Loyers des HLM : la polémique se poursuit

Après la réponse de l’Union Sociale pour l’habitat à la CLCV concernant l’augmentation des loyers HLM, l'association de consommateurs affirme maintenir ses positions.

La polémique se poursuit sur l’augmentation des loyers HLM. Mardi, la CLCV avait attaqué de front les bailleurs sociaux, en indiquant que 12% d’entre eux étaient hors la loi, en appliquant des hausses de loyers supérieures à 1.10%, soit la hausse de l'IRL. La CLCV indiquait que 4% des bailleurs avaient appliqué des augmentations hors cadre, et que 8% d’entre eux avaient appliqué des hausses certes inférieures dans leur globalité à 1.10%, mais supérieures à cette progression pour certains logements.

L’USH avait répliqué dans la foulée, en dénonçant la méthodologie de la CLCV, notamment en ce qui concerne les 8% de Sociétés d’Economie Mixte présent dans l’échantillon de la CLCV. Or « les logements alors pris en compte dans l’étude de la CLCV sont, selon cette dernière « les logements sociaux gérés par des SEM, soumis à la même réglementation en matière de loyers que les logements sociaux gérés par des OPH et des SA HLM ».

Réponse sur les hausses modulaires

L’autre critique concernant les organismes en procédure de redressement, qui, rappelait l’USH, ont le droit d’appliquer des hausses supérieures à l’IRL, est également balayée d’un revers de main par l’association de consommateurs. « Les organismes présentant des hausses de loyers supérieures à 1,10 % et en procédure de redressement sont clairement signalés à part » indique ainsi la CLCV.

L’association est également critique vis-à-vis de l’USH concernant les hausses modulaires, qui, selon cette dernière, ne seraient pas contraires à la loi : pour elle ceci est vrai « à condition qu’elle ne dépasse pas 1,10 % par logement ». « C’est effectivement ce que pratiquent certains organismes, qui ne sont pas mis en cause par notre enquête. Nous contestons exclusivement les bailleurs sociaux qui appliquent des modulations supérieures à 1,10 % proscrites par la loi » indique ainsi la CLCV, qui exhorte en outre le mouvement HLM à « prendre acte de la réalité, même si elle dérange ».

LIRE AUSSI
-12% des bailleurs sociaux hors-la-loi
-L'USH répond à la CLCV sur les loyers HLM

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour je viens de recevoir ma quittance de loyer avec une augmentation de 1,5% d’augmentation pour 2013 je suis en loyer conventionné hlm a saint priest ,ou on nous prétend que c’est dans cette localité que les loyers sont le moins cher pour nous faire avaler la pilule , alors que rien ne vient justifier une telle augmentation je ne comprends pas l’attitude du conseil d’administration a majorité de gauche le sigle hlm ne veut plus rien dire bientôt on ne pourra plus se loger c’est une honte.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Importante acquisition de logements d’in’li Aura par Habitat et Humanisme

182 logements conventionnés PLAI ont changé de mains début janvier.


783.000 salariés accompagnés par Action Logement en 2021

Action Logement a présenté en cours de semaine dernière, au cours d’une conférence de presse, ses résultats d’activité 2021 et ses perspectives 2022.


300 logements produits par la Foncière Solidaire du Grand Lyon

Dans un contexte de construction de logements toujours anémique dans la Métropole, la Foncière solidaire du Grand Lyon s’inscrit dans sa trajectoire de production.


Hausse de 8% de la production de logements sociaux

La ministre déléguée chargée du Logement a annoncé ce chiffre des financements de logements sociaux en métropole lors d’un comité de pilotage avec les acteurs du logement social, réuni vendredi.


Hébergement d’urgence : prise en charge de familles au gymnase de Cusset

La préfecture et la mairie de Villeurbanne ont communiqué sur l’installation des familles sans domicile dans ce gymnase depuis le vendredi 17 décembre.


9.460 logements sociaux mis en service dans la région l’an dernier

nullLe SDES a fait part, comme chaque année, de son répertoire des logements locatifs sociaux, tant en France qu’en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un projet de réhabilitation des grandes cités TASE à Vaulx-en-Velin

nullCe projet de requalification au cœur du Carré de Soie, concerne près 299 logements locatifs sociaux Le montant de celui-ci s’élève à 26.1 millions d’euros.


La Métropole de Lyon soutient le projet des « Grandes voisines »

Ce projet alliant hébergement et insertion est situé sur les communes de Francheville et Craponne, sur le site de l’ancien hôpital gériatrique Antoine Charial.


Fermeture des 2 foyers Aralis de travailleurs migrants à Vaise et Vénissieux

C’est ce qu’a indiqué la fondation, qui réinvente son offre de logement accompagné.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.


Oullins : inauguration de la résidence « Les Saulées »

Lyon Métropole Habitat a inauguré la réhabilitation de cette résidence vendredi, au 38 avenue Jean-Jaurès.


Partenariat entre Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels et CRESERFI

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels et CRESERFI nouent un partenariat pour faciliter l’accession à la propriété des foyers à revenus modestes.


Jean Castex était en visite vendredi dans la Métropole de Lyon

Le Premier ministre était en déplacement ce vendredi dans la Métropole de Lyon sur le thème de la politique de la Ville. Le chef du gouvernement s’est successivement rendu à La Duchère, Vénissieux, Vaulx-en-Velin et Villeurbanne.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


Seyssuel : pose de la première pierre d’ «Esprit Village»

Au sein de ce programme développé par le promoteur viennois Biens Surs, Advivo a acheté en VEFA 25 logements collectifs