QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, a fait part ce mardi d’un courrier au Premier ministre, Jean Castex. Dans ce courrier, il a rappelé que, lors du dernier comité interministériel à la ville, en janvier dernier, France Urbaine avait appelé à la réactualisation du pacte de Dijon, à l'aune de la crise sanitaire, économique et sociale.

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville, déjà fragilisés, sont en effet fortement touchés par cette crise et ses conséquences depuis plus d’un an, avec à la clé une augmentation inédite des précarités. Comptant 5,4 millions de Français, le taux de pauvreté y est en effet de 42%, le taux de chômage de 22,5%, contre 8,2% au niveau national. Or le nombre de médiateurs est passé de plus de 20.000 en 2001 à 12.000 depuis 2017.

Face à cette situation, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole a écrit au premier Ministre pour solliciter l’instauration de dispositifs ciblés de formation et d’insertion pour les jeunes des quartiers prioritaires, regrettant au passage, au-delà des effets d'annonce, l’insuffisance des mesures gouvernementales.

« Les collectivités locales sont des acteurs majeurs en matière de développement économique et social urbain. Ainsi, il serait pertinent de les réunir aux cotés des acteurs associatifs, des acteurs de l’insertion et de la formation, ainsi que du monde économique local afin de proposer des formations adaptées permettant d'orienter ces jeunes vers des métiers sous tension ou porteurs d’emploi. Les besoins en termes de recrutements et de formations des entreprises se définissent au plus près des réalités économiques des territoires, et par conséquent des dispositifs nationaux en matière d’emploi se révèlent parfaitement inefficaces», note l’élu.

Une réactualisation du pacte de Dijon demandée

Le pacte de Dijon signé en juillet 2018 promouvait une refonte de la manière de construire et de mettre en œuvre les politiques de cohésion urbaine et sociale, partagées entre l’Etat et les collectivités. Il clarifiait les responsabilités des collectivités et de l’Etat, et appelait à une politique, non plus fragmentée par la juxtaposition de dispositifs spécifiques ou d’appels à projets, mais à une politique transversale, intégrée, et décloisonnée. Dans ce cadre, les collectivités territoriales engagent leurs responsabilités en matière de développement économique et d’emploi, de mobilités et d’habitat, tandis que l’action de l’Etat est attendue dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la sécurité et justice.

La réactualisation du Pacte de Dijon n’étant possible que si les collectivités territoriales disposent de moyens suffisants, Gaël Perdriau expliquait, dès le mois d’avril dernier dans une tribune libre, la nécessité de créer un poste spécifique dans la comptabilité. « Les concours des collectivités, liées aux conséquences du COVID 19, seraient, tant au niveau de l'investissement que du fonctionnement, clairement isolées, budgétairement, dans une troisième section, appelée à disparaître aussi rapidement que possible, la lisibilité des documents financiers locaux n'en sera que plus grande pour les citoyens et les partenaires des collectivités. Cela pourrait passer par un principe simple : seules sont éligibles, au titre du fonctionnement, les dépenses ne générant aucune récurrence temporelle et celles découlant de l'investissement et de la gestion de la relance locale due à la crise sanitaire. Une telle évolution comptable ne peut s'entendre qu'en l'accompagnant d'une réflexion approfondie, débouchant sur des actions très concrètes, en matière de fiscalité et de maîtrise de l'imposition locale par les collectivités ce qui suppose aussi de définir un nouvel équilibre avec la fiscalité nationale ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Eiffage Immobilier cède un immeuble de bureaux à Jonage et Pusignan

C’est JLL qui a accompagné cette opération.


La proximité d’un espace vert positif pour les prix des logements… mais pas à Lyon

nullC’est le constat dressé par Meilleurs Agents, leader de l’estimation immobilière en ligne.


Silex² récompensé aux « Trophées du Cadre de vie »

Le projet de rénovation extension de la tour EDF opéré par Covivio a obtenu une récompense au festival national FimbACTE.


Téléphérique Francheville/Lyon : approbation des objectifs et modalités de la concertation

nullLe comité syndical du SYTRAL se réunissait ce lundi.


La friche Fagor Brandt accueillera encore des évènements culturels pendant 2 ans

La Métropole et les acteurs culturels ont indiqué dans un communiqué commun qu’un usage temporaire du site pourra être réalisé jusqu’à novembre 2023.


Une rencontre avec les acteurs économiques sur la ZFE

La concertation sur la zone à faibles émissions se poursuit ce lundi avec les acteurs économiques du territoire.


Décès brutal de Richard Llung, ancien adjoint au logement de Villeurbanne

nullCet homme de gauche avait été, pendant de de nombreuses années, adjoint de Jean-Paul Bret, ancien maire de Villeurbanne. Il fut également vice-président de la Métropole en charge de la planification et de la révision du PLU-H.


Une mission sénatoriale sur la Métropole de Lyon

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé, lors du congrès annuel de l’association des maires du Rhône, une mission sur la gouvernance de la collectivité.


Expérimentation de piétonisation du cours Charlemagne : 3ème réunion publique

null
Celle-ci, qui restituera les résultats de cette expérimentation, aura lieu ce lundi 18 octobre en visioconférence à 18h30.


Vers plus de complémentarité entre le vélo et les transports collectifs

Le réseau de transports en commun de Lyon va, dans la Métropole, accompagner, de manière complémentaire, l’usage du vélo.


Crédit immobilier : un taux moyen à 1.05%, selon CSA/Crédit Logement


L’Observatoire a fait part mardi de son point trimestriel. Les courtiers sont mitigés en matière d’évolution de la production.


L’activité économique se redresse en Auvergne-Rhône-Alpes

L’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes a publié ce mercredi sa note de conjoncture trimestrielle.


Gleizé : 24 maisons passives en bois/paille, sans système de chauffage

L’Opac du Rhône a attribué, en tant qu’aménageur, la réalisation de 24 maisons passives en bois/paille et sans système de chauffage à Mercier Immobilier.


« On se rapproche de la normale »

Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL Lyon. Nous évoquons avec lui la situation du marché lyonnais des bureaux, mais aussi les changements d’approche des entreprises utilisatrices consécutifs à la crise sanitaire.


Travaux de sécurisation de la passerelle portes des Alpes

Une fermeture du boulevard Porte des Alpes entre la rue du Dauphiné et l’allée du parc à Saint-Priest a été décidée du 8 au 15 octobre.