Les bailleurs sociaux se défendent sur les loyers HLM

L’Union sociale pour l’Habitat réfute les accusations de la CLCV, qui avait indiqué que plusieurs organismes avaient appliqué des hausses supérieures à la loi. La polémique va bon train sur les hausses de loyers appliqués par certains bailleurs sociaux. Selon la CLCV, près de 12% des bailleurs sociaux demanderaient plus que la hausse prévue par la loi. Le Ministre du logement avait pourtant inséré un plafond d’augmentation des loyers dans la loi de finances pour l’année en cours.

Selon l’association, 4% des organismes auraient appliqué des augmentations de loyers supérieures à 1,10%, et 8% au moins, n’appliqueraient pas une hausse identique à chaque logement, mais modulerait les hausses de loyers pour ne pas dépasser 1,10% d’augmentation pour l’ensemble de l’organisme, soit le niveau de hausse de l’IRL.

Le mouvement HLM n’a pas tardé à réagir, qualifiant d’injustes les accusations portées à l’encontre d’une partie des organismes. Selon l’USH, l’ensemble des organismes HLM ont appliqué correctement la loi, qui prévoyait que la hausse des loyers ne dépasse pas l’IRL. Pour elle, la méthodologie employée rend l’étude erronée : « moins d'un tiers des organismes Hlm a fait l'objet d'un questionnement dont on ignore le détail, aboutissant à des chiffres agrégés sans aucune précision sur la méthode de recueil. On constate aussi que l’échantillon étudié par la CLCV comporte 8% de SEM, alors même que l’enquête prétend porter sur les seuls organismes Hlm » note l’USH.

Des hausses justifiées selon l'USH

En outre, le représentant des HLM pointe que les "10 organismes qu’il cite comme présentant des augmentations supérieures à celle permise par la loi (soit 4% de l’échantillon) sont en procédure de redressement ! » Pour ces derniers, l’augmentation est donc permise et même imposée par la loi.

Quant aux 8%, l’USH se défend en indiquant que la hausse modulée est parfaitement légale, la loi n’ayant pas précisé si la hausse concernait l’organisme ou chaque logement. En outre, l’USH précise que le niveau moyen d’un loyer Hlm peut être affecté à la hausse, de manière parfaitement légale, par des situations particulières, comme les augmentations convenues avec les locataires en cas de réhabilitation de l’immeuble, ou l’accord individuel avec le locataire.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

les sociétés anonymes d’hlm appliquent des hausses supérieures à la circulaire ministérielle et le Préfet laisse faire les bailleurs appliquent à tout le l’immeuble des hausses de même ampleur et ce sans tenir compte du revenu du locataire qui peut être très bas le loyer approchant les 70 % des revenus d’un locataire ce qui est inacceptable mettant dans l’impossibilité de faire face à son loyer le locataire par rapport à d’autres dont les revenus son très largement supérieures. Il faut que le loyer ne dépasse pas les 30 % de revenus du ménage et corriger les injustices ça désengorgerait les tribunaux car si les locataires ne paient pas leur loyer c’est qu’ils ne peuvent plus le payer.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Ville de Lyon et Action Logement s’engagent pour le logement des salariés

Gérard Collomb et les représentants d’Action Logement ont présenté le dispositif « Louer pour l’emploi », qui vise à mobiliser les logements vacants dans le parc privé.


Alliade propose 133 nouvelles places So Coloc pour la rentrée 2019

Ces places de ce format de colocation seront réparties dans 3 nouvelles résidences.


Sérézin-du-Rhône : inauguration de « La Bourbonnaise »

Cette résidence a été inaugurée en cours de semaine dernière par Vilogia et Crédit Agricole Immobilier.


Lyon Métropole Habitat pose la 1ère pierre de « Terre de Sienne »


Lyon Métropole Habitat a lancé en cours de semaine dernière ce programme de 17 logements en accession sociale à la propriété situé à Givors.


Fleurieux-sur-l’Arbresle : une journée portes ouvertes pour Noctua

L’OPAC du Rhône organise ce samedi une journée pour commercialiser sa future résidence située dans ce village de l’ouest lyonnais.


Festival international du logement social: un 1er bilan positif

La cérémonie de clôture a eu lieu vendredi soir, au sein de l’Université catholique de Lyon. Les organisateurs y ont tiré un bilan positif à l’issue de ces journées d’échanges.


Fabrice Hainaut nommé directeur de l’ONV

Le Conseil d’administration de l’organisme national de vente a nommé l’ancien DG de Clerdome au poste de directeur général.


Frans : Alila inaugure «Le clos des vernes»


Le promoteur spécialiste du logement conventionné et intermédiaire a inauguré vendredi un programme de 23 appartements dans cette commune située non loin de Villefranche-sur-Saône.


Un festival du logement social qui intervient dans un contexte difficile

L’évènement international qui se tiendra durant 5 jours début juin intervient dans un contexte difficile pour le secteur du logement social, qui subit toujours le contrecoup de la baisse des APL décidée fin 2017.


Un festival du logement social à Lyon du 4 au 8 juin prochain

La Métropole va accueillir la deuxième édition de cet évènement qui devrait rassembler près de 5.000 participants internationaux sur 5 jours.


Lyon présélectionné pour participer au projet « Cités éducatives »

Le label vise à lutter plus efficacement contre la ségrégation urbaine et sociale et à rétablir l’égalité des chances pour chaque enfant.


Avec Tri Box, Métropole de Lyon et bailleurs s’associent pour le tri des déchets

La Métropole de Lyon et des bailleurs sociaux se sont associés pour développer le tri de déchets en pied d’immeuble.


Villeurbanne : vers une nouvelle résidence Château-Gaillard


Est Métropole Habitat a posé il y a quelques jours la première pierre de la résidence Château-Gaillard, située rue Dupeuble, au sein du quartier Buers-Croix-Luizet à Villeurbanne.


Action Logement crée Soli’AL pour accompagner les salariés et locataires

La structure créée est une association dédiée à l’accompagnement des salariés et locataires, confrontés à des difficultés personnelles ou professionnelles.


La démolition de la barre I à Mermoz, 1er acte du NPNRU dans la Métropole

null
GrandLyon Habitat a lancé ce lundi la première action visible du renouvellement urbain dans le quartier de Mermoz sud, avec la démolition d’une partie du bâtiment I situé au 1 rue Albert Morel.