Bon cru 2011 pour le marché de l’immobilier de bureaux à Lyon

Les transactions ont bondi de 18% en 2011 sur Lyon, une année également marquée par une stabilité des valeurs locatives.

« L’année 2011 a été une année d’exception pour le tertiaire lyonnais au vu du contexte économique ». Le constat provient de Thomas Durand, de DTZ, qui était chargé, lors de la présentation des résultats de l’année 2011 de l’immobilier d’entreprise lyonnais organisée par la FNAIM Entreprises, de commenter les chiffres en matière de bureaux.

La demande placée en bureaux (notre graphique) a, en effet, fait un nouveau bond en avant en 2011, à 259 500 m2, contre 219 500 l’an dernier, soit 18% de plus qu’en 2010. « C’est la deuxième meilleure année depuis 10 ans » constate ainsi Thomas Durand, qui explique cette performance par une forte demande des grandes transactions supérieures à 1000 m2, qui constituent à elles-seules 60% du marché. « Elles sont au nombre de 50 cette année, contre 43 en 2010 et 30 en 2009 » remarque-t-il.

L’Ouest Lyonnais en forte croissance

D’un point de vue géographique, on assiste à la même répartition des transactions sur l’agglomération qu’en 2009. Un quart de la demande placée est ainsi réalisée sur le centre d’affaires de la Part-Dieu, qui reste de loin le secteur le plus prisé, avec 22% de la demande placée. La FNAIM Entreprises observe toutefois une augmentation significative dans l’Ouest Lyonnais : 10.000 m2 dans le neuf avaient été placé en 2010.

Ils sont 35.000 m2 dans le neuf en 2011. Des transactions significatives ont ainsi eu lieu dans ce secteur : le groupe SEB a ainsi pris 11.500 m2, dont 4000 en immeuble récent et 7500 m2 en construction. D’autres transactions d’ampleur, comme Sopra (8000 m2)et Manitowac (7000 m2) ont également eu lieu sur ce secteur.

Lyon, champion d’Europe

Le marché lyonnais a la plus forte progression de la demande placée par rapport aux autres villes de France et d’Europe, avec une progression de 18% sur l’année 2011, contre une hausse de 14% sur Paris et des baisses de 27% à Marseille, de 30% à Lille, et même de 48% à Manchester. « Laissons-les à leurs performances footballistiques » a plaisanté Olivier Durand.

L’offre en baisse

L’offre disponible a tendance à se contracter, à 355.000 m2 contre 382.0000 m2 en 2010, un phénomène qu’Olivier Durand explique à la fois par l’accélération de la libération de grandes surfaces sur des immeubles vieillissants, par la livraison d’immeubles neufs, ainsi que par la construction d’immeubles en gris (c’est-à-dire précommercialisés) , et par conséquent non consommateurs du stock existant. Ainsi, malgré la dynamique du marché lyonnais, le stock n’a que peu reculé : -27.000 m2. « Les entreprises rationalisent leurs espaces, regroupent leurs différents sites ou déménagent tout simplement, ce qui ne contribue pas à diminuer le stock» explique Thomas Durand. Toutefois, un secteur échappe à ce phénomène : la Part-Dieu, avec une baisse du stock de 20.000 m2 sur l’année.

Stabilité des valeurs locatives

Le Green à Lyon Part-Dieu a été pris à bail par l'Agence Régionale de la Santé

Le Green a été pris à bail par l'Agence Régionale de la Santé

Concernant les valeurs locatives, elles sont globalement stables. Du fait d’une consommation neuve plus importante à l’extérieur de Lyon, la valeur moyenne du neuf, sur l’ensemble du marché, a toutefois légèrement diminué. Les locations de bureaux ont en outre été légèrement plus importantes en 2011 que lors des années précédentes. La location constitue ainsi 82% des transactions, contre 18% pour les ventes. Les loyers prime sur la Part Dieu pour des immeubles de moins de 28 m2 à haute performance énergétique atteignent ainsi les 250 euros du mètre carré. Pour les Immeubles de Grande Hauteur (IGH), ils culminent à 285 euros du mètre carré, comme par exemple à la Tour Oxygène.

