Un déjeuner au chaud pour les compagnons du BTP

La fédération BTP Rhône s’est mobilisée pour ses adhérents et est intervenue auprès de l’État et de l’UMIH pour leur permettre de déjeuner au chaud.

Du fait de la crise de la Covid-19, les restaurants restent fermés. Or ceci est un problème pour tous les compagnons du bâtiment et des travaux publics, qui sont souvent obligés de manger froid. « Les restaurants étant fermés, les pauses déjeuner sur les chantiers sont très inconfortables. La fermeture des restaurants fait durer cette situation un peu plus délicate pour les métiers d’extérieur », indique la fédération BTP Rhône .

Cette dernière a ainsi prêté main forte aux compagnons et artisans du BTP « pour faciliter des conditions de travail de meilleure qualité et un environnement plus satisfaisant », indique la fédération.

La fédération est ainsi intervenue auprès de l’État et de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) pour aider à améliorer les conditions dans lesquelles les compagnons passent leur temps de pause du midi. Grâce à cette action, un accord permet une convention temporaire de restauration collective entre les entreprises du BTP et les restaurateurs. L’objectif est de permettre l’accueil des salariés et des artisans du BTP dans les restaurants et donc offrir la possibilité de prendre des repas chauds dans des conditions satisfaisantes.

« Deux solutions ont été mises en place pour répondre à l’attente des adhérents de la Fédération : la sollicitation des collectivités pour occuper les salles communales et la signature d'une convention avec des restaurateurs disposés à ouvrir leurs restaurants, et ce, pour un nombre de couverts précis et commandé à l’avance », explique BTP Rhône.

Conditions sanitaires strictes

Les restaurateurs qui ont signé cette convention sont autorisés à ouvrir tout en conservant le bénéfice des aides gouvernementales spéciales COVID-19. Les restaurateurs s’engagent bien évidemment à faire respecter des conditions sanitaires strictes. Ils doivent veiller à éviter tout brassage des groupes et des entreprises en les séparant, et à faire respecter les protocoles de la restauration collective ainsi que les gestes barrières. Les personnes accueillies ont une place assise, et une même table ne peut ainsi regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de quatre personnes.

Une distance minimale de deux mètres est garantie entre les chaises occupées par chaque personne, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Cette règle de distance ne s’applique pas aux groupes, dans la limite de quatre personnes, venant ensemble ou ayant réservé ensemble. La capacité maximale d’accueil de l’établissement est affichée et visible depuis la voie publique lorsqu’il est accessible depuis celle-ci. Le personnel des établissements portent un masque de protection, tout comme les personnes accueillies de onze ans et plus lors de leurs déplacements au sein de l’établissement.

La préfecture précise de son côté qu'un restaurateur privé peut passer, sous sa propre responsabilité, une convention écrite avec plusieurs entreprises du BTP à la condition qu’elles interviennent sur un même chantier. Les démarches sont disponibles sur le site de la préfecture du Rhône (https://www.rhone.gouv.fr/Actualites/Nouvelle-solution-de-restauration-pour-les-salaries-du-BTP). Les services de l’État notent que cette mesure vise également à soutenir les restaurateurs qui resteront éligibles à l'activité partielle prise en charge à 100 %, aux exonérations de charge ou encore au fonds de solidarité, à l'image des restaurants qui proposent un service de click & collect.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Rebond des mises en vente de logements neufs dans la Métropole de Lyon

nullLa FPI a fait part jeudi des points marquants du marché du logement neuf dans les régions. Les réservations nettes de logements sont en assez nette hausse.


Des maires font planer des menaces sur les octrois de permis de construire

Bruno Bernard a réagi à la tribune de plus d’une quarantaine de maires de la Métropole publiée le week-end dernier dans le JDD.


La FFB décrit « une relance bridée »

Le logement neuf poursuit son redressement, mais l’amélioration-entretien est affiche des chiffres un peu moins positifs que prévu.


Nexity lauréat des îlots B1 et C1 Nord à Lyon Confluence

nullLa Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la SPL Lyon Confluence ont sélectionné l’offre du promoteur à l’issue d’une consultation lancée en 2020.


Poursuite du redressement des heures travaillées sur les chantiers du BTP

C’est ce qui ressort de l’étude sur l’activité des ouvriers sur les chantiers du BTP au deuxième trimestre 2021.


La Métropole de Lyon participe au MIPIM 2021

La collectivité est présente au salon international de l’immobilier à Cannes.


Villefranche-sur-Saône: un bâtiment de santé réalisé en modulaire bois

La construction, démarrée il y a près d’un an, est réalisée sur le site de l’Hôpital Nord-Ouest-Villefranche.


ZAC des Girondins : Atelier du Pont Architectes remporte un concours

Atelier du Pont Architectes a remporté avec Diagonale et Edelis le concours pour la construction en bois et pierre massive d’un îlot de logements sur la ZAC des Girondins à Lyon. Le projet a été dessiné à quatre mains par plusieurs architectes.


Groupe SLCI : Pierre-Marie Le Gloanec devient directeur général délégué

nullCette nomination vise à contribuer au développement que s’est fixé le groupe sur le territoire régional.


Net rebond de la construction de logements

Les chiffres des mises en chantier et des permis de construire clos à fin juillet montrent une nette progression de l’activité sur un an. Y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.


« On ne peut plus avoir la certitude d’avoir raison tout seul »

Nous avons rencontré, avant l’été, Hélène Geoffroy, la nouvelle présidente de la SERL. Nous avons évoqué avec elle les nouvelles orientations en termes d’aménagement, d’urbanisme qu’elle compte porter au sein de cette société d’économie mixte. Elle était accompagnée de Vincent Malfère, directeur général de la structure.


Net rebond des réservations de logements neufs au deuxième trimestre

null
Le niveau des réservations demeure toutefois toujours inférieur à celui observé avant la crise sanitaire.


Logement : la droite critique vertement la politique de la Métropole de Lyon

nullLe groupe d’opposition de droite estime que le logement n’est un sujet « ni important ni urgent » pour la majorité métropolitaine.


Hausse des mises en chantier de logements

nullLes autorisations et mises en chantier logement ont augmenté, à la fois en juin et sur un an. Les mises en chantier s’avèrent être en nette hausse en Auvergne-Rhône-Alpes.