Lyon-Turin: un contrat de 220 millions d’euros pour Vinci

Le groupe va réaliser 4 puits de ventilation de 500 mètres de profondeur chacun, de galeries et de 7 cavernes.

Malgré les récentes controverses sur le Lyon-Turin, le projet de liaison Lyon-Turin continue d’avancer. Vinci a annoncé vendredi que le maître d’ouvrage TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin) avait attribué au groupement d’entreprises piloté par Vinci Construction Grands Projets le contrat de construction du lot 5A du projet de liaison Lyon -Turin. « Ce lot porte sur des travaux préparatoires au niveau du futur site de sécurité de Modane, situé au centre du tunnel de base de 57,5 km de long devant relier les gares internationales de Saint-Jean-de-Maurienne (France) et de Suse (Italie) », a indiqué le groupe dans un communiqué. .

Le contrat du lot 5A est d’un montant de 220 millions d’euros. Il « porte sur la réalisation des 4 puits d’Avrieux (de 500 m de profondeur chacun) creusés selon la méthode du raise-boring (excavation mécanisée depuis le pied des futurs puits), technique permettant d’optimiser la maîtrise des travaux en termes de sécurité, de coûts et de délais, ainsi que sur le creusement en méthodes conventionnelles (explosif) de galeries et de 7 cavernes situées en pied de la descenderie existante de Villarodin Bourget Modane, mesurant jusqu’à 22 mètres de haut et 23 mètres de large ». Ce chantier emploiera jusqu’à 250 personnes et durera trois ans.

Controverses

Le groupe rappelle que la liaison Lyon-Turin « fait partie du programme d’amélioration de la circulation des voyageurs et de développement des échanges économiques européens », et qu’elle a pour objectif d’engager « une transition durable des transports en transférant sur le rail le transport longue distance de marchandises ». « La liaison Lyon-Turin permettra, en effet, de délester à horizon 2030 les routes alpines d’un million de poids lourds et de réduire chaque année les émissions de gaz à effet de serre d’environ 3 millions de tonnes d’équivalent CO2 », met en avant Vinci.

Le projet de liaison Lyon-Turin demeure toutefois la cible de nombreuses associations et partis écologistes. Récemment, Le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, s’était prononcé pour son abandon. Un vœu a ainsi été adopté par la Région en assemblée plénière, afin d’appeler à la responsabilité pour soutenir massivement le projet du Lyon-Turin. Celui-ci était porté par l’exécutif. Elle avait notamment rappelé dans un communiqué qu’«au-delà de la quasi saturation de la ligne historique du XIXe siècle attestée par les autorités » et de « ses handicaps structurels qui interdisent tout report modal significatif dans les Alpes franco-italiennes », plus de 1,5 milliard d’euros avaient d’ores et déjà été engagés pour cette infrastructure qui constitue le plus grand chantier européen d’infrastructure de transport.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un soutien étatique aux projets de jardins partagés et collectifs

Cette mesure de soutien à ces projets en zone urbaine ou périurbaine se traduit par une enveloppe de 17 millions d’euros.


La Ville de Lyon veut renforcer le lien nature-enfant

42 projets de végétalisation sont lancés dans les crèches.


Philippe Cochet critique les «menaces» de la Métropole sur les communes

Le maire de Caluire-et-Cuire a, lors de la commission permanente de la Métropole de Lyon, fustigé la tendance à l’autoritarisme du président de la Métropole de Lyon et « la verticalité de l’exercice du pouvoir ».


Un premier trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL accélère la transition énergétique via une politique de renouvellement de l’ensemble des véhicules de son réseau bus.


Pascale Gibert nommée directrice générale de LPA

null
Avec cette nomination, c’est la première fois qu’une femme occupe ce poste ce poste au sein de la société d’économie mixte.


Bientôt les premières pierres de «L’Autre Toit»

Le début de ce programme immobilier de 50 logements situé dans le quartier de « L’autre Soie » à proximité du Carré de Soie devrait intervenir au printemps.


Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.


L’installation en zone rurale, un choix pour les jeunes actifs et les familles

L’INSEE a publié une étude sur l’installation dans les communes rurales en Auvergne Rhône-Alpes. Selon cette étude, il s’agit là d’un choix de proximité, privilégié par ce type de populations.


T9, le projet de tram entre Vaulx-en-Velin La Soie et l’ouest de Villeurbanne est lancé

Le comité syndical du SYTRAL a voté lundi dernier l’engagement de l’opération de cette ligne qui reliera Vaulx-en-Velin/La Soie à Villeurbanne/La Doua et/ou Charpennes.


Jean-Jacques Boyer, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

nullAuparavant sous-préfet de Chalon-sur-Saône, il succédera à Pierre Castoldi le 1er mars.


Neige et froid à Lyon : de nouvelles places d’hébergement

Au regard des conditions climatiques à venir, le dispositif de veille saisonnière est renforcé.


Permis de construire : la Métropole de Lyon veut accompagner les promoteurs

A l’occasion de la présentation des chiffres du CECIM, Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat, a voulu rassurer le secteur.


Ludovic Jourdain, nouveau directeur de Transdev Auvergne-Rhône-Alpes

Il prend la suite de Sylvie Baqué. Le nouveau dirigeant occupe désormais également le poste de PDG de la STAS Saint-Étienne.


Tram T10 entre Vénissieux, Saint-Fons et Lyon 7ème : le projet est lancé

null
Les élus du SYTRAL ont voté ce lundi en comité syndical l’engagement du projet visant à la réalisation d’une ligne de tramway entre la gare de Vénissieux et le secteur de Gerland.


Meublés de tourisme : accord sur une feuille de route avec l’État

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, 7 associations de collectivités territoriales et 30 villes, agglomérations et Métropoles se sont accordées sur une feuille de route commune.