Huit transactions ont été conclues sur des surfaces de plus de 7000 m2. C’est le cas d’EDF pour le Velum à la Part Dieu (15.217 m2), La Banque Postale à Gerland (Opération Ambre et Opale, 12 419 m2), l’ARS à la Part Dieu, Sopra Groupe et Seb à la Techlid, Technip au Carré de Soie, Euronews à Confluence, ou encore Manitowoc à la Techlid.

Perspectives 2012

Concernant les perspectives 2012, la FNAIM entreprises s’attend à une légère baisse des grandes transactions de plus de 5000 m2, « au vu des excellents résultats de 2011 sur ce créneau de surfaces ». Elle table en revanche sur une demande exprimée toujours présente de 0 à 5000 m2. De la même façon, les valeurs faciales devraient conserver leur niveau en 2012 et même augmenter à partir de 2013. L’année 2012 devrait en outre voir la livraison des premiers immeubles BBC sur Gerland, Vaise et Confluence.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Mauvais semestre pour l’immobilier logistique

La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur la demande placée, a souligné Arthur Loyd Logistique.


Fermeture de la Cité de la gastronomie : la Métropole « prend acte »

Pour Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, cette décision est une opportunité pour la Métropole et les habitants de se réapproprier ce lieu emblématique.


Nette baisse de la demande placée en Ile-de-France au 1er semestre

La demande placée de bureaux en Ile-de-France est en repli de 40 % par rapport au premier semestre de l’année dernière, selon Immostat. Ce dernier a également fait part des chiffres de l’investissement et de l’immobilier logistique.


Volume record de 3,2 milliards d’euros d’externalisations en 2019

JLL a fait part de son analyse du marché des externalisations en Europe.


Le chantier du « Campus Région du Numérique » avance à grand pas


Le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, était ce lundi à Charbonnières pour visiter le chantier de ce futur pôle dédié au digital.


Laurent Wauquiez veut inciter à la relocalisation de sièges sociaux dans la Région


Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes était mercredi dans les locaux de Vicat à L’Isle-d’Abeau, à l’occasion de l’annonce de la relocalisation du siège social du groupe de Paris à L’Isle-d’Abeau.


Vers l’accueil d’une importante plateforme logistique au nord de Saint-Etienne Métropole

Axtom acquiert un foncier de près de 16 hectares dans la zone Opera Parcs. ID Logistics va y construire un important projet immobilier représentant 80 millions d’euros d’investissement.


Importante acquisition par 6ème Sens Immobilier à Grenoble

Le groupe a fait état de l’acquisition d’un site de 62.000 m² dans la préfecture de l’Isère, baptisé 6nergy Valley.


Lyon 6 : The Other’s Perfumers prend à bail des bureaux de 200 m²

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


Livraison du siège d’Opteven au Carré de Soie

L’immeuble a été réalisé par Cardinal dans le quartier du Carré de Soie.


CIEL 2020 : la CMA s’associe à la CCI


La 2ème édition du « carrefour de l’immobilier d’entreprise à Lyon » associera cette année la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône, qui avait organisé l’an dernier la première édition de « l’Artisan et le Territoire ».


Renouvellement de partenariat entre Bjorg et Rhenus

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat pour une durée de six ans.


BNP Paribas Real Estate va davantage intégrer la biodiversité


Le conseil a indiqué s’engager à l’intégrer dans toutes ses activités en Europe.


La suppression de 463 postes chez Renault Trucks « inacceptable » pour Michèle Picard

L’édile de Vénissieux a interpellé le président de la République sur cette annonce faite par le groupe Volvo, qui va toucher de plein fouet le site de Lyon/Saint-Priest/Vénissieux.


Sanofi va créer un nouveau site de production à Neuville-sur-Saône


A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron à Marcy-l’Etoile, Sanofi a annoncé qu’il allait investir près d’un demi-milliard d’euros pour créer ce site de production flexible et digitalisé. 120 millions d’euros seront par ailleurs investis pour créer un nouveau centre de R&D sur le site de Marcy-l’Etoile.