Prix de l’immobilier à Lyon : de 5 à 10% de hausse en 2011

Les notaires ont communiqué leurs premières prévisions pour l’année. Ils prévoient une hausse de près de 10% dans les grandes métropoles, comme Paris et Lyon. Le rythme d'augmentation pourrait toutefois ralentir au second semestre.

La hausse des prix n’est pas terminée. C'est en substance ce qu'ont indiqué ce matin les notaires de France, qui ont dressé un panorama complet des prix et des perspectives pour 2011 en matière d'immobilier.

+5 à 10% pour les appartements à Lyon

À Lyon, la hausse des prix devrait s'établir entre 5 et 10%, selon les notaires de France. La ville ferait moins bien que Bordeaux et Rennes, où la progression pourrait atteindre 15 % cette année, mais mieux que Toulouse, dont les prix devraient stagner, voire légèrement progresser.

Pour les notaires, « le marché de Paris intramuros et des quartiers historiques des grandes villes dynamiques de Province, comme Lyon, Nantes, Bordeaux ou Montpellier, évoluerait au-delà de + 10 % » En revanche, « pour les marchés immobiliers régionaux la hausse sera plus modérée qu’en 2010 et se situera entre + 3 % et + 5 % ».

Une année en deux temps

En revanche, les notaires prévoyaient une année immobilière en deux temps, avec un premier semestre bien plus actif que le second. Ils avancent ainsi plusieurs explications pour expliquer ce phénomène. En premier lieu, l'envolée des taux d'intérêt pourrait bien désolvabiliser une partie des acquéreurs. En outre, la réforme de la fiscalité et l'approche de l'élection présidentielle pourrait bien perturber le marché immobilier.

Des prix toujours en nette hausse au troisième trimestre

En Rhône-Alpes, le prix moyen d'un appartement était de 2540 € par mètre carré à la fin du troisième trimestre 2010, soit une hausse de 7,1 %. À Lyon, le prix au mètre carré atteint 2958 €, contre 2431 € à Grenoble, avec des hausses respectives de 7,9 % et de 4,6 % en rythme annuel au troisième trimestre 2010. Seule grande métropole rhônalpine à connaître une baisse des prix, Saint-Étienne voit ses prix baisser de 1,1 %, à 1268 €. Par département, la hausse des prix la plus remarquable est à mettre à l'actif de la Drôme, où les prix ont progressé de 12,9 % du troisième trimestre 2009 au troisième trimestre 2010.

Saint-Étienne toujours à la peine

Concernant les maisons, la hausse était de 10,2 %, pour un prix moyen de 258 700 euros sur la région entière. Et là encore, il y a plusieurs marchés. D'un côté Lyon et Grenoble, dont les prix des maisons ont progressé en rythme annuel de 7,4 % et de 4,3 % au troisième trimestre 2010. Et de l'autre Saint-Étienne, dont les prix des maisons ont baissé de 2,1 % sur la même période. Il faut ainsi compter 290 000 € pour une maison à Lyon contre 187 500 € pour le même bien à Saint-Étienne.

Le prix des maisons dans la région est ainsi bien inférieur à celui constaté en PACA, où il faut débourser 384 200 euros, mais demeure supérieur au prix pratiqué en Auvergne (138 300 €) et dans le Limousin (115 300 €).

LIRE AUSSI
-Les prix à la mise en vente en hausse à Lyon, stables Grenoble

-Crédit Agricole et l'IEIF tablent sur une hausse des prix en 2011







Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des hausses de prix de l’immobilier sensibles à Lyon et Valence

Selon le dernier baromètre mensuel des prix LPI-Seloger, les hausses de prix approchent de 10 % à Saint-Etienne, Lyon, Clermont-Ferrand, Villeurbanne et Chambéry. La hausse atteint 15% dans la préfecture de la Drôme.


Dans 5 arrondissements sur 9 à Lyon, la hausse de prix de l’immobilier dépasse 10%

C’est ce que révèle le dernier baromètre LPI-Seloger, publié il y a quelques jours.


Les prix des logements anciens accélèrent en France et à Lyon

null
Les indices Notaires-INSEE ont été publiés ce vendredi par l’institut national de la statistique.


Nette hausse des prix des appartements à Lyon

nullLa Chambre des notaires du Rhône a fait part jeudi des grands chiffres de l’année 2020 en matière de prix de l’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Bien des arrondissements et quartiers de Lyon, ainsi des communes de la Métropole ont connu des hausses à deux chiffres.


Les prix de l’immobilier en nette hausse à Lyon malgré la baisse des volumes

La Chambre des notaires du Rhône présentait jeudi les grands chiffres de l’année 2020 en matière d’immobilier dans le département et la Métropole de Lyon. Avec la crise sanitaire, l’année a été marquée sur le front de la transaction par une accélération de la digitalisation.
» Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon
» Nette hausse des prix des appartements à Lyon


Les prix des maisons s’envolent autour de Lyon

La Chambre des notaires du Rhône a présenté les chiffres 2020 en matière d’évolution des prix des appartements et des maisons dans le département et la Métropole de Lyon.


Hausse des prix de l’immobilier dans les départements de Rhône-Alpes

Les notaires de Rhône-Alpes ont fait état de leur note de conjoncture trimestrielle.


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.