Un déjeuner au chaud pour les compagnons du BTP

La fédération BTP Rhône s’est mobilisée pour ses adhérents et est intervenue auprès de l’État et de l’UMIH pour leur permettre de déjeuner au chaud.

Du fait de la crise de la Covid-19, les restaurants restent fermés. Or ceci est un problème pour tous les compagnons du bâtiment et des travaux publics, qui sont souvent obligés de manger froid. « Les restaurants étant fermés, les pauses déjeuner sur les chantiers sont très inconfortables. La fermeture des restaurants fait durer cette situation un peu plus délicate pour les métiers d’extérieur », indique la fédération BTP Rhône .

Cette dernière a ainsi prêté main forte aux compagnons et artisans du BTP « pour faciliter des conditions de travail de meilleure qualité et un environnement plus satisfaisant », indique la fédération.

La fédération est ainsi intervenue auprès de l’État et de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) pour aider à améliorer les conditions dans lesquelles les compagnons passent leur temps de pause du midi. Grâce à cette action, un accord permet une convention temporaire de restauration collective entre les entreprises du BTP et les restaurateurs. L’objectif est de permettre l’accueil des salariés et des artisans du BTP dans les restaurants et donc offrir la possibilité de prendre des repas chauds dans des conditions satisfaisantes.

« Deux solutions ont été mises en place pour répondre à l’attente des adhérents de la Fédération : la sollicitation des collectivités pour occuper les salles communales et la signature d'une convention avec des restaurateurs disposés à ouvrir leurs restaurants, et ce, pour un nombre de couverts précis et commandé à l’avance », explique BTP Rhône.

Conditions sanitaires strictes

Les restaurateurs qui ont signé cette convention sont autorisés à ouvrir tout en conservant le bénéfice des aides gouvernementales spéciales COVID-19. Les restaurateurs s’engagent bien évidemment à faire respecter des conditions sanitaires strictes. Ils doivent veiller à éviter tout brassage des groupes et des entreprises en les séparant, et à faire respecter les protocoles de la restauration collective ainsi que les gestes barrières. Les personnes accueillies ont une place assise, et une même table ne peut ainsi regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de quatre personnes.

Une distance minimale de deux mètres est garantie entre les chaises occupées par chaque personne, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Cette règle de distance ne s’applique pas aux groupes, dans la limite de quatre personnes, venant ensemble ou ayant réservé ensemble. La capacité maximale d’accueil de l’établissement est affichée et visible depuis la voie publique lorsqu’il est accessible depuis celle-ci. Le personnel des établissements portent un masque de protection, tout comme les personnes accueillies de onze ans et plus lors de leurs déplacements au sein de l’établissement.

La préfecture précise de son côté qu'un restaurateur privé peut passer, sous sa propre responsabilité, une convention écrite avec plusieurs entreprises du BTP à la condition qu’elles interviennent sur un même chantier. Les démarches sont disponibles sur le site de la préfecture du Rhône (https://www.rhone.gouv.fr/Actualites/Nouvelle-solution-de-restauration-pour-les-salaries-du-BTP). Les services de l’État notent que cette mesure vise également à soutenir les restaurateurs qui resteront éligibles à l'activité partielle prise en charge à 100 %, aux exonérations de charge ou encore au fonds de solidarité, à l'image des restaurants qui proposent un service de click & collect.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Worldskills France 2022 : Vicat partenaire métiers

La phase 2 des finales nationales se déroule du 12 au 15 janvier à Lyon. Le groupe va fournir, dans ce cadre, tous types de produits.


«Un état mixte où on est à la fois locataire et propriétaire»

Mireille Vernerey est la présidente d’OGIC. Nous évoquons avec elle deux nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété immobilière développées par le promoteur.


Le rebond de la construction de logements se poursuit

null
Le nombre de mises en chantier est désormais assez supérieur aux 12 mois précédant le premier confinement. Cette dynamique observée au niveau national est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le promoteur montpelliérain GGL s’implante dans la région

Aménageur et promoteur né à Montpellier il y a quarante ans, le groupe GGL a initié il y a deux ans une politique de conquête territoriale qui l’amène naturellement à envisager le secteur Rhône-Alpes. Deux projets sont déjà bien avancés au sein du pôle économique Techlid.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Vincent Davy, nouveau président de la FPI Alpes

nullLe directeur régional de Credit Agricole Immobilier succède à Oliver Gallais, qui présidait la FPI Alpes depuis presque 9 ans.


BLB Constructions devient Demathieu Bard Bâtiment Sud-Est

nullLe groupe basé à Villeurbanne a annoncé entamer une démarche d’uniformisation de ses entités et filiales.


Villefranche Beaujolais Saône : lancement du projet « Beau Parc »

nullSitué sur la commune d’Arnas, ce lancement constitue le plus grand projet de développement économique de la communauté d’agglomération.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.


La FFB demande une mesure fiscale exceptionnelle

La fédération a été reçue par le ministre du Budget à Bercy, mardi matin.


Logement : forte hausse des permis de construire sur un an

null
468.000 logements ont été autorisés à la construction, soit 71.200 de plus qu’au cours des douze mois précédents. La hausse est ainsi de 17,9%. Sur 3 mois, les logements commencés sont, eux, en progression de 6%. La tendance s’observe aussi en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.


Vill’Arborea Plaza et Brickwall ont été inaugurés


GERLAND, LA MUTATION –
DCB International, 6e Sens Immobilier, et Nexity ont inauguré lundi cet ensemble immeuble en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.