Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C'est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.

Selon Emprunt Direct, les taux de crédit immobilier n’ont pas évolué en novembre. Selon l’intermédiaire, les grilles n’ont, depuis le mois d’août, quasiment plus bougé en Auvergne-Rhône-Alpes. « Un contexte particulier, marqué par le confinement, a un impact direct sur l’activité du marché du financement immobilier. On peut en effet d’ores et déjà anticiper une baisse des transactions liée au reconfinement, à l’absence de visites immobilières pendant un mois, et à des conditions de prêt toujours plus strictes. Même si on peut penser un trou d’air moins marqué qu’en mars-avril, la production de crédit devrait s’en trouver affectée », indique Emprunt Direct.

L’intermédiaire note que du point de vue des profils, une proportion toujours plus importante de refus de prêt est constatée après étude des dossiers. « Et même en amont, un nombre important d’établissements refusent d’examiner certaines demandes de crédits, un fait qui avait déjà cours depuis la rentrée. Ceci tend ainsi à exclure une part croissante de ménages éligibles au financement, comme les primo-accédants et investisseurs, mais également de travailleurs salariés ou indépendants de certains secteurs comme la restauration, les commerces, l’aérien, ou encore l’événementiel », indique le courtier.

Il note également que les emprunteurs doivent jouer sur la durée des prêts, avec une moyenne des maturités qui tend à augmenter, et se situe désormais un peu au-delà des 20 ans. « C’est le cas pour plus de la moitié des dossiers », note Emprunt Direct qui souligne que la durée des prêts est ainsi, pour une part majeure des emprunteurs, échelonnée sur une durée comprise entre 20 et 25 ans.

Les banques sélectives

Si les chiffres de la Banque de France publiés en début de mois montrent une hausse de la production de crédit à l’habitat en septembre par rapport à août, avec une production mensuelle, hors renégociationsde 18,9 milliards d'euros, contre 16,8 milliards un mois plus tôt, « cette tendance pourrait être contrariée par un mois d’octobre un peu moins actif et par le reconfinement, qui devrait avoir des conséquences négatives sur la production annuelle ».

« Ceci serait susceptible d'avoir un impact plus global sur le marché immobilier, le levier du financement n’étant plus à même, pour certains ménages, d’absorber la progression des prix, comme c’était le cas il y a encore quelques mois. La sélectivité reste de mise suite aux recommandations édictées il y a un an par le HCSF. Les banques refusent encore d'accorder des prêts à des candidats emprunteurs dont le taux d'effort serait supérieur à 33%, et pour lesquels la maturité de prêt dépasserait les 25 ans, voire même chez certaines banques, 20 ans. Ceci pourrait faire pression de manière importante dans les prochaines semaines sur le périmètre du marché du crédit à l’habitat. Avec la crise économique actuelle, une augmentation du taux de défaut est à anticiper, ce qui est de nature à exacerber la prudence des banques qui font face à une augmentation du coût du risque », conclut Emprunt Direct.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Crédit immobilier : le HCSF lâche du lest

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé d’assouplir une partie des recommandations qu’il avait émises il y a un an.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Chute de la part des primo-accédants, selon Cafpi

Le courtier en crédit immobilier a fait part des dernières tendances sur l’évolution de sa clientèle.


Assurance emprunteur : la résiliation infra-annuelle attendra


Le Conseil constitutionnel a retoqué ce qui avait été voté fin octobre.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C’est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Renouvellement du Conseil d’administration de CNCEF Crédit

L’association professionnelle des IOBSP l’a élu le 6 juillet.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.