Gerland : une centrale de production de froid bas carbone inaugurée | Lyon Pôle Immo

Gerland : une centrale de production de froid bas carbone inaugurée

Les élus de la Ville et de la Métropole ont inauguré ce réseau qui alimente le réseau de climatisation, en présence de la directrice de la Banque des territoires en AURA et du directeur de Dalkia en région Centre-Est.

La centrale de production de froid bas carbone pour le réseau de climatisation de Gerland a été inaugurée ce mercredi, en présence de Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, Fanny Dubot, maire du 7e arrondissement, de Sylvie Jéhanno, présidente-directrice générale de Dalkia, Barbara Falk, directrice de la Banque des territoires en Auvergne Rhône-Alpes et Jérôme Aguesse, directeur de Dalkia en région Centre-Est.

Climatiser 300.000 m² de bâtiments tertiaires

Cette centrale de production de froid alimente le réseau de climatisation du quartier de Gerland, dans le 7e arrondissement de Lyon. Celle-ci, qui a été mise en service le 5 septembre dernier, permettra de climatiser 300.000 m² de bâtiments tertiaires dans le deuxième quartier d’affaires de la Métropole.

Cette centrale de production de froid totalement invisible a été construite sous le skate-park de Gerland, dans les sous-sols d’une ancienne friche industrielle.

« Elle alimente un réseau de climatisation complétement neuf de 4,2 kilomètres qui serpente dans le nouveau quartier d’affaires de Gerland et distribue de l’eau à 5°C aux bâtiments raccordés. Ont déjà prévu de s’y raccorder le pôle de formation Agrapole, LE LOU, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, le Centre International de Recherche contre le Cancer ainsi que le centre de formation de l’Organisation Mondiale de la Santé qui ouvrira ses portes en 2023. À terme, ce sont près de 300.000 m² de bureaux qui bénéficieront de cette climatisation plus performante et plus respectueuse de l’environnement. »

Métropole de Lyon

Trois machines de production de froid

La collectivité précise que cette installation fonctionne avec trois machines de production de froid de 4 MW chacun et sera complétée, avec l’augmentation progressive des raccordements et des besoins, par une quatrième machine pour un total de 15 MW ainsi que des piscines de glaces pour du stockage de froid. Cette centrale présente un coefficient d’efficacité nettement supérieur aux autres systèmes : pour 1kWh d’électricité consommé, elle fournit entre 5 et 6 kWh de froid alors qu’une climatisation collective classique fournit elle entre 1,5 et 3kWh de froid. Cette centrale valorise enfin les eaux d’infiltration du Rhône pour son fonctionnement et fabrique donc ainsi du froid à partir d’une énergie renouvelable, non émettrice de gaz à effet de serre.

Investissement total de 18,5 millions d’euros

L’investissement pour la construction et l’installation de la centrale de production est de 8,5 millions d’euros. L’investissement total comprenant la mise en place de 4,2 kilomètres de canalisations se monte à 18,5 millions d’euros, financés dans le cadre d’une délégation de service public par Dalkia et la Banque des Territoires.

« Le rafraichissement des centres urbains et la lutte contre les phénomènes d’îlots de chaleur sont des enjeux territoriaux, sanitaires et environnementaux majeurs pour s’adapter au changement climatique. Les réseaux de froid apportent une réponse efficace et vertueuse à ces défis. »

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

« Les réseaux de chaleur et de froid permettent de développer massivement les énergies renouvelables, tout en contenant les prix. Le froid urbain, qui contribue à adapter Lyon aux étés caniculaires réguliers, s’inscrit pleinement dans notre démarche « Lyon 2030 » : inspirer le changement pour que la neutralité climatique ne se fasse pas au détriment de la qualité de vie. »

Grégory Doucet, maire de Lyon

« Les réseaux de climatisation comme les réseaux de chaleur sont d’excellents outils au service des territoires pour accélérer leur transition énergétique. Cette nouvelle installation est un bel exemple d’efficacité énergétique à partir d’énergie bas carbone. »

Sylvie Jéhanno, présidente-directrice générale de Dalkia

« La Banque des Territoires intervient massivement en fonds propres pour financer ce réseau de chaud et de froid nouvelle génération et s’inscrire dans des objectifs toujours plus ambitieux de recours aux énergies renouvelables pour lutter contre le réchauffement climatique. »

Barbara Falk, directrice de la Banque des territoires en Auvergne Rhône-Alpes

«Ce réseau de froid offre des rendements bien supérieurs et moins émissifs que les autres systèmes de climatisation, au bénéfice des territoires et de leurs habitants. »

Jérôme Aguesse, Directeur de Dalkia en Centre-Est





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Oullins-Pierre-Bénite : l’expérimentation sur les mobilités passe en phase 2

L’étape 2 de l’expérimentation des nouvelles mobilités à Oullins-Pierre-Bénite débutera à la fin du mois de juillet, a indiqué la Métropole.


Nouveau Vélo’v électrique : hausse de la puissance

Cette augmentation de la puissance est réalisée sur les 428 stations de la métropole.


Futures lignes T9 et T10 : accélération des chantiers des ouvrages d’art

Les travaux s’accélèrent pour les projets des trois futures lignes de tramway.


Une réunion publique mercredi sur le projet « Rive Droite »

nullCette réunion publique, précédée d’un forum citoyen, se tiendra dans les salons de l’Hôtel de Ville.


Recul de la demande placée de bureaux au 1er semestre en Ile-de-France

C’est le constat dressé par Immostat, qui a publié ce vendredi ses chiffres du deuxième trimestre. Sur les six premiers mois de l’année, les investissements en immobilier d’entreprise chutent de 39% en France, à 4,1 milliards d’euros.


Changement de gouvernance chez Ogic

Virginia Bernoux, qui était jusqu’ici présidente du directoire, laisse sa place à un duo de directeurs généraux, constitué de Jérôme Roussel et Caroline Delgado-Rodoz.


L’urbanisme transitoire s’affiche sur la rive droite du Rhône

nullUne première étape se déploie depuis quelques jours sur les quais avec des fresques géantes au sol, des « espaces publics portatifs » et une ombrière sur l’embarcadère de la place Antonin Poncet.


Des sanctions durcies sur les dépôts sauvages à Villeurbanne

La Ville a annoncé mettre en place à partir de septembre une surveillance et des sanctions plus sévères pour dissuader les contrevenants.


La Saulaie : le groupement lauréat de l’îlot 4 connu à l’automne

Une réunion publique a eu lieu ce mercredi à Oullins-Pierre-Bénite.


Un plan pour donner plus de place aux piétons

nullAvec son « Plan piéton », la Métropole de Lyon entend poursuivre sa dynamique d’aménagement en faveur des piétons.


De nouvelles mesures contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées

La Métropole de Lyon a voté un certain nombre de mesures renforçant l’action en faveur de la lutte contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées.


Clermont Auvergne Métropole : plus de caméras dans les zones d’activités

251 caméras protégeront à la fin de l’année les zones d’activités économiques de la métropole auvergnate.


PFAS : mise en œuvre de la première phase du plan d’actions

Celui-ci vise à lutter contre les «polluants éternels».


Correction du prix du bois

Les cours du bois sur pied sont en baisse de 10 %, selon l’indicateur 2024 du prix de vente de bois sur pied en forêt privée.


La moitié des livraisons ont été faites au 1er trimestre

nullDans son baromètre des livraisons futures de bureaux à Lyon, JLL évoque des «projets tertiaires bousculés par un contexte perturbé».