Un déjeuner au chaud pour les compagnons du BTP

La fédération BTP Rhône s’est mobilisée pour ses adhérents et est intervenue auprès de l’État et de l’UMIH pour leur permettre de déjeuner au chaud.

Du fait de la crise de la Covid-19, les restaurants restent fermés. Or ceci est un problème pour tous les compagnons du bâtiment et des travaux publics, qui sont souvent obligés de manger froid. « Les restaurants étant fermés, les pauses déjeuner sur les chantiers sont très inconfortables. La fermeture des restaurants fait durer cette situation un peu plus délicate pour les métiers d’extérieur », indique la fédération BTP Rhône .

Cette dernière a ainsi prêté main forte aux compagnons et artisans du BTP « pour faciliter des conditions de travail de meilleure qualité et un environnement plus satisfaisant », indique la fédération.

La fédération est ainsi intervenue auprès de l’État et de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) pour aider à améliorer les conditions dans lesquelles les compagnons passent leur temps de pause du midi. Grâce à cette action, un accord permet une convention temporaire de restauration collective entre les entreprises du BTP et les restaurateurs. L’objectif est de permettre l’accueil des salariés et des artisans du BTP dans les restaurants et donc offrir la possibilité de prendre des repas chauds dans des conditions satisfaisantes.

« Deux solutions ont été mises en place pour répondre à l’attente des adhérents de la Fédération : la sollicitation des collectivités pour occuper les salles communales et la signature d'une convention avec des restaurateurs disposés à ouvrir leurs restaurants, et ce, pour un nombre de couverts précis et commandé à l’avance », explique BTP Rhône.

Conditions sanitaires strictes

Les restaurateurs qui ont signé cette convention sont autorisés à ouvrir tout en conservant le bénéfice des aides gouvernementales spéciales COVID-19. Les restaurateurs s’engagent bien évidemment à faire respecter des conditions sanitaires strictes. Ils doivent veiller à éviter tout brassage des groupes et des entreprises en les séparant, et à faire respecter les protocoles de la restauration collective ainsi que les gestes barrières. Les personnes accueillies ont une place assise, et une même table ne peut ainsi regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de quatre personnes.

Une distance minimale de deux mètres est garantie entre les chaises occupées par chaque personne, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Cette règle de distance ne s’applique pas aux groupes, dans la limite de quatre personnes, venant ensemble ou ayant réservé ensemble. La capacité maximale d’accueil de l’établissement est affichée et visible depuis la voie publique lorsqu’il est accessible depuis celle-ci. Le personnel des établissements portent un masque de protection, tout comme les personnes accueillies de onze ans et plus lors de leurs déplacements au sein de l’établissement.

La préfecture précise de son côté qu'un restaurateur privé peut passer, sous sa propre responsabilité, une convention écrite avec plusieurs entreprises du BTP à la condition qu’elles interviennent sur un même chantier. Les démarches sont disponibles sur le site de la préfecture du Rhône (https://www.rhone.gouv.fr/Actualites/Nouvelle-solution-de-restauration-pour-les-salaries-du-BTP). Les services de l’État notent que cette mesure vise également à soutenir les restaurateurs qui resteront éligibles à l'activité partielle prise en charge à 100 %, aux exonérations de charge ou encore au fonds de solidarité, à l'image des restaurants qui proposent un service de click & collect.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le chantier de réhabilitation des universités des quais Berthelot livré

Les bâtiments du site universitaire des quais ont fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2014.


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Joris Duquoc devient directeur Auvergne-Rhône-Alpes de Linkcity

Celui qui avait rejoint Linkcity il y a 8 ans, en 2014, a désormais la responsabilité du développement et des activités depuis les implantations de la région.


Comment l’arrivée du métro transforme les hôpitaux Sud

nullUne visite du chantier du futur pôle multimodal était organisée ce mercredi. L’occasion pour Anne Decq-Garcia, la directrice du groupement hospitalier Lyon Sud d’expliquer la mue profonde pour l’établissement.


Les artisans décrivent un rythme de travail intense qui génère de la fatigue

La CAPEB a fait part des résultats de la 8e édition du baromètre ARTI Santé BTP.


Le bâtiment tient, mais…

nullLa fédération française du bâtiment (FFB) a, en cours de semaine, fait part, lors d’une conférence de presse, des derniers chiffres du secteur. Si ce dernier, globalement, tient, l’organisation espère pouvoir faire avancer certaines problématiques récurrentes lors des assises du bâtiment.


Charbonnières-les-Bains : livraison de « Carré Lison »

nullLe Groupe em2c a annoncé ce jeudi la livraison de ce programme localisé au coeur de la ville de l’ouest lyonnais.


«Nous atteignons les 5.000€ du m² à Clermont-Ferrand »

Stéphane Roque est le président de la FPI Auvergne. Nous évoquons avec lui les principales problématiques du marché sur ce territoire.


Le « Domaine de Thémis », Pyramide d’Argent 2022 en Auvergne


La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) d’Auvergne organisait jeudi sa cérémonie des « Pyramides d’Argent » à l’Hôtel de ville de Clermont-Ferrand.


Sainte-Foy-lès-Lyon : pose de la première pierre d’«Esprit Domaine»

Eiffage Immobilier a réalisé jeudi dernier la pose de la première pierre de cette résidence situé sur le site de la Salette.


La résidence « Eko » inaugurée à Villeurbanne


Cette inauguration avait lieu jeudi dernier, en présence de de la première adjointe au maire de Villeurbanne.


Villeurbanne : inauguration de la résidence « Solaris »

L’évènement inaugural de ce programme situé cours Tolstoï est inscrit, ce mardi, à l’agenda du maire, Cédric Van Styvendael.


Une matinale de la FPI sur le logement pour tous

nullLa fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise organisait ce mercredi une matinale de débat sur le logement pour tous.


Le net rebond des permis de construire se poursuit


Le service des données et des études statistiques du ministère de la Transition écologique a fait part des données sur la construction de logements à fin avril.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.