Vienne, «une ville à taille humaine»

Pour Pascal Soubeyrand, directeur de l’agence Solvimo de Vienne, la ville attire de plus en plus de lyonnais du fait de ses infrastructures et de ses prix abordables.


Quelle est la tendance des prix immobiliers depuis le début de l’année à Vienne et à l’extérieur de Vienne?

Sur Vienne intra-muros, les prix sont assez stables. Il n’y a en tout cas pas d’évolution à la baisse. Après sur l’est de Vienne, direction Saint Jean de Bournay / Grenoble, on a une demande qui a progressé, pour des maisons comprises entre 200000 et 250000 euros. Sur Vienne Nord, la demande n’est pas très forte, mais les prix étant plus élevés, ça peut se justifier. Au sud, on a un total désengagement sur le secteur de Péage de Roussillon. Si ça se passe encore assez bien sur les hauteurs de Roussillon, sur le bas de Roussillon, à proximité de Péage, la demande est de moins en moins forte du fait de l’environnement social qui s’est dégradé.

Sur les maisons, sur quels niveaux de prix se situe-t-on ?

Sur Vienne, dans les secteurs assez bien côtés, il faut compter 300000 euros pour une maison. Après, dans le secteur de Malissol, on tournera plus autour des 200000 euros pour une maison de 100 m². Après, si on s’écarte un peu, on trouvera des maisons de 100-120 m² avec terrain entre 220000 et 250000 euros.

Et pour les appartements anciens sur Vienne ?

Sur Vienne intra muros, pour un appartement T3, il faut compter de 100000 à 150000 euros. Sur le centre de Vienne, on va être ainsi entre 1400 et 1800 euros du mètre. Sur des résidences récentes, on sera néanmoins sur des prix nettement plus élevés. Il y a un peu plus de récent à Vienne qu’il y a quelques années, mais on reste quand même sur un habitat assez ancien sur la ville.

Justement, on a de Vienne l’image d’une ville dont l’habitat a du mal à se renouveler…

Il y a du récent à Vienne, mais il y en a quand même pas beaucoup. Il y a deux ou trois programmes neufs, qui doivent faire une quarantaine de logements en collectif. On a un lotissement qui a démarré sur les hauteurs de Vienne, qui représente 40 lots, et de l’autre côté du Rhône, à Saint Romain / Sainte Colombe, on a une résidence de 40 logements en collectif, et une autre qui est sortie de terre, d’une capacité d’une trentaine de logements.

Est-ce que les prix sont plus élevés de l’autre côté du Rhône ?

Rien qu’en traversant le Rhône, les prix sont plus élevés de 15%. On change de département quand on traverse le fleuve, on passe de l’Isère au Rhône. Cela s’explique par les moindres difficultés de stationnement et de circulation que l’on a à Vienne. L’équipement est en outre assez important, avec les écoles, les piscines. Le côté « image de marque » est en outre assez important.

Est-ce beaucoup de gens viennent s’installer à Vienne pour travailler à Lyon ?

Il y a un réel attrait des lyonnais pour la ville, tout d’abord parce qu’il y a une qualité d’accès par l’A7 ou l’A46, mais aussi du fait de la gare. En train, Vienne est à 20 minutes de Lyon. D’importantes améliorations en termes de stationnement ont été réalisées sur Vienne, avec 700 places de stationnement qui ont été créés sur Vienne dont 400 à côté de la gare. On a une demande correcte des lyonnais car pour le même prix, ils ont, à Vienne, une pièce de plus. Ceci explique notamment qu’en termes de circulation, les voies sur quais sont bouchées à certaines heures en semaine.

L'image d'une ville très passante ne dessert-elle pas la ville?

La circulation reste un problème sur la ville. Vienne est la dernière sortie gratuite sur l’A7, ce qui fait que beaucoup de gens habitant sur Ampuis, Condrieu, et Roussillon sortent à Vienne et encombrent l’axe central, mais ce phénomène est limité aux heures de bureaux en semaine. La ville reste néanmoins un nœud de circulation important. Néanmoins, les diverses municipalités ont fait en sorte de redorer l’image de la ville. En termes de stationnement, cela s’est notamment beaucoup amélioré. En outre, Vienne fait désormais beaucoup pour attirer les gens de passage, notamment en mettant en valeur le patrimoine. La cathédrale Saint-Maurice et le Temple sont en train d’être restaurés. En outre, en termes de capacité d’accueil, un hôtel Ibis a ouvert il y un an et demi.

