Réforme des syndics : l’ARC dénonce « la course de lenteur »

L'ARC dénonce la réponse faite par Michel Mercier à l'association quant au retard pris par le projet de réforme des syndics.

L’ARC se fait une fois de plus entendre sur le projet de réforme des syndics. Ce dernier, qui souffre de retards considérables, restait toujours en suspens, ce qui avait poussé l’association de copropriétaires à faire une lettre au ministre de la justice.

Michel Mercier, garde des Sceaux, a répondu aux copropriétaires en indiquant que la nouvelle version de l'avant-projet de loi établie par la chancellerie à l'issue de la concertation des acteurs publics et privés concernés par la réforme faisait l'objet « de dernières discussions au niveau interministériel ».

« Compte tenu de l'impact de la réforme envisagée sur le secteur de l'immobilier et du logement, à ce que le texte présente un niveau optimal de sécurité juridique pour l'ensemble des consommateurs et professionnels concernés » a ainsi indiqué le ministre.

L’ARC pas convaincu

Sa réponse n’a semble-t-il pas toujours pas convaincu l’association sur la volonté réelle du gouvernement d’aboutir sur ce dossier très sensible. « La course de lenteur engagée par le Gouvernement à la satisfaction des professionnels n’est pas prête, semble-t-il, de trouver un terme et nous continuons à avoir beaucoup d’inquiétude sur l’avenir de ce projet » note ainsi l’ARC.

L’association a met en avant que la « consultation » mentionnée par le ministre a eu lieu entre juin et septembre 2010 et que rien n’est intervenu par la suite : « depuis aucune consultation n’a eu lieu avec les représentants des copropriétaires et seuls les professionnels ont réussi à se faire entendre » note l’ARC. Elle s’émeut notamment qu’aucun calendrier ne soit avancé par le ministre concernant la présentation du projet de loi en conseil des ministres, puis en Conseil d’Etat, puis au Parlement.

Un objectif « curieux »

L’ARC mentionne en outre que, l’objectif du projet de loi, le « niveau optimal de sécurité juridique » pour l’ensemble des consommateurs et des professionnels est « curieux ».

« Ce que nous voulons, nous, c’est d’abord la sécurité économique puis la transparence financière pour les copropriétaires, enfin la mise en place d’un système efficace de contrôle des professionnels. La notion de « sécurité juridique » (…) avancée par le ministre est trop restrictive mais aussi trop vague » note ainsi l’ARC.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


La FNAIM met en place «Visio Syndic», une solution pour les AG à distance

La législation ne permettant toujours pas de tenir les assemblées générales de copropriétés dans des conditions normales, la FNAIM a tenu à proposer une solution pour les organiser à distance.


Les AG de copropriété pourront se faire de manière dématérialisée

Le ministère en charge de la Ville et du Logement a indiqué mercredi qu’à partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourraient avoir lieu de manière complètement dématérialisée.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


Covid-19: l’inquiétude des professionnels de l’immobilier et de la construction

Depuis ce lundi, les agences immobilières sont, comme tous les ERP, fermées, du fait du coronavirus. Les professionnels de la construction se préparent quant à eux au confinement, et à l’arrêt des chantiers.


«L’enjeu, c’est de végétaliser la ville»

null
A l’occasion d’une visite d’une copropriété ayant fait l’objet d’une rénovation Ecoreno’v à Villeurbanne, nous avons interrogé sur le candidat EELV à la présidence de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, sur ses intentions en matière de rénovation énergétique et de transports.
»
Déjà plus de 11.000 logements financés dans le cadre d’Ecoréno’v
» Villeurbanne : Béatrice Vessiller veut combattre la carence végétale


Réforme du droit de la copropriété : le projet d’ordonnance présenté en Conseil des ministres

La ministre de la Justice et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont présenté mercredi une ordonnance portant réforme du droit de la copropriété des immeubles bâtis.


Nette hausse des charges de copropriété en France et à Lyon

MeilleureCopro a publié les résultats de son observatoire des charges en cours de semaine dernière. Celui-ci a fait état de charges de copropriété 68% plus élevées à Paris qu’en province, dans un contexte de hausse annuelle nationale de 3,1%.


Forte participation à la journée des conseils syndicaux

Près de 2.600 personnes auront participé mardi à cet évènement organisé par l’UNIS Lyon-Rhône. Gérard Collomb et David Kimelfeld étaient présents.


Journée des conseils syndicaux ce mardi à Lyon


L’UNIS organise ce mardi sa journée annuelle des conseils syndicaux. David Kimelfeld et Gérard Collomb seront présents séparément, en début et fin de matinée.


Les nouvelles mesures sur les syndics mécontentent la FNAIM et l’UNIS

null
Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé mardi des mesures devant l’Autorité de la concurrence sur les syndics. Celles-ci n’ont pas manqué de faire réagir les fédérations nationales, mais aussi leurs représentants au niveau local, comme Patrick Lozano.