Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.

Bruno Bernard a effectué ce mardi une visite de la Vallée de la Chimie en présence d’Émeline Baume, vice-présidente à l’Économie, à l’emploi, au commerce, au numérique et à l’achat public, et Pierre Athanaze, vice-président à l’Environnement, à la protection animale et à la prévention des risques.

Etaient présents, à cette occasion, les maires du territoire, à savoir Christian Duchêne, maire de Saint-Fons, Blandine Freyer, maire d’Irigny, Murielle Laurent, maire de Feyzin, et Jérôme Moroge, maire de Pierre-Bénite. Ils ont ainsi évoqué les principaux projets sur ce territoire via la vue panoramique de la Vallée.

Ils se sont ainsi successivement rendus au parc des Clochettes à Saint-Fons, sur la Plateforme d’Intervention des Pompiers (PIPS) de la ville, ainsi que sur le site GAYA.

Un site choisi au sein du « Pack Rebond »

Le 20 juillet dernier, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, avaient dévoilé dans le cadre de la présentation du « Pack Rebond », la liste de 66 nouveaux sites "clés en main", dont faisait partie Lyon Vallée de la Chimie.

Ces sites, répartis sur l’ensemble du territoire national, ont « vocation à devenir les vitrines de la relocalisation d’activités et feront l’objet d’un accompagnement prioritaire de l’Etat, en lien avec la Banque des territoires et les collectivités territoriales », avec pour objectifs de « raccourcir les délais d’implantation et attirer de nouveaux investissements », selon le gouvernement.

Lyon Vallée de la Chimie, projet majeur de la politique de développement économique et industriel portée par la Métropole de Lyon, vise à faire de ce territoire de 11.000 hectares sur 25 kilomètres au sud de Lyon, une référence européenne pour les activités innovantes des filières chimie, cleantechs, énergie et environnement.

« La crise sanitaire a mis en évidence la dépendance de nombreux secteurs industriels à des chaines d’approvisionnement peu sures, faisant de la relocalisation industrielle un enjeu majeur pour sécuriser ces chaines d’approvisionnement et un levier du développement économique local de l’après crise. La plateforme Lyon Vallée de la Chimie, forte d’un projet industriel ambitieux, coconstruite depuis plus de 10 ans avec l’ensemble des acteurs, publics et privés, détient tous les atouts pour répondre à ces nouveaux enjeux stratégiques. », avait alors indiqué Julien Lahaie, directeur de la mission Lyon Vallée de la Chimie.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Pépites » : un 10ème anniversaire et 100 entreprises labellisées

Le programme de la Métropole de Lyon et de la CCI vise à un accompagnement sur-mesure pour les entreprises en situation d’hyper-croissance.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


Le CIEL 2022 a été inauguré

Le Carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon Saint-Etienne Roanne a été inauguré en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Émeline Baume.


Le CIEL 2022 ouvre ses portes

Le carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon 2022 ouvre ses portes ce mercredi après-midi, pour deux jours.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.


Evolis a acquis NAI Kyrios et Aires d’Entreprises

Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du plan de développement du groupe et visent à former ses bureaux lyonnais et grenoblois.


Sarcey : prise à bail de 4.360 m² de locaux d’activités

Cette location d’un bâtiment industriel dans la zone d’activités de la Noyeraie été réalisée par une entreprise de menuiserie. Valoris Real Estate était conseil du bailleur.


La commercialisation de « Plug&Play » avance à grands pas

null
Le promoteur DCB International a inauguré il y a quelques jours les deux premiers bâtiments de son programme de bureaux lancé en blanc à Limonest.


Auvergne-Rhône-Alpes met en place un « G6 de la relocalisation »

Ce groupe de travail, présenté mardi dernier par la vice-présidente de la Région, Stéphanie Pernod, vise à faciliter les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes.


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


Carré de Soie : les élus déplorent le départ de Renault

La Métropole et la Ville de Vaulx-en-Velin ont fait part de leur « incompréhension », suite à l’annonce de la fermeture du site de Renault Lyon-Est.


«  Il y a une demande exprimée forte en locaux d’activité »

Loïc de Villard est le président de la FNAIM Entreprises en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre sur les marchés des bureaux et des locaux d’activités.


Socios Services France prend à bail 581 m² dans le « Part-Dieu Central »

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses transactions au titre du mois de mars.