Les bailleurs sociaux se défendent sur les loyers HLM

L’Union sociale pour l’Habitat réfute les accusations de la CLCV, qui avait indiqué que plusieurs organismes avaient appliqué des hausses supérieures à la loi. La polémique va bon train sur les hausses de loyers appliqués par certains bailleurs sociaux. Selon la CLCV, près de 12% des bailleurs sociaux demanderaient plus que la hausse prévue par la loi. Le Ministre du logement avait pourtant inséré un plafond d’augmentation des loyers dans la loi de finances pour l’année en cours.

Selon l’association, 4% des organismes auraient appliqué des augmentations de loyers supérieures à 1,10%, et 8% au moins, n’appliqueraient pas une hausse identique à chaque logement, mais modulerait les hausses de loyers pour ne pas dépasser 1,10% d’augmentation pour l’ensemble de l’organisme, soit le niveau de hausse de l’IRL.

Le mouvement HLM n’a pas tardé à réagir, qualifiant d’injustes les accusations portées à l’encontre d’une partie des organismes. Selon l’USH, l’ensemble des organismes HLM ont appliqué correctement la loi, qui prévoyait que la hausse des loyers ne dépasse pas l’IRL. Pour elle, la méthodologie employée rend l’étude erronée : « moins d'un tiers des organismes Hlm a fait l'objet d'un questionnement dont on ignore le détail, aboutissant à des chiffres agrégés sans aucune précision sur la méthode de recueil. On constate aussi que l’échantillon étudié par la CLCV comporte 8% de SEM, alors même que l’enquête prétend porter sur les seuls organismes Hlm » note l’USH.

Des hausses justifiées selon l'USH

En outre, le représentant des HLM pointe que les "10 organismes qu’il cite comme présentant des augmentations supérieures à celle permise par la loi (soit 4% de l’échantillon) sont en procédure de redressement ! » Pour ces derniers, l’augmentation est donc permise et même imposée par la loi.

Quant aux 8%, l’USH se défend en indiquant que la hausse modulée est parfaitement légale, la loi n’ayant pas précisé si la hausse concernait l’organisme ou chaque logement. En outre, l’USH précise que le niveau moyen d’un loyer Hlm peut être affecté à la hausse, de manière parfaitement légale, par des situations particulières, comme les augmentations convenues avec les locataires en cas de réhabilitation de l’immeuble, ou l’accord individuel avec le locataire.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

les sociétés anonymes d’hlm appliquent des hausses supérieures à la circulaire ministérielle et le Préfet laisse faire les bailleurs appliquent à tout le l’immeuble des hausses de même ampleur et ce sans tenir compte du revenu du locataire qui peut être très bas le loyer approchant les 70 % des revenus d’un locataire ce qui est inacceptable mettant dans l’impossibilité de faire face à son loyer le locataire par rapport à d’autres dont les revenus son très largement supérieures. Il faut que le loyer ne dépasse pas les 30 % de revenus du ménage et corriger les injustices ça désengorgerait les tribunaux car si les locataires ne paient pas leur loyer c’est qu’ils ne peuvent plus le payer.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Alila inaugure 2 résidences à Feyzin en présence du ministre du logement

 L’inauguration des immeubles « Le Nobel » et « Centralys » a été marquée par la présence du ministre du logement, Julien Denormandie, en déplacement dans la Métropole de Lyon et le Nord-Isère.


Ecully : GrandLyon Habitat inaugure la résidence Veyssière rénovée

null
L’office public de l’habitat métropolitain a inauguré mercredi la rénovation de la résidence Veyssière à Ecully.


Le ministre du logement fait un 1er bilan de « Logement d’abord »

Le ministère de la Cohésion des territoires et le ministre du logement ont communiqué en fin de semaine sur le plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme.


Gérard Collomb critique la baisse des APL

Le maire de Lyon s’exprimait jeudi lors de la cérémonie des vœux de la fédération BTP Rhône. Il a évoqué la baisse de production de logements à Lyon.


Un niveau d’activité inédit pour l’ANAH en 2018

L’agence nationale pour l’habitat a présenté lors de sa cérémonie des vœux, fait état d’un niveau d’activité sans précédent.


Plan hivernal : 1.058 places ouvertes d’ici à la fin janvier

Le préfet du Rhône et préfet de Région, Pascal Mailhos, présentait lundi ses vœux à la presse. L’occasion d’aborder les grandes orientations de l’action de l’État, et de faire quelques précisions sur le plan hivernal.


Alexandre Schmidt souhaite une implication des agents immobiliers dans leurs territoires

Lors de la cérémonie de vœux de la Chambre du Rhône de la FNAIM, son président a rappelé les actions de son organisation, mais aussi de celle de la fédération au niveau national.


Logement des salariés : Action Logement va mobiliser 9 milliards d’euros

Le groupe vise par de plan à accompagner les salariés les plus pauvres dans l’accès au logement.


OPAC du Rhône : une nouvelle organisation territoriale

L’office public de l’habitat comptera trois agences sur le département, à Brignais, Villefranche-sur-Saône et Tarare. L’office comptera également 13 points d’accueil de proximité.


Convention entre la Carsat et la Banque des Territoires pour le bien vieillir

La Carsat Rhône-Alpes et la Banque des Territoires Auvergne-Rhône-Alpes ont signé celle-ci en vue d’agir pour le bien vieillir au sein du parc social.


Saint-Fons : 42,68 M€ de l’ANRU pour le projet Arsenal / Carnot / Parmentier

null

La somme a été confirmée par Nathalie Frier en conseil municipal jeudi 13 décembre.


Logement d’abord : un point d’étape a été réalisé avec les territoires engagés

Jacqueline Gourault et Julien Denormandie ont rassemblé ce jeudi les élus des 23 territoires engagés dans la mise en œuvre accélérée de ce plan visant à un accès direct à un logement pérenne.


Plus de 7.200 places d’hébergement hivernales ouvertes

Du fait de la baisse des températures observée, le plan hivernal a été accéléré.


L’OPAC du Rhône a lancé les travaux de l’îlot de la gare à Brignais


L’office public de l’habitat a posé la première pierre, le 16 novembre dernier, de l’îlot de la gare à Brignais, où sera situé son futur siège.
» Advivo et l’OPAC du Rhône préparent leur fusion
» Jean-Xavier Bonnet, BPD Marignan : « notre offre est très répartie »


Advivo et l’OPAC du Rhône préparent leur fusion

Le président de l’OPAC, Christophe Guilloteau, a évoqué à Brignais ce rapprochement qui devrait permettre de constituer un office de près de 20.000 logements.