Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l'occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».

L'association The French Proptech, mouvement social d'entrepreneur qui fédère les acteurs de l'immobilier et de l'innovation, a annoncé « le renouvellement de son partenariat avec Procivis pour la saison 2020-2021 à l'occasion d'un meet-up national entre les startups ambassadrices du mouvement en régions et les référents innovation du réseau national Procivis ».

Le réseau Procivis est présent sur tous les métiers de l'immobilier, de la construction de maisons individuelles, la promotion immobilière, l'administration de biens, les services immobiliers, l'aménagement de terrains à bâtir, ou encore la construction et la location de logements de type HLM.

Engagement sociétal fort

Cet acteur du logement singulier indique porter « des valeurs coopératives qui se traduisent par un engagement sociétal fort auprès des ménages modestes à qui nous accordons des prêts sans intérêt pour les aider à rénover leur logement, l'adapter au handicap ou au vieillissement, ou pour en faire l'acquisition ». Le réseau unique constitue un trait d'union entre le secteur privé, l'économie sociale et solidaire et le mouvement HLM.

Pour Franck Petit, directeur de l'habitat neuf au sein de Procivis, « le digital nous accompagne désormais au quotidien dans nos actions de marketing, communication, commerce et administration des ventes. Les nouvelles solutions nous ont permis de très nettement nous améliorer dans l'expérience client en particulier. Par la numérisation de ses process, le secteur immobilier peut réaliser des gains de productivité considérables en phases de conception et de réalisation tout comme dans la gestion des biens en suivant l'habitat et l'habitant tout en long de leur ‘vie commune’. Nous souhaitons au sein du réseau Procivis nous positionner comme un véritable joint-venture opérationnel Immobilier-Numérique, c'est ce qui nous motive dans le partenariat avec The French Prop Tech que nous soutenons depuis sa création et sommes heureux de renouveler cette année encore. »

Le partenariat renouvelé vient donc appuyer la stratégie du réseau immobilier, et ainsi « accélérer la transition digitale de ses métiers, renforcer son positionnement d'acteur innovant et former l'ensemble de son réseau aux outils et solutions proposés par les startups proptech françaises ».

Collaboration axée sur 4 sujets

La collaboration à la fois nationale et régionale sera notamment axée sur quatre sujets que sont les nouveaux outils de réalité augmenté, la digitalisation de la commercialisation, le financement des projets d'acquisition et le BIM.

Des sessions de pitch inversés, la découverte des startups du mouvement, des missions de conseil, learning expedition et lab° innovation sont également au programme du partenariat. Elles permettront de développer de nouvelles idées et de créer des synergies avec la communauté. En parallèle, Procivis embarquera aux côtés des startups et des autres partenaires du mouvement pour les nouvelles dates du French Proptech Tour en 2021.

« Ensemble, French Proptech et Procivis s'engagent à promouvoir une innovation française humaniste et accessible à toutes et tous, au service du lien social et d'un projet urbain responsable et durable », concluent les deux entités.

Pour Pierre Leroy, président du mouvement French Proptech : “La mutation du secteur immobilier et bâtiment s'accélère. La pandémie et les confinements successifs réinterrogent tous les modèles de développement urbain ainsi que la conception même des logements. Il est essentiel pour les acteurs traditionnels de s'adapter pour répondre efficacement aux enjeux écologiques, économiques ainsi que ceux liés aux nouveaux usages. Cette transition urgente ne pourra passer que par la collaboration entre les acteurs traditionnels de l'immobilier et l'écosystème des startups de la Proptech. C'est une façon vertueuse de développer de la valeur localement et de résister aux futurs assauts des géants du numérique qui arrivent sur le marché de l'immobilier. Procivis de part sa vision et les valeurs portées par le groupe a compris cela depuis le début de la création de French Proptech. Ce partenariat est une réelle opportunité pour nos adhérents, nous sommes absolument ravis de cette confiance renouvelée”.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


A Lyon, une longue attente avant qu’un achat immobilier soit rentable

null
Cafpi a fait part de sont étude annuelle sur l’opportunité d’acheter par rapport à la location.


Coliving : Colonies et CDC Habitat annoncent un partenariat

Les deux entités ont fait part d’un partenariat portant sur un investissement cible de 200 millions d’euros pour développer des résidences de coliving en zones tendues.


Pas d’explosion, pour l’heure, des impayés de loyers

nullLe ministre chargé de la Ville et du Logement a réuni l’observatoire national des impayés locatifs.


Logement : Gérard Collomb fustige la politique de la Métropole

Dans un tweet écrit avant l’ouverture du 82e congrès HLM à Lyon Eurexpo, Gérard Collomb a commenté sur twitter « la chute » en matière de production de logements.


Le 82e congrès HLM s’ouvre ce mardi à Lyon

Le congrès organisé par l’Union sociale pour l’habitat se tiendra sur trois jours à Eurexpo. Il accueillera ce mardi le ministre du logement, Olivier Klein.


Encadrement des loyers : Villeurbanne veut sanctionner les contrevenants

nullLe maire de Villeurbanne a demandé des sanctions envers les contrevenants aux règles d’encadrement des loyers mises en place dans la ville.


Immobilier neuf : le marché lyonnais devrait passer sous les 3.000 ventes en 2022

La FPI et le CECIM ont présenté les chiffres de réservations de logements neufs en région lyonnaise. L’occasion de tirer la sonnette d’alarme sur une production trop faible.


Un partenariat renouvelé entre Action Logement et la Métropole

Courant juillet, à quelques semaines du congrès HLM de l’Union sociale pour l’habitat qui se tiendra à Lyon fin septembre, l’organisme paritaire et la Métropole de Lyon organisaient une présentation de leur convention cadre de partenariat.


Les loyers sont désormais bloqués pour les passoires thermiques

Un an après la publication de la loi de lutte contre le dérèglement climatique, les propriétaires ne peuvent plus augmenter les loyers des logements aux DPE classés F ou G.


Lyon dans le top 3 des villes où trouver une colocation est le plus difficile

C’est l’enseignement de l’étude annuelle de LocService.fr. Le loyer moyen d’une chambre en colocation atteint 439€.


Hausse du coût de la vie étudiante, toujours portée par le logement

nullLa FAGE et l’UNEF ont fait part de leurs indicateurs portant sur le coût de la vie étudiante, et notamment le logement.


Des loyers étudiants de 568€ à 674€ à Lyon, selon Fatlooker

L’agence en ligne a réalisé une étude sur les loyers observés en 2022 sur les portails immobiliers. Celle-ci prend pour base un studio de 25 m² loué meublé.


Le plafonnement de l’IRL à 3,5% adopté en 1ère lecture

L’Assemblée nationale a approuvé le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5 % pendant un an ainsi qu’une revalorisation de 3,5 % des APL, dans le cadre de l’examen du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat. En première lecture, le projet de loi en faveur du pouvoir d’achat était examiné ce jeudi […]


Des organisations opposées au plafonnement de l’ILC

nullL’UNPI, la FEI et le CNCC se disent, dans un communiqué commun, opposées à l’adoption d’une mesure de plafonnement de l’indexation des baux commerciaux.


L’arrêté d’encadrement des loyers suspendu partiellement

Le Tribunal administratif de Paris a rendu sa décision suite à la requête de l’UNPI contre l’encadrement des loyers dans la capitale. Selon l’UNPI, ceci démontre à nouveau l’instabilité juridique du dispositif.