Pour vous, quel sont le principaux atouts de Vienne ?

Il y a bien sur la proximité de Lyon et de l’A7, même si cette dernière peut dans certains cas provoquer des nuisances. Vienne reste une ville à taille humaine, de 30.000 habitants. Le marché du samedi matin est le lieu de rendez-vous des viennois. En termes de taille, c’est d’ailleurs l’un des plus importants de France. Vienne peut en outre être considéré comme la « Porte du Sud ». Dans certaines places centrales de ville, on peut se surprendre, sur des terrasses, à se croire dans le sud. Le patrimoine attire également un certain nombre d’acquéreurs.

LIRE AUSSI
» Salon de l’immobilier de Vienne du 13 au 15 mai
» Hausse du prix des maisons en Isère
» Légère baisse du prix des terrains en Isère

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier en Auvergne : en 2021, des ventes et des prix en nette hausse

nullLes prix des logements ont augmenté de 8% l’an dernier, selon la FNAIM, qui a fait un point cette semaine sur le marché auvergnat.


5 villes d’Auvergne dépassent les 500 ventes en 2021

Clermont-Ferrand, Vichy, Montluçon, Aurillac et Chamalières sont les villes qui ont été les plus actives de 2021 en termes de transactions, selon la FNAIM.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


«Les périphéries voient les ultra-urbains arriver avec un fort pouvoir d’achat»

Yann Jéhanno est le président de Laforêt France. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché immobilier en 2021, ainsi que les enjeux de 2022.


« Mon pronostic est que l’on fera moins de ventes en 2022 qu’en 2021 »

nullLaurent Vimont est le président de Century 21 France. Nous évoquons avec lui les grands chiffres du marché de l’immobilier ancien en 2021 et ses perspectives d’évolution en 2022.


2021, année exceptionnelle pour l’immobilier selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a présenté lundi son bilan annuel du marché. Si l’année écoulée a été très bonne sur le front de l’activité, les prix, toujours en hausse, commencent à désolvabiliser certains ménages.


Un marché immobilier record en 2021, selon Laforêt

L’année écoulée a été très positive pour l’activité immobilière avec un record en termes de transactions. Selon le réseau d’agences franchisées, 2022 sera une année « entre menaces et opportunités ».


Le marché immobilier a bien résisté en 2021, selon la FNAIM

nullLa FNAIM a, quelques jours avant sa conférence de presse portant sur l’année 2021, révélé les principales tendances du millésime écoulé. Les prix sont toujours en forte hausse, avec toutefois des disparités suivant les territoires.


Marché immobilier : des signes de faiblesse selon Immonot

Selon le portail immobilier du groupe Notariat Services, quelques informations laissent penser que les ventes pourraient se dégrader et les prix reculer.


Immobilier : affaiblissement de la hausse des prix à Lyon

C’est ce que révèle le dernier baromètre mensuel LPI-Seloger.


Passoires thermiques : les ventes s’accélèrent dans les villes de la région

null
Seloger a récemment communiqué sur l’envolée des mises en vente de passoires énergétiques. Et notamment à Lyon et dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Les communes rurales face à une véritable « poussée haussière »

Depuis janvier, elles ont, selon Meilleurs Agents, vu leurs prix grimper de 7,4%, ce qui est près de 2,5 fois plus que les principales agglomérations.


Les prix toujours en nette hausse à Lyon selon LPI-Seloger

nullLe baromètre mesurant l’évolution des prix de l’immobilier fait état d’un affaiblissement de la demande. Les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes enregistrent toujours des hausses de prix toujours marquées.


Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire

Les prix ont très nettement progressé sur 12 mois dans le département, notamment à Roanne et Saint-Etienne, où certains quartiers enregistrent des hausses à deux chiffres.


Immobilier : vers un volume de ventes historiquement élevé en 2021

null
La FNAIM a dévoilé mardi sa note de conjoncture immobilière.