demathieu Bard Bâtiment Sud-Est

nullLe groupe basé à Villeurbanne a annoncé entamer une démarche d’uniformisation de ses entités et filiales.


Villefranche Beaujolais Saône : lancement du projet « Beau Parc »

nullSitué sur la commune d’Arnas, ce lancement constitue le plus grand projet de développement économique de la communauté d’agglomération.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.


La FFB demande une mesure fiscale exceptionnelle

La fédération a été reçue par le ministre du Budget à Bercy, mardi matin.


Logement : forte hausse des permis de construire sur un an

null
468.000 logements ont été autorisés à la construction, soit 71.200 de plus qu’au cours des douze mois précédents. La hausse est ainsi de 17,9%. Sur 3 mois, les logements commencés sont, eux, en progression de 6%. La tendance s’observe aussi en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Vill’Arborea Plaza et Brickwall ont été inaugurés


GERLAND, LA MUTATION –
DCB International, 6e Sens Immobilier, et Nexity ont inauguré lundi cet ensemble immeuble en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.