Ingénierie : le ralentissement impacte le secteur

Les sociétés d’ingénierie sont toujours impactées par le ralentissement économique, selon la dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie.

La dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie montre un ralentissement économique impactant toujours les sociétés d’ingénierie, près de 6 mois après le début de la pandémie de Covid-19. Selon ce dernier, plus d’une entreprise sur deux estime que le redémarrage n’a pas encore eu lieu et craint pour la pérennité de son activité. Pour les sociétés les plus fragilisées, les premières difficultés de trésorerie apparaissent, indique l’organisation.

« Dans ce climat d’inquiétudes, en particulier pour les ingénieristes du conseil en technologies, la mise en œuvre rapide, simple et efficace du plan de relance sera clé. Partenaire des industriels et des collectivités, la profession génère 47,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et emploie 312 000 collaborateurs partout en France », indique Syntec-Ingénierie.

«Tout l’écosystème économique qui risque d’être atteint d’ici 6 mois »

« Le gouvernement a présenté le 3 septembre dernier un plan de relance massif et ambitieux. L’urgence est désormais de le mettre en œuvre. Les entreprises d’ingénierie continuent de souffrir du ralentissement économique et pour certaines les premières difficultés de trésorerie apparaissent. Au-delà de notre profession, c’est bien tout l’écosystème économique qui risque d’être atteint d’ici 6 mois ; car l’ingénierie – qui intervient sur les études et la conception – est à la racine de tout projet industriel et de construction ! Les entreprises d’ingénierie sont en ordre de bataille pour enclencher la relance ; il faut lancer les projets dès que possible ! », selon Pierre Verzat, président de Syntec-Ingénierie.

La relance reste à matérialiser, selon l’organisation. Les entreprises d’ingénierie n’en voient en effet pas encore les effets, deux tiers d’entre elles souffrant toujours d’une baisse de leurs prises de commandes par rapport à la même période en 2019. Pour près d’une entreprise sur deux, elle atteint 11 à 30%. Pour deux tiers des sondés, l’activité sera toujours à la baisse aux 3e et 4e trimestre 2020.

La chute durable de l’activité a des répercussions directes sur l’emploi des techniciens et ingénieurs, avec des équipes qui restent sous-occupées pour plus de la moitié des entreprises interrogées (47% seulement travaillent à 100%) et 7% des effectifs sont toujours soumis à l’activité partielle (vs. 9% en juillet).

Difficultés de trésorerie

Les ingénieristes sont inquiets et confrontés à des difficultés de trésorerie. « Malgré l’efficacité des différentes mesures de soutien aux entreprises, les ingénieristes voient leur trésorerie mise à mal. Un tiers d’entre eux est confronté à l’allongement des délais de paiement et pour 15%, ils ont dépassé les 30 jours. Notons que ce délai ne cesse d’augmenter depuis le début de la crise : 7% la semaine du 11 mai, puis 11% la semaine du 1er juin. Pour 72%, ces difficultés s’expliquent en grande partie par le refus de la part du client de prendre en charge les surcoûts liés à la Covid-19 », indique Syntec-Ingénierie.

Alors que la situation semble se normaliser, plus d’une entreprise d’ingénierie sur deux estime que le redémarrage économique n’a pas encore eu lieu. Si une partie des sondés fait déjà état de difficultés de trésorerie, le risque se situe dans les 6 mois à venir pour 20% d’entre eux. Quoi qu’il arrive, les 12 prochain mois seront décisifs pour la moitié des répondants.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Covid-19 : le secteur de la construction demande un arrêt temporaire des chantiers

Le secteur a alerté le gouvernement et demande un arrêt temporaire des chantiers afin de s’organiser.


L’indice IPEA en hausse de 0,2% au 4ème trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent dans la même mesure qu’au trimestre précédent. Cette parution intervient quelques jours après celle du climat des affaires dans le bâtiment, ressorti stable à un haut niveau.


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Ecoreno’v : nouvel effort de la Métropole pour le dispositif


Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé ce jeudi une rallonge de 10 millions d’euros pour le dispositif d’écorénovation.


Inscriptions record aux sélections régionales Worldskills

Le bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes totalise 343 inscrits des 1088 candidats.


Rénovation énergétique : l’État veut rétablir la confiance

Trois ministres ont présenté mardi les actions pour renforcer la lutte contre la fraude, améliorer l’information des consommateurs et rétablir la confiance en matière de rénovation énergétique.


La construction bois adoptée dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes

La vice-présidente de la Région était vendredi à Villefranche-sur-Saône aux côtés de Fibois 69 et de nombreux professionnels du secteur.


Déjà plus de 11.000 logements financés pour une rénovation Ecoréno’v

Plus de 184 millions d’euros de travaux ont été cumulés depuis le début du dispositif, qui a été lancé en 2015.


« Garantir l’équité »

Eric Fournier est le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il participait ce jeudi en présence du ministre chargé de la Ville et du logement à une réunion de concertation portant sur le SPPEH. Nous l’avons interrogé à cette occasion sur le déploiement de ce service public, et sur les annonces réalisées par Julien Denormandie.